lundi 28 décembre 2015

Eikenott Gland mob réduite, nouvelles normes SIA 500 selon… devinez qui ?

Chers lecteurs,


Allez, j'offre une bouteille d'Amarone au premier qui donnera la réponse, c'est mon anniversaire aujourd'hui, fallait bien que j'y mette un peu de piment et de bon vin dans un endroit où je ne risque pas une fracture sur des rigoles tous les 3 mètres et dans une ville qu'un maire bien inspiré un jour a rendue totalement accessible à mobilité réduite. Enfin presque, sauf la poste et quelques dalles manquantes qui n'ont pas été remplacées par les suivants :-)

Pour répondre aux As de la construction gagnant des tas de prix divers non mérités, aux régisseurs irrespectueux et propriétaires multimillionnaires qui nient tout en bloc depuis 20 mois, voici quelques faits en images, non exhaustifs de l'immeuble dans lequel je vis, il y aurait encore beaucoup à dire ce n'est qu'une toute petite sélection, mais je garde le reste pour un bêtisier de l'architecture et de l'urbanisme à venir :

Si un architecte passant par là et sachant lire voulait bien donner son avis, je l'en remercie vivement.


Ce que disent les normes SIA 500, les vraies, pourtant déjà obsolètes :

SIA 500

3.3.4.2
Les portes actionnées manuellement doivent de préférence dépourvues de ferme-portes. La force nécessaire à l'ouverture des portes ne doit pas dépasser 30N. (buanderie, caves, parking visiteur, parkings loués, portes-fenêtres battantes balcon)

3.6.4.3
Les mains courantes doivent être placées des deux côtés ou au milieu de l'escalier. 

10.3.3
Un plan de travail de 0,60m x 1,10m au minimum, sous lequel un fauteuil roulant doit pouvoir s'engager 

Constructions sans obstacle - Interprétations relatives à la normes SIA 500:2009


A07 - 3.6.4.2

Question:
Est-ce qu’un profil plat, s’inscrivant dans le cercle exigé de 40 mm de diamètre, est admissible en
guise de main courante?
Réponse:
Non. La main courante doit être facile à saisir. Des profils plats à l’ergonomie peu favorable ne sont
pas adaptés.
La main courante doit être de forme arrondie comme le recommande la norme ISO 21542:2011.
Son profil doit être compris entre un cercle de diamètre 45 mm, à l’extérieur, et un cercle concentrique
de diamètre 35 mm à l’intérieur.
A08 3.7

A08 - 3.7

Question 3:
La distance latérale de min. 0.60 m (selon chiffres 3.7.2 et 9.5.1) entre porte palière et marche
d’arrivée, doit-elle aussi être respectée lorsque ces dernières sont alignées?
Réponse à la question 3:
Oui. Les portes palières et les arrivées des escaliers doivent être disposées de façon adéquate.

A09 - 6.1

Question:
Dans une zone de service automatique, combien d’appareils doivent êtres conformes à la SIA 500?
Quelles sont les exigences lorsqu’il n’y a qu’un appareil?
Réponse:
Par analogie avec d’autres équipements tels que cabines d’essayage, guichets, caisses, téléphones
publics (chiffres 7.3 à 7.6) l’exigence suivante s’applique:
Par emplacement, indépendamment du nombre total, au moins un appareil (offrant les mêmes
fonctions) doit répondre aux exigences de l’absence d’obstacles en particulier le chiffre 6.1 éléments
de commande, interphones.

A13 - 9.

Exigences quant aux aménagements extérieurs
Question:
Les chapitres 9 et 10 de la norme ne contiennent pas d’exigences concernant les chemins extérieurs.
Réponse:
Dans le correctif SIA 500/C2:2013 la chiffre 9.1.1 a été complétée par la phrase suivante :
Les sols seront praticables à la marche ainsi qu’aux fauteuils roulants et aux déambulateurs et
devront posséder des propriétés antidérapantes au sens de l’annexe B.
La notion d’accès telle qu’elle est définie au chiffre 1.1, englobe „.... tous les endroits où la personne
doit pouvoir se rendre suivant la destination de la construction.“ Cela comprend aussi les fonctions
se déroulant à l’extérieur telles que: chemins, places, emplacement à grilller, piscines, installations
sportives, etc.
Les exigences énumérées au chapitre 9 pour l’accès aux logements, s’appliquent par conséquent
aussi aux espaces extérieurs utilisés en commun.


A15 - 9.6.1
Emplacement des sonneries et boites aux lettres d’immeubles de logements
Question:
Les sonneries et boites aux lettres d’immeubles de logements se trouveront-elles toutes à une
hauteur comprise entre 0.80 et 1.10 au-dessus du sol?
Réponse:
Disposer l’arrête supérieure de la rangée inférieure de boites aux lettres et la rangée inférieure des
sonneries à une hauteur inférieure à 1,10m est conforme à l’esprit de l’adaptabilité selon le chiffre
1.2. Le cas échéant, l’attribution des boites aux lettres et des sonneries peut être modifiée.


Correctif C2 à la norme SIA 500:2009


7 - 1.2
Adapté au fauteuil roulant Rollstuhlgerecht
Est considérée comme adaptée au fauteuil roulant une construction dans laquelle
les personnes se déplaçant en fauteuil roulant, avec un déambulateur ou
une autre aide à la marche peuvent circuler de manière autonome. Les exigences
y relatives sont basées sur les dimensions normalisées suivantes:
– À l’intérieur: fauteuil manuel ou électrique: largeur 0,70 m, longueur 1,30 m,
poids total utilisateur compris 300 kg.
- À l’extérieur: scooter ou fauteuil roulant tracté: largeur 0,70 m, longueur 1,80
m

12 - 3.3.3.1

Espaces libres devant les portes

Devant les portes battantes actionnées manuellement, un espace libre* d’une
largeur minimale x de 0,60 m doit être prévu du côté où s’ouvre le vantail, à côté
de la poignée. De plus cette largeur x et la distance y laissée libre par le vantail
complètement ouvert, totaliseront 1,20 m au minimum.

12 - 3.3.3.2

La distance latérale entre l’angle extérieur de l’embrasure de la porte et la
marche d’arrivée d’un escalier ou d’autres risques de chute doit être de
0,60 m au minimum.

29 - 8.2.2

La surface des espaces sécurisés contre l’incendie sera calculée sur la base du
nombre prévisible de personnes en fauteuil roulant comme suit:
– surface des places pour fauteuils roulants: 0,80 m x 1,40 m au minimum,
accès par le petit côté.
– largeur de l’espace d’accès 1,20 m au minimum.
– nombre de places pour fauteuils roulants en fonction de l’affectation du bâtiment,
selon annexe A.
En l’absence de données précises on estimera le nombre des personnes en
fauteuil roulant à 2% du nombre total des personnes pouvant occuper le bâtiment.

30 - 9.2.4

La distance latérale entre l’angle extérieur de l’embrasure de la porte et la
marche d’arrivée d’un escalier ou d’autres risques de chute doit être de
0,60 m au minimum.

* * *

Chers lecteurs, je vous laisse comparer si tout ceci ne vous ennuie pas à mourir comme moi, ceci n'était que le meilleur, le pire je le garde pour l'article suivant : la vérité sur les moisissures des caves.

Faut finir l'année en beauté, n'est-il pas ?

Merci à vous d'être là

Le Tigre

vendredi 25 décembre 2015

Eikenott Gland, quelqu'un y aura-t-i pensé ? Interrogations d'ailleurs


Interrogations d'ailleurs où cette année je ne pourrai pas inviter les personnes isolées et seules à Noël dans le quartier d'Eikenott, censé représenter la solidarité, le partage, l'échange, un poil de tendresse, un wagon d'attention :

Quelqu'un aura-t-il pensé à ajouter ne serait-ce qu'une assiette à sa table pour les personnes esseulées de ce quartier ? Qu'elles soient jeunes, âgées, à mobilité réduite ou non ?

Quelqu'un est-il venu les chercher avec leur fauteuil roulant ou leur rollator pour les aider à passer ces horribles rigoles qui les privent de sortie ?

Quelqu'un aura-t-il eu la volonté d'aller sonner à leur porte pour leur demander si elles ont besoin de courses ou leur apporter une friandise ?

Quelqu'un aura-t-il eu une caresse sur leur joue ou dans leur coeur ?

Quelqu'un s'est-il enquis de savoir si contrairement à l'année dernière ils ne crevaient pas de froid pendant les fêtes dans leur appartement ?

Quelqu'un leur a-t-il demandé s'ils avaient besoin d'un transport pour se rendre chez des amis le soir de Noël ?

J'attends la réponse, les donneurs de leçons aux concepts si virtuels qu'ils ne s'inscrivent jamais dans la réalité.



Réchauffe-moi le coeur d'ailleurs, si tu peux, sinon, ils me le diront à mon retour.

Le Tigre



lundi 14 décembre 2015

Blog en veilleuse jusqu'au 12 janvier

Chers lecteurs,

En veilleuse, ne signifie pas muet.

Je réserve quelques cadeaux de Noël sulfureux à quelques Pinocchios au nez si long qu'ils ne voient plus leurs pieds, pour ne pas dire autre chose qui leur font défaut.

Parce qu'être fort, c'est savoir prendre ses responsabilités, les reconnaître et les réparer et non pas les nier. Et vous le savez, je n'apporte ici que des preuves, des faits, des témoignages. Et c'est ce que je continuerai à faire.

Le Tigre


jeudi 10 décembre 2015

Eikenott - Louis Cristin 3 - Un Tigre portier depuis...


Chers lecteurs,

Ce matin à 11h00, notre gentil réparateur Schindler, sonna une fois de plus à mon interphone, afin que je puisse lui ouvrir la porte de notre immeuble seniors et mobilité réduite, dont ma régie FONCIA ne lui a toujours pas fourni la clé depuis :

1 an et 223 jours

Soit :
588 jours
ou 14 112 heures
ou 846 720 minutes

ou 50 803 200 secondes

Heureusement, il ne vient pas tous les jours. Je l'avais autorisé à le faire en mai 2014, à n'importe quelle heure du jour et de la nuit, car l'ascenseur était souvent en panne et ne voulais pas qu'une personne âgée reste enfermée dedans et panique.

Cela ne vous semble pas un peu long 588 jours pour fournir une clé à un service d'entretien ?


Le Tigre

mercredi 9 décembre 2015

Nations Unies - Convention relative aux droits des personnes handicapées


Chers lecteurs,

Je reviens sur l'un de mes articles précédents : "Oui, les handicapés ont des droits, selon M. Didier Amy" :


avec quelques ajouts et précisions :

Vous trouverez cette convention internationale ici : (3 pages)




Ainsi que les pays signataires de cette convention (Et ceux qui ne l'ont pas signée ou n'ont pas ratifié le protocole également)


Bon maintenant, vous savez quels pays devraient avoir honte, entre ceux qui n'ont pas signé, ceux qui ont signé mais pas ratifié le protocole et le temps que la Suisse a mis pour réagir de 2007 à 2014, soit 7 ans mais n'a toujours pas ratifié le protocole non plus.

Ce qui n'étonnera personne, vu que la Suisse à elle seule, devrait être refaite de fond en comble avec environ 90 % de lieux publics culturels et administratifs inaccessibles, ainsi que les transports publics aux moyens auxiliaires les plus utilisés de nos jours.

Bon, ça ne veut pas dire non plus que ceux qui ont tout signé le mettent en application.

C'est certain, ce n'est pas à Eikenott que les handicapés, les personnes à mobilité réduite, les personnes âgées, pourront expérimenter ces droits. En Suisse, on préfère mettre les gens en cage et les couper de toute opportunité de droits, y compris ceux de pouvoir se défendre.

Le Tigre

vendredi 4 décembre 2015

Humeur du jour où l'on se fait engueuler parce qu'on défend les droits de tout un immeuble et quartier en Suisse


Chers lecteurs,

Il y a des jours comme ça, où le quotidien devient cauchemar, où les gens que l'on défend depuis 18 mois, même ceux qui n'auraient pas lieu d'être défendus parce que jeunes et en forme, le sont aussi et que ceux-ci vous rentrent dans le cadre, ne connaissant rien des actes effectués pour défendre leurs droits aussi, pour la deuxième fois par deux personnes différentes en une semaine.

Et puis, c'est le lendemain de la journée internationale handicap UNESCO où aucun de nos médias n'en a parlé, ni même l'UN qui s'est enfin réveillé à 19:30 sur Twitter... Et où encore, plus de 90 % des droits en Suisse des personnes âgées, à mobilité réduite ou handicapés ne sont pas respectés en ce pays.

Et le lendemain du jour où l'on a écouté dans nos medias RTS une fois de plus, un reportage "cuicui les petits oiseaux" où les invités à témoigner n'étaient que des propriétaires PPE à l'abri de toute nuisance ou difficulté ne connaissant même pas la réalité de leur quartier Eikenott, ce blog en témoigne assez largement pour ne plus y répondre, même si demandes de réactions ont été faites à ce sujet.

Inutile de vous dire qu'avec 38 kg, une vue déficiente, une incompréhension totale des enjeux de la collectivité par les locataires, cela commence à me gaver grave.

Les photos, ce sera pour une autre fois.

Le Tigre



mercredi 2 décembre 2015

3 décembre, la journée des handicapés qui en parle en Suisse ? ONU ?


Chers lecteurs,

Grâce à Twitter dont je remercie  les infos qui pleuvent lorsque je peux encore être connectée, j'apprends, que demain, 3 décembre, c'est la journée des handicapés.

Vous le saviez ?

Moi pas. Aucune information en Suisse à ce sujet.

http://www.unesco-ci.org/ict-pwd/fr

http://informations.handicap.fr/art-journee-jiph-onu-63-8447.php

Nous sommes donc les seuls, dans ce pays au milieu de l'Europe, qui n'en fait pas partie, mais néanmoins est totalement soumise à ses exigences, à ne pas savoir qu'une journée des handicapés existe.

Il suffit de voir les nombreuses preuves en videos ou photos sur ce blog pour s'en convaincre. Les droits de l'homme n'ont pas ici, droit de cité, droit de constitution, droit pénal, droit civil. Ou du moins s'ils existent, ne sont clairement pas respectés.

Et ceci n'est qu'un échantillon :







et tant d'autres...

C'EST UNE HONTE !

Le Tigre

dimanche 29 novembre 2015

Eikenott Gland - Emission RTS Espace2 Babylone 30.11.2015 9h-10h et rediffusions


Chers lecteurs,

Pour info

J'apprends que la RTS émission Babylone nous parlera demain d'Eikenott de 9h00 à 10h00

http://www.rts.ch/espace-2/programmes/babylone/7256657-babylone-du-30-11-2015.html

Rediffusion du lundi au jeudi de 19h00 à 20h00.

Ecoutons, et voyons si une fois de plus, une description idyllique de plus sera faite dans nos medias ;)

Ou si l'Ange de la réalité aura enfin décidé de déployer ses ailes.

Bien à vous

Le Tigre





Eikenott - récit de Choukinette la minette


Chers lecteurs,

Vous le savez, sur mon blog tout le monde a droit à la parole, même les chats :

Reçu il y a peu, ce charmant récit de craquante Choukinette la minette :



"Je suis arrivée dimanche dernier chez Simone, Choukinette est mon nouveau nom, je suis très affectueuse, même un peu collante. Je suis très joueuse aussi, je ronronne tout le temps. Dès la première heure de mon arrivée je me suis sentie chez moi. La première nuit j'ai dormi sur le lit de ma nouvelle amie, puis vers le matin dans ses bras. Des fois je m'énerve un peu et je lui mords les pieds ; elle me gronde, je n'aime pas. J'ai tellement souffert de vivre à l'extérieur que je ne veux pas aller sur le balcon. J'ai trop peur de trouver la porte fermée. Mais je vais y aller un peu, petit à petit. J'ai un  gros appétit. Je suis propre, j'ai tout de suite trouvé ma caisse. J'ai aussi de petites griffes bien pointues que je dois aller faire couper chez le vétérinaire. Bien que mon pelage soit tigré je dois avoir quelques gènes de siamois, ce qui expliquerait mon comportement collant et ma sveltesse."

Souhaitons à Choukinette et son amie tout le bonheur du monde et des wagons de calins.

Le Tigre

Eikenott - Humeur dominicale glauque suite à barouf d'enfer

Chers lecteurs,

C'est un Tigre aux yeux collés qui vous écrit.

La nuit ne fut pas douce pour les locataires Louis-Cristin 3 du 4ème. Au dessus de leur tête, passé 3 heures du matin, dans cette chère inaccessible salle du 5ème, des grooossses voix d'homme résonnantes dans les allées, des tables traînées au sol, des choses qui tombent par terre accompagnées d'un cri de femme... et j'allais oublier, même des coups de marteau pour réparer je ne sais quoi.

Bref, un vrai déménagement au milieu de la nuit.

Personne ne s'étant inscrit ce jour là sur le tableau, impossible de savoir de qui il s'agit.

La porte aurait-elle été laissée ouverte après l'utilisateur précédent et des zombies extra-terrestres venus de nulle-part en mal de réjouissances seraient-ils venus faire la fête chez nous ?

Alors comme si je mets un mot pour éclaircir ce mystère il sera enlevé, je pose la question ici.



vendredi 27 novembre 2015

Eikenott - Rififi chez les seniors - immeuble et Salle Suva encore

Chers lecteurs, chers Seniors et mobilité réduite de Louis Cristin 3, chers locataires jeunes

Quelques pendules à l'heure s'imposent. En sortant de mon domicile le 25 novembre 2015, je vis que toutes les allées de l'immeuble avaient été décorées, un mois à l'avance, par une personne de l'extérieur, ne résidant pas ici et squattant notre salle à bien plaire.

A toutes fins utiles pour les nouveaux lecteurs, l'inaccessible salle de la Suva a déjà l'objet d'un blog très explicite, avec photos et règlement



Je posais donc un petit message en bas de l'immeuble dont voici la reproduction :

25.11.2015
"Joli peut-être, mais anti respectueux et fort peu convivial et anti-démocratique de n'avoir pas convié les locataires de l'immeuble à cette décoration et de l'avoir fait sans les consulter et être mis devant un fait accompli, de plus 1 mois avant Noël, par une personne de l'extérieur qui n'habite pas l'immeuble.

Je suis sûre que beaucoup de personnes de l'immeuble auraient aimé se rencontrer et faire cela ensemble en s'amusant. Il aurait suffit de mettre un mot avec une date, pour voir qui voulait participer.

Je ne suis pas d'accord avec cette prise de pouvoir et ce manque d'esprit de partage.

J'ai réservé la salle pour le 2 décembre, j'ose espérer qu'elle sera vide, comme elle l'est habituellement, car c'est comme cela que j'en aurai besoin ce jour là.
Signature - étage"

Quelle ne fut pas ma surprise, voyant arriver un jeune le l'immeuble avec mon papier dans les mains me demandant "Vous n'êtes pas un peu aigrie ?  J'ai enlevé votre papier. Comment pouvez-vous tenir des propos aussi durs pour une décoration ="

Ce charmant jeune locataire de l'immeuble ne connaissait visiblement pas la chronologie, le combat pour la défense des droits des personnes âgées ou mobilité réduite ici, ou dans le complexe, ni qu'il s'agissait d'un immeuble leur étant destiné, ce que la régie a détourné comme "immeuble mixte" pour favoriser ses locations, ce qui n'est clairement pas ce qui nous a été loué à nous qui somme là depuis le début. Nous n'avons rien contre le fait que des jeunes habitent l'immeuble, au contraire, certains, là depuis longtemps, ou d'autres qui sont déjà partis, ont fait preuve de solidarité avec nous, de partage et d'aide parfois dans les deux sens. Mais le fait que nous soyons aujourd'hui minoritaires (5 %), entourés de personnes jeunes adultes à qui il manque le simple fair-play, me laisse pantoise.

Bien, il a remis mon papier en place mais celui-ci fut à nouveau enlevé le lendemain. De quel droit et par qui, je l'ignore.

Nos résidents âgés et mobilité réduite prioritaires dans cet immeuble n'auraient donc même plus droit à l'expression. Ils ont été privés de toutes les promesses faites avant signature du bail et ce déjà en janvier 2014 pour ceux qui sont venus visiter à ce moment-là, privés de sortie, de rencontres, de sociabilisation, de plus avec des dangers constants et de nombreuses réparations en attente. Le blog en témoigne largement.

Je n'ai rien contre à ce que cette personne de l'extérieur fasse des activités avec des enfants dans notre salle et la lui laisser gratuitement à bien plaire, aucune salle ne leur étant réservée dans ce complexe, la nôtre étant peu utilisée pour l'instant en raison de son non-aménagement et refus du propriétaire de l'aménager nous-mêmes (voir blog précédent), si cette personne n'outrepasse pas ses droits, ce qu'elle ne sait clairement pas faire. Mais d'autres personnes ne sont pas d'accord avec cette utilisation de la salle, avec de justes motifs, il faut en tenir compte, la démocratie, c'est cela. Par contre, je ne suis pas d'accord qu'une personne de l'extérieur décide pour tout un immeuble d'une décoration sans aviser et sans faire participer des locataires qui n'ont déjà que très peu de moyens de pouvoir échanger. Idem pour la salle si elle a été décorée, ce que j'ignore, sans même aviser ou demander à ceux qui s'étaient inscrits pour la réservation, s'ils étaient d'accord.

Je ne suis pas d'accord non plus avec le fait que certains jeunes de l'immeuble laissent les tables de la salle, ingérables et impossibles à déplacer pour les personnes âgées, contre les murs alors qu'ils les ont trouvées au milieu de la pièce.



Il faut que cela soit clair. Et rien ici n'est clair, car personne n'est informé de rien. Nous n'avons pas de référent ou de responsable et deux ans de combat partent à vau l'eau. 

Un exemple ? petit récapitulatif chronologique entre deux blogs :

Salle Attique - Le mystère de la clé

12 septembre 2015 : La salle est réservée par des nouveaux locataires pour un anniversaire. Ils ne savent pas à qui, ni comment, ni quel jour, ni qui appeler pour rendre la clé. Aucune information ne leur a été fournie à ce sujet.

Une autre personne veut la réserver pour le 10 octobre 2015, soit un mois plus tard. Une semaine avant, elle s'enquiert auprès de notre concierge, responsable de la clé pour l'obtenir. Ce n'est plus lui qui s'occupe de remettre la clé, mais le nettoyeur de l'immeuble qui ne sait pas comment récupérer cette clé remise au précédent locataire, car il n'a aucune information ni tel sur le locataire qui est absent lorsqu'il vient nettoyer l'immeuble…

Personne n'a été informé dans l'immeuble de ce changement par la Régie FONCIA, à qui il fallait demander la clé, ni le numéro de téléphone de la personne qui s'en charge. Cette personne n'a pas non plus le No de téléphone des locataires pour récupérer la clé en cas de besoin. Lors de son passage pour nettoyer l'immeuble, les locataires jeunes sont au travail !

Il demande donc à la personne qui voudrait louer pour le 10 octobre d'aller chercher la clé elle-même chez le précédent locataire qui a loué la salle. Finalement, elle sera remise après de nombreuses tentatives infructueuses cause absence, à une autre personne dans sa boîte aux lettres de l'immeuble, elle aussi absente pendant un w.e. prolongé, qui la remettra à la personne qui a réservé la salle pour le 10 octobre 2015 !

Les Etats des lieux avant et après obligés par la Régie ne sont donc pas réalisés. Les nouveaux locataires ne sont informés de rien. Les anciens non plus. La régie FONCIA et le propriétaire SUVA ne font pas leur travail d'information tout en imposant un règlement drastique à leurs locataires, totalement irréalisable dans une salle inutilisable en l'état.

* * *

Je crains chers Seniors, aînés et mobilité réduite, que si vous ne prenez pas votre place et ne la revendiquez pas, vous n'en aurez bientôt plus du tout.  Et le jour où je ne serai plus là, me demande bien qui va continuer à vous défendre dans ce quartier et cet immeuble.

Le Tigre


mardi 17 novembre 2015

Gland travaux - avis communaux et attention 11 AV. de la Gare

Chers lecteurs et surtout glandois,

La Commune avise de la suite des travaux rue de la Gare, chemin du Lavasson, rue du Perron-chemin de la Crétaux, rue du Perron


Mais j'attire l'attention de ma Commune sur cet énorme trou dans la chaussée, là depuis des semaines, 11, Avenue de la Gare en face de l'EMS, TRES TRES TRES DANGEREUX !



Alors si vous pouviez faire cela en même temps ce serait bien. Car ce trou est très coupant et si un vélo passe là-dessus, il se viande !

Et je ne parle pas des scooters électriques handi qui se verront un pneu massacré à défaut de pouvoir prendre des trottoirs ingérables.

Merci ma Commune !

Le Tigre

mercredi 11 novembre 2015

Eikenott Gland quand après les vies, les os, les vitres se brisent aussi RTS ABE





Chers lecteurs,

Je me demandais ce que la courte visite d'ABE de la RTS dans notre quartier d'Eikenott signifiait et aussi pourquoi personne n'était interrogé.

La réponse est ici dans l'émission du 10 novembre 2015 :

Mais à partir de la minute 29:00 (glissez donc votre curseur jusque-là si vous ne voulez pas entendre parler de lactose pendant 29 minutes, surtout que c'est la caséine qui pose le plus de problèmes dans le lait) :-)

Dommage, cette émission ne compartimente pas ses sujets en vidéos séparées comme le font certaines autres sur la RTS, les journaux télévisés, etc...

Comme elle n'est pas sur Youtube, voici le lien direct :

http://www.rts.ch/play/tv/a-bon-entendeur/video/manger-sans-lactose-vraiment?id=7243554

Nous y apprenons donc, qu'il ne faut pas mettre un objet foncé devant nos triples-fenêtres à moins de 30 cm, si on ne veut pas qu'elles se brisent en raison d'une réaction thermique, que vous allez devoir baisser vos toiles extérieures manuelles et couplées pour ce qui est de l'immeuble seniors et mobilité réduite, d'ailleurs impossibles à descendre ou remonter pour ces gens-là tellement c'est dur, ou descendre vos stores intérieurs et rester dans le noir toute la journée.

L'on apprend aussi que une vitre intérieure trempée aurait empêché cela, mais qu'elle coûte Fr. 40.00 de plus. Malgré le coût très élevé des loyers dans ce quartier, nous n'avons droit qu'à des matériaux bas de gamme, de la batterie de douche aux portes-fenêtres impossibles à fermer en passant par l'électro-ménager.

L'on y apprend encore qu'il ne faut pas laisser au soleil les portes-fenêtre glissantes ouvertes à double (sic)

On n'invente pas le progrès dans la Minergie. On le subit.

Voilà qui va être très pratique dans les appartements d'angle où les salons n'ont quasi pas de murs.

Dans nos immeubles et avec nos régies, nous n'avons reçu aucune information à ce sujet. Encore moins avant la signature du bail, comme pour tout le reste.

D'ailleurs je regrette que ABE et la RTS ne se soient justement pas penchés sur tout le reste qui me semble pourtant relever d'une priorité : l'humain et ses droits, les personnes âgées et mobilité réduite et l'urbanisme, les normes SIA non respectées, leur mise en danger et leur séquestration quotidienne.

Mais j'imagine que ce serait plutôt du ressort de l'émission "Temps Présent"

Le Tigre en cage perplexe


http://www.rts.ch/play/tv/emission/a-bon-entendeur?id=385418

samedi 7 novembre 2015

Eikenott Gland - le badge d'accès au strabisme divergent


Chers lecteurs,

Surréaliste après 18 mois d'explication de ce qu'est une personne âgée ou à mobilité réduite allez-vous me dire, mais non, la réalité dépasse toujours la fiction.

A défaut d'avoir trouvé un illustrateur humoristique adéquat pour l'instant, je vais néanmoins tenter l'exercice de pénétrer ou sortir de ce complexe avec mes faibles moyens 

BURKI ! AU SECOURS !


C'est ainsi que j'appris à mes dépends que les barrières sont récalcitrantes :

Me répondit :
Si tu entres et que tu n'es pas sortie, tu ne peux pas entrer. Si tu sors et que tu n'es pas entrée, tu ne peux pas sortir, parce que sinon on ne peut pas vérifier sur notre grand ordinateur géant qui entre et qui sort et qui stationne toute la nuit…

Va voir avec ton scooter 4 roues si tu peux sortir, comme ça, tu pourras à nouveau entrer

Retour chez Facilimoiriendutout fissa fissa : "Ca ne fonctionne pas parce qu'au sol il y a aussi des capteurs métalliques et que ton scooter électrique 4 roues n'a pas assez de métal. Je vais te reprogrammer ta carte avec ma voiture et te le remettrai dans ta boîte aux lettres"

Ou si je sors avec ma carte et que je rentre avec celle d'un transport accompagné ?

"Bah, ce sera chaque fois pareil, tu appuieras sur le bouton d'urgence la fois suivante !"

Mais heu... c'est interdit !

CELA FAIT 18 MOIS QUE



Séquestre les petits vieux et personnes à mobilité réduite dans ce quartier avec 3 badges et 4 règlements différents, qu'on leur casse les os sur des rigoles et que tout le monde s'en fout ! Nos z'élus pas z'ailés de la Commune de Gland, nos propriétaires SUVA, VAUDOISE, MOBILIERE et consorts, notre constructeur Loosinger Marre d'ici encore plus, notre Canton, nos médias RTS, La Côte et suite, nos ministres de la Santé et de la Justice et même la plupart de nos résidents.


EIKENOTT = I CAN NOT !


Yves Duteil
La prison d'en face

Prochain épisode : les extra-terrestres tentent d'atterrir à Eikenott, peut-être.

Le Tigre

jeudi 5 novembre 2015

Humeur du soir - parce qu'il y a des moments où la pureté fait tant de bien

 Quand deux soeurs coréennes joignent leur incroyable musicalité pour que la musique vive, vraiment, sans fard, sans tout ce que l'on met autour,

Ces moments où tout sonne "juste" dans les oreilles et dans le coeur,

Ces moments où il n'y a plus de place au mensonge

Smile : J Rabbit


The father song - J Rabbit

Part of your world - J Rabbit

Take Five - J Rabbit

Lullaby of Birdland - J Rabbit

Thank you for te music - J Rabbit

Taking a chance on love - J Rabbit

Les filles, vous êtes une "part of my world" et heureusement avec tous ces futurs élus qui "sonnent faux dans mes oreilles quand je les entends". Merci pour votre fraîcheur, votre musicalité, vos dons.

Vous êtes une partie de
 "the hope in my life"

Le Tigre aux oreilles très sensibles

samedi 31 octobre 2015

Eikenott Gland : Mise au point buts du blog et réponses à commentaires


Aux détracteurs de ce blog :

Ce blog n'a pas pour objet d'attaquer Eikenott particulièrement, mais de défendre les droits des personnes âgées et mobilité réduite, les mamans avec poussettes et nouveaux-nés contre l'urbanisme, l'architecture et le non respect des normes SIA en Suisse et par extension dans le Monde.

Il se trouve que je vis dans ce quartier et que j'ai un exemple frappant sur place de tout ce qu'il ne faut pas faire et de tout ce qui n'est pas respecté.

Quereller une mobilité réduite de 65 ans et de 38 kg qui soutient des petits vieux et leurs droits depuis 18 mois qui ne sont plus eux capables de le faire, qui a aussi soutenu les mamans avec poussettes et nouveaux-nés, et même les PPE auprès des constructeurs, des propriétaires, des régies et même de la Commune de Gland qui ne fait pas non plus son devoir de sécurité, au lieu de la soutenir, relève d'une méchanceté crasse ou d'une cécité avancée.

Celui qui ne dit mot et est témoin devant des maltraitances, dangers et séquestrations est complice.

Réponses maintenant à certaines questions restées en suspens dans CE BLOG sur des fleurs arrachées, bien inutilement, comme en témoigne le rectificatif apporté en haut de ce blog :

Réponse à LeoLeandro 23 octobre 2015 23h16 je cite :

"Et donc cette dame avait deux jardins alors d'autres sont sur une liste d'attente pour un seul"

Leandro, il y a d'autres lots non utilisés dans cette parcelle, comme vous pouvez le voir sur cette photo, juste devant ceux de la dame à l'ex jardin parfait, alors ne lui jetez pas la pierre, elle en a assez ramassé comme ça :


et également sur celle-ci dont on se demande si c'est un lot occupé ou libre :


Il faudrait donc poser la question à Facilitim pourquoi ces lots ne sont pas loués ? J'imagine que c'est parce que les différents lots sont attribués à des immeubles précis, mais il suffirait de communiquer et de demander à ces immeubles-là avec un délai de réponse s'ils veulent les utiliser ou pas pour pouvoir les attribuer à quelqu'un d'autre. Mais Facilitim ne communique pas. Personne n'a été averti du nouveau team, ni de qui il s'agit, leur nom, leur cahier des charges, dans ce complexe. Ils se contentent d'être là, de 17h00 à 19h00 en semaine et le samedi matin et ne communiquent même pas aux différents transports accompagnés, dont l'un a été exclu avant leur arrivée, les nouveaux badges refusent les entrées des taxis et médecins de garde pour personnes à mobilité réduite. Alors, vous m'excuserez Leo, mais je vous laisse régler le problème des jardins "potagers" avec eux.

"par contre cette histoire de métaux lourds ou plus communément appelés ETM est un poil éxagerée non? a ma connaissance y'a pas eu de métaux toxiques utilisés a la construction du quartier.. alors comment sont ils arrivés la?!"

C'est à Losinger-Marazzi qu'il faut poser la question, pas à moi. Certains propriétaires des PPE ont également trouvé des quantités de matériaux de construction et de métaux, même des énormes barres de fer, de gros cailloux et de bouts de verre dans leurs jardins privés. Il n'y a rien d'exagéré dans mes propos. Ayant plus de poids que les locataires, ils ont réussi à faire changer leur terre entièrement.

La Terre de construction peut venir de n'importe où en Suisse, de n'importe quel chantier. Elle est achetée à bas prix, alors que la Terre de jardin coûte beaucoup plus cher. J'ignore ce qui a été fait de la terre de ce terrain avant construction, qui était une terre d'agriculture et donc censée être saine et devoir remplacer celle des jardins. Adressez-vous donc au constructeur.

Réponse à Anonyme  : 23 octobre 2015 22h14

"Vous dites qu'aucune place n'est faite lors des fêtes pour personnes agées et à mobilité reduite... 
Lorsqu'il y'a tables et bancs, il y'a bien assez de place il me semble pour entrposer des chaises et /ou enlever un banc pour une chaise roulante. Comment voyez vous la chose au juste?"

Si c'est si simple que cela, pourquoi n'est-ce pas fait ? Avant que les personnes n'arrivent pour qu'elles se sentent accueillies ? Cela est d'ailleurs du ressort de la loi, des normes SIA, de la Constitution, des droits de l'Homme également. Tout organisateur se devrait de les consulter avant d'organiser, avec des normes précises. Consultez-les donc.

Or ce que l'on peut voir, c'est que lors de la première fête organisée par Losinger-Marazzi, il n'y avait même pas un accès jusqu'à la fête ! :






Dans l'organisation de la fête des voisins où j'étais absente : pas une seule table accessible à mobilité réduite, ni une seule chaise avec accoudoir pour les personnes âgées qui ne peuvent enjamber des bancs.

Photo http://www.eikenott.net/
Dans la dernière fête organisée par la Commune de "Gland ça marche" du 3 octobre idem. Bien qu'il me paraisse difficile de désolidariser des bancs qui sont soudés aux tables, d'autres solutions doivent être apportées. aucune fête de la Commune non plus ne prévoit une place faite aux personnes à mobilité réduite, dans aucune fête. Pas plus les intérieurs dans la salle communale que dans les extérieurs. Je leur ai soulevé le fait, car, c'est mon combat. Mais je suis contente que la Commune ait enfin pris possession de ce quartier totalement fermé au reste de la population glandoise.



"Et l'histoire sans fin de la fermeture du quartier aux voitures, c'est vrai que c'est bien navrant. Mais si les habitants d'Eikenott avait "joué le jeu" et suivis les règles du fameux "depose minute" à la lettre depuis le début, on n'en serait pas là!"

J'ignore depuis combien de temps vous êtes ici, ni si vous habitez dans un immeuble locatif ou PPE. L'histoire le démontre sur ce blog, ne date pas de l'envahissement des personnes peu scrupuleuses : Pendant plus de 6 mois les secours, police, ambulances, pompiers, CMS n'avaient pas accès au quartier, ce qui est grave. Le règlement a changé 4 x en 17 mois, avec 3 badges différents. Ce n'est pas aux personnes âgées et à mobilité réduite de payer le prix, pendant 18 mois, d'une implantation de 3 immeubles personnes âgées et à mobilité réduite dans un quartier qui les séquestre, ne leur permet pas d'être pris à leur domicile, et va jusqu'à interdire les médecins de garde ou médecins à domicile d'entrer avec leurs voitures et encore moins d'être pénalisées pour des faits d'indélicats. Cette raison ne tient pas la route.

"Prenons l'association du quartier l'AQEnott par exemple. Elle a déjà organizé plusieurs évenements et a des projets intéressants, projets pour les petits et les grands...et aussi pour les personnes agées et à mobilité reduite... Si vous avez des idées ou propositions afin d'améliorer la vie "relationnelle" de notre quartier, pourquoi ne pas leur écrire?"

Quels ont été les évènements accessibles pour personnes âgées et à mobilité réduite ? S'il s'agit des ateliers de peinture ou collage réalisés par l'une d'entre-nous, ils se passaient dans une salle qui n'est PAS accessible à mobilité réduite avec une marche d'au moins 15 cm ! Soit l'Ecole de Staehl. Ce qui est le comble pour une école ou une arcade construite de nos jours.

J'ai participé à l'élaboration des statuts de cette association et heureusement, sinon seules 5 personnes décidaient pour un quartier de 1'500 personnes et certains articles étaient contradictoires et je ne suis toujours pas satisfaite de ces statuts qui ferment la porte à tout ce qui peut venir de l'extérieur et même de l'intérieur. De nombreux évènements ont déjà été réalisés dans ce quartier avec grand succès et places prévues pour les personnes à mobilité réduite bien avant que cette association n'existe. 

Je n'entends pas donner des conseils à une association qui sclérose elle-même dans son propre quartier, l'échange possible :


Ceci pénalise non seulement les non-membres d'une association de  quartier, mais ceux qui le sont également. On n'a jamais vu aucune association, ni aucune ONG refuser des informations à des non membres. Sinon sur cette planète tous ceux qui peuvent être aidés par ces dites associations seraient lésés. 

Vous êtes combien maintenant dans cette association de quartier Aqenott sur le nombre de 1'500 habitants ? 

Est-ce que une seule personne parmi les détracteurs est venu visiter ces immeubles à mobilité réduite ou personnes âgées, a vu ce qu'ils endurent depuis 18 mois, a parcouru autre chose qu'une allée plate et sans handicap ? Quelqu'un parmi vous a-t-il vu les efforts nécessaires pour défendre ces personnes-là, a-t-il assisté aux nombreux rendez-vous, envoyé de nombreuses lettres et mails pour attester des difficultés ?

Je n'entends pas non plus donner des conseils à un Président d'association qui refuse les conseils d'aînés bien plus expérimentés que lui en matière d'associations. Lorsque l'on n'a rien à apprendre de ceux-ci, le mieux est de faire ses expériences. J'ai d'ailleurs bien assez à faire en 18 mois pour défendre l'indéfendable dans ce pays, en oubliant totalement mes propres charges administratives et forces nécessaires.

Quant à moi, je n'interdis à personne de donner son avis, ni sur mon blog, ni ailleurs et je continuerai à défendre les personnes âgées, à mobilité réduite de ce quartier  dans leurs difficultés à l'extérieur comme à l'intérieur et mamans avec poussettes, comme de tous ceux que je croiserai sur mon chemin ici et ailleurs, en espérant qu'un jour, quelqu'un de sensé prendra la relève si je ne suis plus là.

Tout le monde est libre de donner son opinion et de relever de faits incontournables. Je n'interdis à personne d'ouvrir un blog et faire l'apologie du quartier d'Eikenott en 84 articles avec preuves, photos et témoignages que vous n'avez visiblement pas lus.

Je pense aussi que vous, détracteurs, un jour serez vieux et que sans votre conscience et intérêt des faits, vous vivrez exactement les mêmes choses insupportables que vivent les personnes âgées et à mobilité réduite d'aujourd'hui, car vous aurez été incapables de les combattre en temps voulu et que vous ne saurez pas les enseigner à vos enfants, qui eux-mêmes reproduiront les mêmes effets et ad lib.

Une seule personne ici nous soutient parmi vous, c'est Daniel Zieri, un adulte responsable du monde qui l'entoure. Et je le remercie d'être aussi lucide. A votre place, j'aurais honte.

Le Tigre

lundi 26 octobre 2015

Humeur du soir : Veiller tard et ce noir où s'engloutissent notre foi, nos lois


Chers lecteurs,

Il y a des soirs comme ça, où le vieux coffre est plein de vieux jouets cassés par des inconscients à la vénalité confondante et que les larmes coulent inexpliquées, ce noir où s'engloutissent notre foi, nos lois et où l'on reçoit dans ses boîtes aux lettres un préavis que les petits vieux de 70, 80, 90 ans pourront se geler encore un hiver, sinon payer eux-mêmes le chauffagiste, avec un mode d'emploi que même moi, j'ai de la peine à comprendre et une porte impossible à ouvrir dont ils ne savent même pas où elle est, mais moi je le sais et ai essayé de l'ouvrir.

Alors, demain, ou après-demain, ou le jour suivant, et après avoir rempli un devoir juridique au délai incontournable, je me réveillerai sans doute avec des crocs de Tigre à 36 kg et vous montrerai cette ineptie ou peut-être que je ne me réveillerai pas du tout, mais sans regret de quitter un monde aussi absurde que celui d'aujourd'hui.

En attendant... l'humeur du soir : JJ. Goldman - veiller tard



Un Tigre fatigué par la bêtise humaine et son irresponsabilité chronique


vendredi 23 octobre 2015

SEIC - suite et résolution du problème facture


Chers lecteurs,

La SEIC qui est toujours très rapide à intervenir, il faut le dire, m'informe, suite au blog précédent :

Que mon compteur est bien le bon, chic alors ! :-)

Qu'il y a eu un problème technique de lecture de données à distance qui n'a touché que quelques clients.

Une nouvelle facture m'a été envoyée parfaitement correcte et tenant compte de mes 3 mois d'absence.

Merci à SEIC d'avoir réagi aussi vite.

Le sujet est donc clos.

Le Tigre

jeudi 22 octobre 2015

Eikenott Gland, Elle y avait mis tant de coeur et de sueur dans son petit jardin


 RECTIFICATIF du 23 octobre 2015 :

J'ai en effet fait quelques erreurs dans ce blog, étant absente en convalescence au moment où ceci a eu lieu, les propos ont été recueillis par une personne de l'immeuble. J'ai enfin pu avoir l'explication exacte à l'instant :

Cette dame quitte Eikenott au mois de décembre. Elle a proposé 2 repreneurs d'Eikenott pour ses jardins, qui voulaient tous deux le reprendre tel quel, avec ses installations, ses fleurs, ses légumes. Facilitim a refusé et lui a demandé de tout arracher. Ce qu'elle a fait.

Il semblerait qu'une clause du contrat ou de la charte indique 20 % de fleurs et 80 % de légumes, juste ou pas ?

Elle a dû payer Fr. 50.00 d'inscription (plus le loyer), elle doit aussi payer Fr. 50.00 de désinscription (sic)

Pour le reste, tout est juste. Les repreneurs vont être vernis d'avoir un beau terreau fertile de jardin.

La réponse à certains commentaires se trouve dans un blog suivant sur le sujet : ICI

* * *

A Eikenott, il n'y a pas un jour sans que la bêtise sans limite et la dictature ne trace son sillon.

Elle avait choisi ce quartier, cette gentille petite locataire du rez-de-chaussée de mon immeuble,  parce qu'il offrait la possibilité d'avoir un petit jardin à faire éclore. Elle avait loué 2 petits lots pour y faire pousser ses légumes et fleurs. Elle était silencieuse, avait toujours de ses mains fait de la Terre un beau jardin.

Cet espace de lots n'ayant pas de boîte à rangements d'outils, elle transporta tous les jours de ses mains, tous les outils nécessaires.

Elle devra retirer des dizaines de brouettes très lourdes de cailloux, ferraille, bouts de verre, de ce petit bout de terre qui lui avait été loué, la terre placée là, comme ailleurs dans les autres jardins locatifs, n'étant pas de la terre de jardin, mais de la terre de construction remplie de métaux lourds et de divers déchets de construction.

Où sont donc passés les hectares de terre d'agriculture de cet énorme champ avant la construction de ce quartier qui devaient être réutilisés ?

Elle amena ensuite, des mètres cubes de terre fertile, toute seule, petit à petit, avec ce que sa santé lui permettait.

Jour après jour, du matin au soir bien souvent, elle bichonnait ses deux petits jardins : l'un avec des légumes, l'autre avec des fleurs. C'étaient les deux petits jardins les mieux entretenus d'Eikenott et qui auraient mérité la Palme de ce quartier. Les quasi seules fleurs du quartier que nous pouvions admirer, les fleurs des champs semées l'année dernière dans les espaces publics ayant décidé de ne pas pousser, dont les jolis coquelicots qui étaient la marque de fabrique du quartier ecoloPASlogique d'Eikenott.

Ordre lui a été donné par nos écolo-décideurs d'arracher toutes ses jolies fleurs, car le règlement indique que cela doit être des jardins potagers. Comme elle avait loué deux petits espaces, elle a probablement pensé que c'était mieux de faire un potager et un jardin fleuri.

Elle aurait mis moitié-moitié dans chacun, ils n'auraient rien pu dire. Mais elle ne pensait pas probablement, tout comme nous, qu'un règlement débile ecoloPASlogique sur papier lui ferait arracher ses fleurs.

Du coup, elle a tout enlevé et cherché probablement ailleurs un petit coin où elle pourra faire pousser des légumes ET DES FLEURS !

Voici ce qu'il reste de son terrain : deux lots parfaitement sains, meublés de terre fertile, impeccables : un désert :



un désert organisé par nos grands organisateurs écolos devant l'Eternel.

Nos quartiers écologiques de bazar et de pochette surprise, pleins de métaux lourds, d'empêchement d'exister, de séquestration, de coûts de santé énormes, de constructions sur des nappes phréatiques, auraient beaucoup à apprendre de certains locataires ; nous plantions déjà dans les années 1950 des pommes de terre, récupérions les doryphores à la main, dans les années 1960, nous connaissions déjà les effets des métaux lourds sur la santé, ceux qui nous gouvernent aujourd'hui avec leurs absurdités, imposant comme des dictateurs dans un complexe dénué de toute possibilité de vie ne savent même pas qu'un très grand nombre de fleurs sont comestibles !





http://sain-et-naturel.com/voici-une-liste-de-42-fleurs-comestibles-a-deguster.html


On peut y a jouter à cela toutes les dictatures de ce complexe qui relèvent du manque de conscience écologique et de l'irresponsabilité. Alors j'y reviendrai, encore et encore ! Jusqu'à ce que cela soit entendu aux plus hauts niveaux de nos élus pour qu'ils ne laissent pas faire de MA Suisse mal en point des villes dans les villes qui seront exclues de leur Commune et de toute conscience écologique, des coûts de ces absurdités, du dommage psychologique et physique qu'ils génèrent.

C'est une Honte ! dans Notre Suisse gouvernée dans ce complexe par des Français !



Le Tigre

mardi 20 octobre 2015

Gland - passage mobilité réduite travaux gare assuré (rue de la Gare)


Chers lecteurs et surtout mobilité réduite de Gland :

Le passage piétons-cyclistes est assuré aussi mobilité réduite Travaux Gare de Gland.

Quand c'est bien, il faut le dire aussi :



J'ignore si la Commune a réagi à l'un de mes derniers blogs, car elle ne communique pas, ce qui est une grosse lacune de nos jours, ou si les ouvriers sur place sous gare l'autre jour en ont appelé à leurs supérieurs au vu de mes réclamations, si c'est le cas qu'ils soient remerciés ventre à terre.

Je vous ferai part ce ce qui est bien, de ce qui n'est pas bien, en temps réel sur ce blog et sur Twitter, comme ça, les rampes de passage piétons inexistantes finiront peut-être par exister ;)

Au suivi

Le Tigre


dimanche 18 octobre 2015

Humeur Tigre en cage Eikenott sans moyen auxiliaire pendant 4-5 jours


Chers lecteurs sans qui je ne survivrais pas


Merci à


de s'être déplacé un samedi matin, jour de congé, de retour d'un séminaire sur la mobilité réduite à Paris, pour réparer mon scooter électrique 4 roues, afin que je ne reste pas sans véhicule. Je ne connais aucun autre vendeur qui aurait fait cela.

Il a donc changé la roue avant éclatée, mais a remarqué que la roue arrière avait aussi des soucis…

Je ne l'avais pas vu, il n'avait donc pas le matériel avec lui, introuvable un samedi. Afin que je ne prenne pas de risques inutiles avec une roue défectueuse, il est reparti avec la roue. Voilà donc un scooter posé sur un pot de fleurs :-)





Adieu courses alimentaires, distribution de flyers, autonomie. Un Tigre devra se rendre demain à la Clinique de la Lignière pour autres radios grâce aux bons soins de Losinger-Marazzi et de son cadeau minergie tassements de vertèbres en :

- commandant un taxi qui ne pourra pas venir le chercher devant sa porte, car il n'aura pas le droit d'entrer dans le complexe d'Eikenott - prison

OU

- prendre un transport accompagné qui coûterait bien plus cher au contribuable, grâce à un règlement débile qui empêche les petits vieux et personnes à mobilité réduite de ce complexe d'Eikenott d'être pris en charge par qui ils veulent quand ils veulent ! (Voir blog séquestration) et/ou (médecins de garde)

Je n'enverrai pas ces factures aux prestations complémentaires, tout comme je n'ai pas envoyé la première réparation du premier pneu éclaté en 2014, dont j'attends toujours le remboursement, notre constructeur doit être fauché. C'est à Losinger-Marazzi et Bouygues Construction de prendre leurs responsabilités avec leurs rigoles et à Facilitim de rendre les accès possibles.



Pour couronner le tout

JE REMERCIE LA PERSONNE
Qui a volé mon paquet de 100 flyers dans le panier du scooter dans le couloir du 4ème étage !!!

J'espère qu'il en prendra bon soin, les distribuera à ma place et m'offrira une cartouche d'encre.

Le Tigre

samedi 17 octobre 2015

Ces constructeurs qui pensent que les personnes mobilité réduite n'écrivent pas...


Chers lecteurs,

Coup de frein sur le chantier des maisons d'écrivains

Reçu cet article du journal Le Temps d'un ami :

http://www.letemps.ch/suisse/2015/09/17/coup-frein-chantier-maisons-ecrivains-montricher

L'article ne dit pas vraiment quelles sont les exigences qui n'ont pas été respectées, mais dit : "«Les dimensions données dans le premier PPA n’ont pas été respectées"

Je ne vois personne ici parler des accès à mobilité réduite et pourtant, en regardant les photos de présentation de Losinger-Marazzi qui pourtant sait que certaines personnes à mobilité réduite écrivent beaucoup et surtout à leur sujet :

http://architectes.ch/_Resources/Persistent/5/5/6/1/556182d07fdbc19e168c693691c75c109018d24a/15417-maison-de-l-ecriture-t24-2105.pdf



mais ne lisent pas ce qu'on leur écrit parce que "c'est trop long"... ce qui leur permet d'éviter tous les nombreux points qu'ils ne veulent pas voir,

Je me dis que dans ce pays l'exclusion a encore de beaux jours devant elle. Des marches d'escaliers partout, des bibliothèques inaccessibles, magnifique ! En Suisse, en 2015, on construit encore des choses totalement inaccessibles, malgré la loi.

Heureusement, Madame Jacqueline de Quattro a décidé de faire appliquer la loi, mais l'article ne dit pas non plus laquelle de loi. Le journal Le Temps se perdrait-il dans le flou depuis qu'il n'est plus libre de ses mots ?

Mais qu'en pense notre Ministre de la Justice Mme Simonetta Sommaruga ou notre Ministre de l'intérieur et de la santé M. Alain Berset ? Nous n'en saurons jamais rien, car tous deux communiquent assez peu pour ne pas dire pas du tout sur le sujet.

Pas de regrets chères personnes à mobilité réduite, vous écrirez bien mieux dans votre petit cocon 2,5 pièces personnel non adapté malgré promesses non tenues à Fr. 1'715.00 par mois que dans cet édifice assez esthétique j'en conviens, mais dénué d'âme et d'un snobisme patent dans le domaine de tous les Arts de nos jours.

Disons que pour moi, c'est une très belle statue, dans laquelle l'humain, ses particularités, n'ont pas leur place.

Le Tigre déjà dans une cage et qui n'irait pour rien au monde dans une vitrine


vendredi 16 octobre 2015

Gland travaux : La Commune informe - attachez vos ceintures mobilité réduite

Chères personnes à mobilité réduite ou handicapés d'Eikenott et de Gland, ce blog vous est particulièrement dédié

Merci à la Commune de Gland d'avoir twitté sa page travaux sur son site, c'est très utile pour ceux qui ont internet.

http://www.gland.ch/fr/vivre-a-gland/transports/perturbations-et-travaux-en-cours.html

PDFs et plans à télécharger :

du 12 au 25 octobre :
Rue du Perron - Chemin de la Chavanne

du 12 au 23 octobre :
Déplacement arrêt de bus

du 19 octobre au 8 novembre :
Rue de la Gare

Bien, comme je n'ai pas pu passer jeudi par ce fameux transit piétons/cyclistes garanti le long de la rue du Perron, car trop étroit pour un scooter électrique 4 roues et encore plus pour un fauteuil roulant électrique qui est plus large qu'un scooter, j'ai demandé aux gentils ouvriers qui m'ont laissée passer par leurs travaux, de bien vouloir élargir un peu ce passage. Ils m'ont promis de le faire, mais je n'ai pas vérifié. J'irai demain, si le pneu de Max mon scooter à nouveau éclaté par les bons soins de Losinger-Marazzi sur ses rigoles est réparé. Je pense néanmoins que cette Commune et son service de l'urbanisme et de la sécurité, devraient enfin prendre conscience qu'il y a des handicapés ou personnes à mobilité réduite et âgées ainsi que des Mamans avec poussettes qui pestent tous les jours depuis plus de 10 ans dans cette Commune, ce qu'ils oublient même dans leurs fêtes en s'asseyant gentiment sur la loi.

Je vous informe donc du parcours Vita qu'il faudra faire pour aller d'Eikenott à la Migros. Vous devrez passer par le trajet destiné aux voitures, ingérable et dangereux pour une personne à mobilité réduite, je le sais suis obligée de l'utiliser chaque fois que je vais à la Clinique de la Lignière. Je n'ai pas relevé les adresses étant pressée d'arriver à la Clinique par le chemin le plus court.

Il vous faudra donc passer par cet endroit très dangereux rte de Luins/Vy-Creuse et encore plus au retour si vous êtes cardiaque


Il vous faudra faire très attention à cette pierre sur le trottoir, en plein virage serré et invisible avant de rouler dessus


Vous devrez acheter des ailes à votre véhicule si vous ne voulez pas vous casser les os sur ces rigoles du Pont de Montoly (4), déjà signalées à la Commune comme étant très dangereuses il y a plus d'un an !


Il vous faudra avoir des bras de fer si vous avez un fauteuil manuel ou apprendre à sauter si vous avez un rollator, ou encore vous casser quelques os si vous avez un scooter ou un fauteuil électrique pour passer cette absence de rampe de trottoir au bout du chemin de la Chavanne


Vous devrez aussi être confronté à ce casse-tête d'angle droit trop étroit à la sortie d'un passage piéton


Et si par impossible, vous arriviez vivant jusqu'à la Migros, il vous faudra refaire le trajet en sens inverse, avec les mêmes difficultés.

Je vous conseille donc pendant cette période de faire vos commandes si vous le pouvez par internet, ce que nombre d'entre-vous n'ont justement pas.

Personnellement, je n'ai pas vu dans les boîtes aux lettres des avis destinés au personnes âgées ou mobilité réduite qui ne bénéficient pas d'électronique pour les informer.

Je reviendrai un autre jour sur l'impossible Avenue du Mont-Blanc et sur les propos de l'un de nos élus qui m'ont laissée très très très très très perplexe ;)

A bientôt !

Le Tigre en cage qui cherche désespérément un appartement au Sud de Gland ou à Nyon, Rolle, Morges.