dimanche 31 juillet 2016

Eikenott - humeur-humour cascade et douve

Chers Tous,

En ce beau dimanche très arrosé par le ciel, un petit post humeur-humour s'imposait.

A Eikenott, nous n'avons pas qu'une belle STATUE et PISCINE dans nos caves, mais aussi une cascade et une douve mare les jours de gros orages :

video

(Cliquez sur grand écran pour mieux voir en bas à droite du player)

Si vous avez trop chaud et aimez barboter, n'hésitez pas à nous rendre visite. Il ne nous manque plus qu'un jacuzzi et un caisson d'isolation sensorielle pour faire de notre immeuble la station aquatique la plus prisée de la Côte Vaudoise, avis aux sponsors.

Et devinez à côté de quoi elles sont ces cascade et douve ? Petit quizz du jour.

Allez je vous donne un indice : l'article précédent.

A demain pour un mini reportage feux. Peut-être. Si le ciel veut bien.

Le Tigre

vendredi 29 juillet 2016

Eikenott Gland - la vérité sur les moisissures des caves Louis Cristin 3

Chers lecteurs bonsoir,


Contrairement aux mesures drastiques à prendre en cas de moisissures dans une habitation recommandées par l'OFSP : Moisissures - Schimmel - à droite à télécharger (moisissures dans les habitations) :


Les moisissures 2014 de nos caves ont été dans un premier temps niées, n'ont fait l'objet d'aucune recommandation de notre régie ou propriétaire, et ont été traitées à l'encontre de toutes les règles d'usage en la matière, mettant en danger pendant des mois la santé des locataires de l'immeuble.

Aujourd'hui, en 2016, cela recommence, et les mêmes erreurs sont à nouveau commises. Photos 2016 caves abri antiatomique et chrono depuis 2014 :











Chrono non exhaustif :

23 août 2014 - dans un rapport de 39 pages à la SUVA, j'informe entre autres que nos caves subissent des moisissures importantes, avec photos et copie à tous les intervenants du complexe et de la Commune.

6 septembre 2014 - Courrier à la Mobilière (mon assurance ménage), également propriétaire d'un autre immeuble dans le complexe, demandant un constat des moisissures caves

8 septembre 2014 - Courrier à SUVA et Mail à Foncia informant que d'autres caves sont touchées, hors abri anti-atomique. Aucune mesure de précaution n'a été envoyée aux locataires de l'immeuble.

16 septembre 2014 - Une locataire demande à Foncia à ce qu'un local temporaire nous soit fourni pour sauver ce qui est sauvable - resté sans réponse

16 septembre 2014 - Courrier de mon assurance La Mobilière demandant un constat de ma régie

17 septembre 2014 - Le journal 24h00 sous-titre : la faute aux locataires


"C'est la faute aux locataires" écrit le journaliste qui n'a interrogé que le constructeur Losinger-Marazzi et oublié au passage de visiter les caves hors abri antiatomique.

Mail à Foncia et Suva pour demander explication quant à article du journal 24h00 prétendant que les locataires sont responsables des moisissures dans les caves : ils refusent d'intervenir, n'était pas touchés négativement par l'article

Les locataires plaignants sont systématiquement renvoyés par Foncia/Suva à leur propre assurance ménage pour une déclaration de sinistre. Certains locataires âgés, ne possédant pas d'appareil photo ni tel portable doivent faire venir leurs enfants ou des aides extérieures pour prendre les photos des moisissures. A ma question de savoir si tous les locataires seront avertis de la marche à suivre pour la déclaration de sinistre, il est répondu non, seulement à ceux qui se plaignent.

25 septembre 2014 - Suva et Foncia présents pour un rendez-vous à mon domicile, refusent de venir voir les moisissures des caves. Suva prétend qu'on peut les essuyer avec un chiffon !!! mais sans les avoir vues. Le propriétaire est tenu de faire un constat immédiatement en cas de moisissures et de prendre les mesures qui s'imposent sans attendre. Il est également tenu d'avertir les locataires des précautions à prendre : Ne pas toucher avec les doigts, mettre un masque, ne pas nettoyer soi-même. J'avais indiqué dans l'allée moi-même les précautions à prendre pour les locataires. Certaines personnes âgées, ne voulant pas perdre certaines choses auxquelles elles tenaient comme des costumes faits main ou autres n'en ont pas tenu compte et les ont nettoyés elles-mêmes.

Alors que sur le site de la SUVA, les mesures de précaution à prendre pour les ouvriers en cas de moisissure, sont clairement affichées sur cette page avec pdf à télécharger en 3 langues :


10 octobre 2014 - Courrier recommandé à Foncia Nyon (copie par mail à Suva, Foncia Suisse, Losinger-Marazzi) déclaration de sinistre moisissures avec photos et devis et exigence que les caves soient traitées avec pdf des recommandations de l'OFSP en annexe sur la marche à suivre.

14 octobre 2014 - mail à Losinger-Marazzi - moisissures caves face ascenseur

16 octobre 2014 - Un mandataire de la Bâloise assurance de l'immeuble vient faire un constat chez 2 locataires de l'immeuble. les autres plaignants, dont moi, n'ont pas été avisés par la régie Foncia de sa visite. Je le "cueille" dans les caves, il vient jeter un coup d'oeil et dit qu'il faudra faire une inspection jusqu'au fond de la cave en présence de Losinger-Marazzi. Inspection qui n'eut jamais lieu.

21.10.2014 : A l'encontre des mesures à prendre signalées par l'OFSP de "ne surtout pas ventiler ni déshumidifier avant d'avoir assaini les locaux", Foncia a mis en place des ventilateurs et déshumidificateurs ouverts jour et nuit. les spores se répandant dans tout l'immeuble pendant plus d'un mois, répandant les odeurs de moisissure partout, générant des conjonctivites, problèmes respiratoires, piqûres dans les yeux et la gorge, dans un immeuble et allées intérieures sans aération possible, non séparés des caves.

23 octobre 2014 : Deux personnes service Technique Losinger-Marazzi viennent voir ma cave sans y entrer ni faire d'inspection à fond. Leur signale les ventilateurs et déshumidificateurs mis en place avant assainissement à l'encontre des règles de l'OFSP. Ils me répondent que c'est Foncia qui a mandaté l'entreprise, pas eux.

24 novembre 2014 : Courrier à M. Gérald Cretegny, Syndic de la Commune de Gland avec demande de Commission de salubrité et copie à la Commune signée par 7 locataires.

2 décembre 2014 : La Bâloise m'informe d'un courrier de Big Net concernant l'assainissement des moisissures dans les caves que je n'ai jamais reçu… je ne figure par sur leurs listes pour le nettoyage des caves du 9 décembre 2014. D'autres plaignants non plus. Encore un oubli répété de Foncia.

J'apprends aussi par les courriers reçus par les autres locataires avertis, qu'ils doivent tout mettre au milieu de la cave et sans indication des mesures de précaution à prendre, sinon ils devront payer Fr. 50.00 pour le faire faire par l'entreprise.

2 décembre 2014 : Croisé l'entreprise Belfor au rez - il me demande le No de tel du concierge pour savoir s'il peut retirer les ventilateurs et déshumidificateurs caves - il dit qu'on les a juste informés que cela sentait un peu le moisi, mais qu'il n'y avait pas de moisi dans les caves !!!!

3 décembre 2014 : tel à Bâloise qui reconnaît que mettre des ventilateurs et déshumidificateurs avant assainissement était une "fausse bonne idée". Lui demande de téléphoner à Foncia pour leur dire qu'ils cessent immédiatement cette ineptie.

4 décembre 2014 : La Commune de Gland accepte la Commission de salubrité, prévue pour mi-janvier 2015.

Suite à cela, le propriétaire SUVA décide d'intervenir pour un assainissement - qui attendait depuis des mois - rapidement et mandate une entreprise avant que la Commission n'arrive.

6 décembre 2014 : mail à Bâloise pour leur demander s'il s'agit d'une plaisanterie dans un immeuble seniors et mobilité réduite que de demander cela à des personnes de 60 à 90 ans et de plus allergiques de tout porter et placer au milieu de la cave ? J'y relève aussi que l'un des locataires seniors a dû vider tous les jours les bidons plein d'eau des déshumidificateurs pour ne pas qu'ils se répandent sur les sols de la cave, car Foncia n'a mandaté personne pour cela. Il s'agit de plus de 500 litres d'eau que ce senior a évacués

9 décembre 2014 : un constat est fait dans ma cave par la Bâloise et l'entreprise Big Net pour évaluation des dégâts. La Bâloise et l'entreprise décident de ce qui est nettoyable et de ce qui sera à jeter et remboursé. A ce jour je n'ai reçu aucun remboursement, soit 2 ans plus tard. L'assainissement est fait dans l'urgence sans aucune mesure de précaution indiquée pour les produits utilisés (chlore très puissant). Pendant 3 jours, l'odeur de chlore est si forte dans tout l'immeuble qu'elle pique les yeux, la gorge dès la porte de l'appartement ouverte. Aucune aération n'est prévue. Big Net se rend à mon domicile en fin de journée et dit qu'en voyant les dégâts il a compris ce que nous avions vécu pendant des mois. Je lui indique que l'entreprise n'aurait pas dû utiliser ces produits sans en faire part au préalable aux locataires. Il approuve et dit qu'il en référera à son patron, mais qu'ils ont dû intervenir dans l'urgence... des mois après le premier signalement de moisissures.

J'écris ensuite à la Commune pour leur dire que l'assainissement a été fait juste avant qu'ils n'arrivent et qu'il n'y a plus lieu de maintenir cette Commission de salubrité et générer des frais inutiles pour la Commune, mais qu'il est très probable que cela se reproduira.

Des petites fenêtres d'aération ont été placées sur les portes des différentes allées des caves.

La Commune prend note de l'annulation de la demande de Commission de salubrité et nous prie de communiquer si cela se reproduit.

Je fais de la conjonctivite depuis cette ventilation des moisissures et celle-ci s'aggrave avec la ventilation de l'appartement qui envoie de l'air vicié et parfumé en y ajoutant d'autres symptômes.

Juillet 2016, ces dernières semaines, de nouvelles moisissures sont apparues dans de nombreuses caves de l'abri antiatomique ainsi que de l'eau au sol suite aux orages.

La même absence de réaction et les mêmes erreurs sont reproduites. La ventilation a été réglée sur puissance maximum, répandant à nouveau les spores dans tout l'immeuble et particulièrement dans l'entrée où cela puait le moisi pendant des jours et où c'est encore le cas même dans l'ascenseur. Cette ventilation est placée juste à côté d'une des caves les plus touchées, séchant les spores et les répandant dans toutes les allées. Encore une fois aucune mesure de précaution n'a été avisée aux locataires par la régie Foncia devenue Domicim. Certains locataires, à l'encontre des mesures de précaution qui auraient dû être signalées immédiatement, ont nettoyé eux-mêmes les moisissures les mains pleines de vert de gris, ont déblayé les objets irrécupérables. Encore une fois les locataires qui se plaignent sont renvoyés à leur assurance ménage privée. Les autres ne sont prévenus de rien.

Suite à cela, ma conjonctivite s'est à nouveau aggravée. Les yeux et la gorge brûlent à chaque passage dans l'entrée et dans l'ascenseur.

Nos allées intérieures n'ont aucune aération prévue, excepté deux portes d'entrée coulissantes de l'immeuble qui se ferment automatiquement, et une lucarne électrique de toit au dernier étage qui est toujours fermée car sinon il pleut à l'intérieur et dont personne ne sait comment l'ouvrir ni où se trouve la commande.

 

Je me demande de qui cela va être la faute cette fois-ci. Visiblement l'eau au sol ne vient pas du plafond, ni des murs. Elle vient du sol.

Ce que les moisissures génèrent comme maladies (non exhaustif) :

-       - Irritations des voies respiratoires, des yeux ou de la peau pouvant aller jusqu'à une bronchite chronique ou de l'asthme en passant par les maladies allergiques.

-      -  Nuisances olfactives et on les soupçonne de préparer le terrain pour les refroidissements.

-       - Dans le cas de maladies sous-jacentes, le risque augmente pour les maladies dangereuses dues aux moisissures comme l'allergie broncho-pulmonaire ABPA (Aspergillose) ou une infection interne.

-       - En outre, elles réduisent fortement la défense immunitaire. Les personnes les plus touchées étant les enfants et les personnes âgées.

Or, nous vivons dans un immeuble seniors et mobilité réduite, dans lequel résident aussi des aînés et des nouveaux-nés et enfants.

Ce n'est pas le seul immeuble touché par les moisissures dans les caves de ce quartier.

Ce n'était qu'un rappel des faits et d'une absence de responsabilité avérée. Le pire n'étant pas la matière perdue et dont les propositions de remboursement pour ceux qui en reçoivent relèvent d'une miette de pain, mais la mise en danger de la santé des locataires, de manière répétitive.

Le Tigre



mercredi 27 juillet 2016

Eikenott humeur-humour statue art contemporain érigée

Chers lecteurs,

Parfois, même Eikenott arrive à faire rire. Quelle ne fut pas ma surprise en allant livrer quelques victuailles à mes chers petits vieux et voulant glisser à d'autres plus jeunes une invitation pour voir les feux du 1er août dans leur boîte aux lettres, tout en passant par des rigoles de 10 cm ou chemins gravillonnés secouants, de découvrir la 7ème merveille du monde d'Eikenott :


Notre constructeur pourra donc recevoir cette fois-ci un prix légitimé ou létimigé selon l'angle sous lequel on le regarde.

Reconnaissons que cela a "de la gueule" un container à papier et cartons à l'ouverture de 20 cm érigé en plein ciel sur des herbes folles lui faisant une haie d'honneur.

Déjà que la grande majorité des containers ne sont pas accessibles à mobilité réduite comme ce blog en témoigne, ceux-ci ne semblent non plus pas l'être pour des personnes valides, en tous cas pas sans échelle pour y déposer en tous petits carrés de 20 cm ses papiers et cartons.

Ce que je demande, c'est : "Que va-t-il se passer si un enfant tombe dans son écrin vide ?"


J'imagine qu'il n'aura pas le poids nécessaire pour faire descendre au troisième sous-sol marécageux cette étrange plateforme. Mais dans le doute, j'aurais mis des barrières en attendant que nos superbes containers à cartons confettis retrouvent le chemin de leur domicile.

Et comme je vois depuis 2 ans ce qu'endurent nos pauvres employés communaux de la voirie pour pouvoir accéder avec leur camions près des containers et dont tout le monde se fiche totalement, y compris la Commune qui les emploie, je vous en parlerai un autre jour. 

Mais avant cela, je reviendrai avec un blog beaucoup moins drôle, celui des moisissures caves qui mettent en danger la santé des locataires.

En attendant... triez et riez !

A bientôt

mardi 12 juillet 2016

Eikenott Gland silence débroussailleuse

C'est avec un mal de caboche pas piqué des vers et la tête comme un ballon gonflé à l'hélium qu'un Tigre peut confirmer que 2 jours de bruit intense est une torture pour le système nerveux central :-)


Je ne m'étonne pas qu'à Guantanamo les prisonniers avouèrent n'importe quoi. Ici, les ptits vieux prisonniers d'Eikenott auraient plutôt envie de se suicider, vu que personne ne les interroge sur rien de pertinent. J'y reviendrai en parlant d'un sondage d'auto-satifaction de notre constructeur, n'ayant servi à rien en ce qui concerne le quartier.

Alors oui, la luzerne, les herbes folles des champs où seules résistent quelques achillées et chardons, il faut bien les débroussailler un jour et même 2 fois par année. Mais peut-être pourrait-on offrir des casques de studio étanche au son, utilisables tous les jours de l'année, car lorsque les débroussailleurs se reposent, les souffleurs de gravillons opèrent.


Moi, j'adore les chardons, c'est beau un chardon, majestueux, piquant, et ça fait de très bons artichauts violets sauvages parfois. Encore faut-il pouvoir y accéder à cheval ou en bottes de caoutchouc pour ne pas emporter avec soi les milliers de tiques à l'abri dans la brousse.

Et comme le w.e. on n'est pas à l'abri non plus du satyre à la tronçonneuse ou à celui de la perceuse, certains vieux cloués et enfermés ici depuis 2 ans et aussi certains jeunes, si si, s'en plaignent, tandis que d'autres qui ne rentrent que pour dormir lorsque soudain tout est "presque" calme, feront des allusions sur les cas sociaux de l'immeuble en face qui osent manifester un avis. Cool. Un jour ils seront vieux aussi et rigoleront moins sur des rigoles.

video

Ajoutons à cela que l'anachronisme récurrent d'Eikenott a choisi après une semaine de très beau temps, les deux jours où il pleut pour couper et faire sécher ses herbes folles LOL


Les Champs sont fait pour nourrir les animaux. Alors je me demande si on ne pourrait pas mettre à Eikenott des


ou des


qui auraient en plus le mérite d'avoir un peu de divertissement pour nos vieux qui s'ennuient à mourir au lieu de devenir


A demain chers lecteurs, pour la souffleuse à feuilles qui soufflera des gravillons qui se répandent chaque jour des jeux des enfants et avec lesquels il vaudrait mieux remplir les rigoles pour qu'elles soient moins dangereuses.

Le Tigre

lundi 4 juillet 2016

Un sondage à remplir pour tous les seniors, aînés, mobilité réduite et valides

Chers tous,


Des étudiants en ressources humaines, envisagent de créer un site internet d'échange de services,  visant dans un premier temps la Commune d'Epalinges, mais pourrait être étendu à d'autres Communes de Romandie.

Pour le réaliser, ils ont besoin de vos avis, de vos besoins, de tout ce que vous ne trouvez pas comme aide dans votre environnement et aussi de tout ce que vous seriez en mesure de pouvoir offrir. Pour ceux qui ne peuvent pas offrir quelque chose en échange, une solution sera trouvée. Même un cours de langue d'une heure peut être offert par une personne âgée qui ne peut plus bouger.

Je trouve que c'est une excellente initiative qui manquait cruellement dans le paysage de ce Canton.

Je vous invite donc à le remplir, cela ne prendra que quelques minutes, il est très bien rédigé et laisse beaucoup de place pour des avis personnels, pour tous ceux qui ont internet.

Pour ceux qui n'ont pas internet, leurs enfants peuvent peut-être prendre le relai et le remplir à leur place ou le demander à une aide du CMS ou de Pro Senectute. Vous pouvez également rajouter à la fin ce qui aurait échappé aux rédacteurs, avec vos avis personnels.

Faites passer le message, c'est important pour le futur de notre société qui n'est plus basé que sur un échange monnaie sonnante et trébuchante et pourrait améliorer notre futur et celui des générations à venir.

Voici le lien pour le remplir : cliquez


Pour les résidents d'Eikenott, et tant que j'y suis, je peux venir et vous aider à le faire.

Faites passer le message à vos voisins. Si vous avez des questions, je suis là

Merci de votre attention

Le Tigre




dimanche 3 juillet 2016

Gland Eikenott les vers et non pas les verts - une semaine d'enfer

Chers lecteurs, une incartade à ma pause

Dimanche 3 juin je passe l'aspirateur.

Mardi 5 juin je vois des larves grouillant un peu partout sur le sol de la cuisine salon. genre celles-ci : photo du net


J'en élimine une bonne cinquantaine en mets quelques-unes dans un bocal. Puis m'aperçois de ceci dans l'angle du frigo/mur :


Les plinthes étant en plastique je ne pense pas tout de suite aux vers à bois. Mais le montant de cuisine lui est en contreplaqué :


Je préviens la régie aussitôt avec ces photos. Elle m'envoie un bon pour une désinfection. Etant allergique aux produits volatiles et chimiques, particulièrement aux insecticides et toutes ces joyeusetés, je demande s'il est possible d'utiliser du gel. Déjà fait la semaine précédente une forte allergie aux collyres chimiques ordonnés après opération des yeux, ai dû les arrêter et une très mauvaise réaction a posteriori à l'anesthésie, malgré toutes les précautions prises. L'entreprise me répond qu'il faut d'abord identifier le parasite pour savoir si on peut utiliser du gel, me dit de téléphoner au Palais de Rumine à Lausanne, le seul habilité à faire cela et envoyer un échantillon par la poste. J'appelle donc le Palais qui me donne le No de tel du département en question, suis reçue comme un chien dans un jeu de quilles "Qui vous a donné mon numéro ?". Radoucissement après explication. La personne en charge des identifications est absente jusqu'au 17 juillet et cela coûtera entre 25.00 et 35.00 CHF.

Je rappelle l'entreprise qui en informe la régie par mail, nous convenons d'une visite d'inspection pour trouver la source, programmée au 1er juillet 2016. Le charmant Monsieur inspecte toutes les armoires de la cuisine à la loupe, ne trouve aucune source d'aliment avarié, n'est pas habilité à dire s'il s'agit de sciure de bois ou de plâtre dans le coin. Il me dit qu'il ne pourra pas utiliser avec une personne allergique ses produits, ce serait trop dangereux et que de plus ils restent en place pendant des mois. J'observe qu'il en sort aussi du côté droit de la cuisine aux finitions "aléatoires" : 


Entretemps, les larves cachées ont fait des cocons et j'en trouve encore tous les jours que j'extermine. Il les constate aussi.



Tout ceci après avoir été visiter un 8ème appartement à Vevey depuis Gland où la régie m'a clairement roulé dans la "farine" en me disant que pour l'instant elle n'a pas reçu de dossier valable et le lendemain me dit que l'appartement est réservé et qu'un bail est en cours, juste parce que j'ai demandé l'autorisation de laisser mon moyen auxiliaire 4 roues le long du mur dans l'allée où il y a d'ailleurs une prise pour le recharger quitte à payer pour l'électricité. Elle proposa de me rappeler pour me donner la réponse, ce qu'elle ne fit pas, c'est donc moi qui la rappelle le lendemain. C'était un petit appart avec jardin, au calme, exactement dans la ville où je voudrais être, car il y a là, les médecins qui sont nécessaires à mes pathologies et tout ce dont je pourrais avoir besoin. Karma et non discrimination me dit l'ex-locataire :-), il a été attribué à une dame aveugle de 2 ans plus âgée qui doit forcément avoir un curateur. Avec les curateurs les régies n'osent pas faire de la discrimination dès que l'on prononce le mot "mobilité réduite", car ils sont mandatés par l'Etat ! Ce qu'ignore probablement cette jeune femme fort sympathique mais visiblement très inexpérimentée en la matière. S'il s'agit de "karma", toutes les personnes âgées et à mobilité réduite de Suisse romande doivent avoir le même ;) ou un curateur qui l'efface par magie.

Pour couronner la semaine, étant accompagnée par des voisins, j'en profite pour acheter chez FUST Vevey, 3 articles ménagers dont deux sont encore dans les cartons. Je déballe le réchaud 2 plaques et l'utilise. A la première utilisation, tout semble se passer bien. A la deuxième je constate ceci sur la plaque de gauche :

video

La semaine d'enfer n'étant pas finie, me rends samedi à la Coop de mon domicile et me retrouve en voulant acheter un paquet d'endives, avec les mains inondées d'eau poisseuse et à forte odeur de poisson en touchant les paquets, tous dégoulinants.

Nettoyage drastique des mains et du guidon du scooter 4 roues s'impose au retour.

Une heure plus tard, je retourne à la Coop en passant une fois de plus par les rigoles ingérables ayant oublié quelques articles. Le bac est toujours là bien que j'aie prévenu les vendeurs. J'espère que personne d'autre n'a tenté d'acheter des endives. Gérant absent, l'hygiène est renvoyée aux calendes grecques.


Et tout ceci avec une cheville gauche qui fait deux fois le volume de l'autre, non fracturée a dit le radiologue, mais très douloureuse.


Une semaine d'enfer. Après plus de 2 ans de problèmes, d'attentes de réparations, de moisissures caves et frigo, de rigoles casseuses d'os et éclateuses de pneus, de frais insensés de déplacement pour la moindre chose, sans parler des frais d'avocat pour défendre ses droits, de petits vieux mourant d'ennui, de tables de balcon qui s'envolent au moindre coup de vent, d'irresponsabilité chronique de tous les intervenants, de promesses non tenues, de tout ce qui peut se lire sur ce blog et qui est loin d'être exhaustif, je n'en peux plus,

voir précédent blog :

P.S. je croise une personne d'un autre immeuble qui me dit qu'à l'avant-dernier orage, toutes fenêtres fermées l'eau a pénétré dans son salon, sa chambre à coucher en passant par dessous le parquet. Une autre de mon immeuble, nouvellement arrivée, a vu des objets de sa cave moisir vitesse grand V. Elle n'osera pas y mettre une armoire en plastique à vêtements. Ici, tout pourrit. J'attendrai la nouvelle semaine pour aller voir dans la mienne si quelqu'un veut bien m'ouvrir l'insupportable porte très dure à retour automatique qui oblige à parcourir la moitié du chemin dans le noir.

Et comme le dit un gentil docteur sur Twitter, un blog, c'est un excellent outil pour la préparation d'un livre. Qui ne sera pas écrit en vers mais sur terrain marécageux, après avoir enfin pu avoir des lunettes de lecture et un nouvel ordi adéquat.


Le Tigre