samedi 31 octobre 2015

Eikenott Gland : Mise au point buts du blog et réponses à commentaires


Aux détracteurs de ce blog :

Ce blog n'a pas pour objet d'attaquer Eikenott particulièrement, mais de défendre les droits des personnes âgées et mobilité réduite, les mamans avec poussettes et nouveaux-nés contre l'urbanisme, l'architecture et le non respect des normes SIA en Suisse et par extension dans le Monde.

Il se trouve que je vis dans ce quartier et que j'ai un exemple frappant sur place de tout ce qu'il ne faut pas faire et de tout ce qui n'est pas respecté.

Quereller une mobilité réduite de 65 ans et de 38 kg qui soutient des petits vieux et leurs droits depuis 18 mois qui ne sont plus eux capables de le faire, qui a aussi soutenu les mamans avec poussettes et nouveaux-nés, et même les PPE auprès des constructeurs, des propriétaires, des régies et même de la Commune de Gland qui ne fait pas non plus son devoir de sécurité, au lieu de la soutenir, relève d'une méchanceté crasse ou d'une cécité avancée.

Celui qui ne dit mot et est témoin devant des maltraitances, dangers et séquestrations est complice.

Réponses maintenant à certaines questions restées en suspens dans CE BLOG sur des fleurs arrachées, bien inutilement, comme en témoigne le rectificatif apporté en haut de ce blog :

Réponse à LeoLeandro 23 octobre 2015 23h16 je cite :

"Et donc cette dame avait deux jardins alors d'autres sont sur une liste d'attente pour un seul"

Leandro, il y a d'autres lots non utilisés dans cette parcelle, comme vous pouvez le voir sur cette photo, juste devant ceux de la dame à l'ex jardin parfait, alors ne lui jetez pas la pierre, elle en a assez ramassé comme ça :


et également sur celle-ci dont on se demande si c'est un lot occupé ou libre :


Il faudrait donc poser la question à Facilitim pourquoi ces lots ne sont pas loués ? J'imagine que c'est parce que les différents lots sont attribués à des immeubles précis, mais il suffirait de communiquer et de demander à ces immeubles-là avec un délai de réponse s'ils veulent les utiliser ou pas pour pouvoir les attribuer à quelqu'un d'autre. Mais Facilitim ne communique pas. Personne n'a été averti du nouveau team, ni de qui il s'agit, leur nom, leur cahier des charges, dans ce complexe. Ils se contentent d'être là, de 17h00 à 19h00 en semaine et le samedi matin et ne communiquent même pas aux différents transports accompagnés, dont l'un a été exclu avant leur arrivée, les nouveaux badges refusent les entrées des taxis et médecins de garde pour personnes à mobilité réduite. Alors, vous m'excuserez Leo, mais je vous laisse régler le problème des jardins "potagers" avec eux.

"par contre cette histoire de métaux lourds ou plus communément appelés ETM est un poil éxagerée non? a ma connaissance y'a pas eu de métaux toxiques utilisés a la construction du quartier.. alors comment sont ils arrivés la?!"

C'est à Losinger-Marazzi qu'il faut poser la question, pas à moi. Certains propriétaires des PPE ont également trouvé des quantités de matériaux de construction et de métaux, même des énormes barres de fer, de gros cailloux et de bouts de verre dans leurs jardins privés. Il n'y a rien d'exagéré dans mes propos. Ayant plus de poids que les locataires, ils ont réussi à faire changer leur terre entièrement.

La Terre de construction peut venir de n'importe où en Suisse, de n'importe quel chantier. Elle est achetée à bas prix, alors que la Terre de jardin coûte beaucoup plus cher. J'ignore ce qui a été fait de la terre de ce terrain avant construction, qui était une terre d'agriculture et donc censée être saine et devoir remplacer celle des jardins. Adressez-vous donc au constructeur.

Réponse à Anonyme  : 23 octobre 2015 22h14

"Vous dites qu'aucune place n'est faite lors des fêtes pour personnes agées et à mobilité reduite... 
Lorsqu'il y'a tables et bancs, il y'a bien assez de place il me semble pour entrposer des chaises et /ou enlever un banc pour une chaise roulante. Comment voyez vous la chose au juste?"

Si c'est si simple que cela, pourquoi n'est-ce pas fait ? Avant que les personnes n'arrivent pour qu'elles se sentent accueillies ? Cela est d'ailleurs du ressort de la loi, des normes SIA, de la Constitution, des droits de l'Homme également. Tout organisateur se devrait de les consulter avant d'organiser, avec des normes précises. Consultez-les donc.

Or ce que l'on peut voir, c'est que lors de la première fête organisée par Losinger-Marazzi, il n'y avait même pas un accès jusqu'à la fête ! :






Dans l'organisation de la fête des voisins où j'étais absente : pas une seule table accessible à mobilité réduite, ni une seule chaise avec accoudoir pour les personnes âgées qui ne peuvent enjamber des bancs.

Photo http://www.eikenott.net/
Dans la dernière fête organisée par la Commune de "Gland ça marche" du 3 octobre idem. Bien qu'il me paraisse difficile de désolidariser des bancs qui sont soudés aux tables, d'autres solutions doivent être apportées. aucune fête de la Commune non plus ne prévoit une place faite aux personnes à mobilité réduite, dans aucune fête. Pas plus les intérieurs dans la salle communale que dans les extérieurs. Je leur ai soulevé le fait, car, c'est mon combat. Mais je suis contente que la Commune ait enfin pris possession de ce quartier totalement fermé au reste de la population glandoise.



"Et l'histoire sans fin de la fermeture du quartier aux voitures, c'est vrai que c'est bien navrant. Mais si les habitants d'Eikenott avait "joué le jeu" et suivis les règles du fameux "depose minute" à la lettre depuis le début, on n'en serait pas là!"

J'ignore depuis combien de temps vous êtes ici, ni si vous habitez dans un immeuble locatif ou PPE. L'histoire le démontre sur ce blog, ne date pas de l'envahissement des personnes peu scrupuleuses : Pendant plus de 6 mois les secours, police, ambulances, pompiers, CMS n'avaient pas accès au quartier, ce qui est grave. Le règlement a changé 4 x en 17 mois, avec 3 badges différents. Ce n'est pas aux personnes âgées et à mobilité réduite de payer le prix, pendant 18 mois, d'une implantation de 3 immeubles personnes âgées et à mobilité réduite dans un quartier qui les séquestre, ne leur permet pas d'être pris à leur domicile, et va jusqu'à interdire les médecins de garde ou médecins à domicile d'entrer avec leurs voitures et encore moins d'être pénalisées pour des faits d'indélicats. Cette raison ne tient pas la route.

"Prenons l'association du quartier l'AQEnott par exemple. Elle a déjà organizé plusieurs évenements et a des projets intéressants, projets pour les petits et les grands...et aussi pour les personnes agées et à mobilité reduite... Si vous avez des idées ou propositions afin d'améliorer la vie "relationnelle" de notre quartier, pourquoi ne pas leur écrire?"

Quels ont été les évènements accessibles pour personnes âgées et à mobilité réduite ? S'il s'agit des ateliers de peinture ou collage réalisés par l'une d'entre-nous, ils se passaient dans une salle qui n'est PAS accessible à mobilité réduite avec une marche d'au moins 15 cm ! Soit l'Ecole de Staehl. Ce qui est le comble pour une école ou une arcade construite de nos jours.

J'ai participé à l'élaboration des statuts de cette association et heureusement, sinon seules 5 personnes décidaient pour un quartier de 1'500 personnes et certains articles étaient contradictoires et je ne suis toujours pas satisfaite de ces statuts qui ferment la porte à tout ce qui peut venir de l'extérieur et même de l'intérieur. De nombreux évènements ont déjà été réalisés dans ce quartier avec grand succès et places prévues pour les personnes à mobilité réduite bien avant que cette association n'existe. 

Je n'entends pas donner des conseils à une association qui sclérose elle-même dans son propre quartier, l'échange possible :


Ceci pénalise non seulement les non-membres d'une association de  quartier, mais ceux qui le sont également. On n'a jamais vu aucune association, ni aucune ONG refuser des informations à des non membres. Sinon sur cette planète tous ceux qui peuvent être aidés par ces dites associations seraient lésés. 

Vous êtes combien maintenant dans cette association de quartier Aqenott sur le nombre de 1'500 habitants ? 

Est-ce que une seule personne parmi les détracteurs est venu visiter ces immeubles à mobilité réduite ou personnes âgées, a vu ce qu'ils endurent depuis 18 mois, a parcouru autre chose qu'une allée plate et sans handicap ? Quelqu'un parmi vous a-t-il vu les efforts nécessaires pour défendre ces personnes-là, a-t-il assisté aux nombreux rendez-vous, envoyé de nombreuses lettres et mails pour attester des difficultés ?

Je n'entends pas non plus donner des conseils à un Président d'association qui refuse les conseils d'aînés bien plus expérimentés que lui en matière d'associations. Lorsque l'on n'a rien à apprendre de ceux-ci, le mieux est de faire ses expériences. J'ai d'ailleurs bien assez à faire en 18 mois pour défendre l'indéfendable dans ce pays, en oubliant totalement mes propres charges administratives et forces nécessaires.

Quant à moi, je n'interdis à personne de donner son avis, ni sur mon blog, ni ailleurs et je continuerai à défendre les personnes âgées, à mobilité réduite de ce quartier  dans leurs difficultés à l'extérieur comme à l'intérieur et mamans avec poussettes, comme de tous ceux que je croiserai sur mon chemin ici et ailleurs, en espérant qu'un jour, quelqu'un de sensé prendra la relève si je ne suis plus là.

Tout le monde est libre de donner son opinion et de relever de faits incontournables. Je n'interdis à personne d'ouvrir un blog et faire l'apologie du quartier d'Eikenott en 84 articles avec preuves, photos et témoignages que vous n'avez visiblement pas lus.

Je pense aussi que vous, détracteurs, un jour serez vieux et que sans votre conscience et intérêt des faits, vous vivrez exactement les mêmes choses insupportables que vivent les personnes âgées et à mobilité réduite d'aujourd'hui, car vous aurez été incapables de les combattre en temps voulu et que vous ne saurez pas les enseigner à vos enfants, qui eux-mêmes reproduiront les mêmes effets et ad lib.

Une seule personne ici nous soutient parmi vous, c'est Daniel Zieri, un adulte responsable du monde qui l'entoure. Et je le remercie d'être aussi lucide. A votre place, j'aurais honte.

Le Tigre

lundi 26 octobre 2015

Humeur du soir : Veiller tard et ce noir où s'engloutissent notre foi, nos lois


Chers lecteurs,

Il y a des soirs comme ça, où le vieux coffre est plein de vieux jouets cassés par des inconscients à la vénalité confondante et que les larmes coulent inexpliquées, ce noir où s'engloutissent notre foi, nos lois et où l'on reçoit dans ses boîtes aux lettres un préavis que les petits vieux de 70, 80, 90 ans pourront se geler encore un hiver, sinon payer eux-mêmes le chauffagiste, avec un mode d'emploi que même moi, j'ai de la peine à comprendre et une porte impossible à ouvrir dont ils ne savent même pas où elle est, mais moi je le sais et ai essayé de l'ouvrir.

Alors, demain, ou après-demain, ou le jour suivant, et après avoir rempli un devoir juridique au délai incontournable, je me réveillerai sans doute avec des crocs de Tigre à 36 kg et vous montrerai cette ineptie ou peut-être que je ne me réveillerai pas du tout, mais sans regret de quitter un monde aussi absurde que celui d'aujourd'hui.

En attendant... l'humeur du soir : JJ. Goldman - veiller tard



Un Tigre fatigué par la bêtise humaine et son irresponsabilité chronique


vendredi 23 octobre 2015

SEIC - suite et résolution du problème facture


Chers lecteurs,

La SEIC qui est toujours très rapide à intervenir, il faut le dire, m'informe, suite au blog précédent :

Que mon compteur est bien le bon, chic alors ! :-)

Qu'il y a eu un problème technique de lecture de données à distance qui n'a touché que quelques clients.

Une nouvelle facture m'a été envoyée parfaitement correcte et tenant compte de mes 3 mois d'absence.

Merci à SEIC d'avoir réagi aussi vite.

Le sujet est donc clos.

Le Tigre

jeudi 22 octobre 2015

Eikenott Gland, Elle y avait mis tant de coeur et de sueur dans son petit jardin


 RECTIFICATIF du 23 octobre 2015 :

J'ai en effet fait quelques erreurs dans ce blog, étant absente en convalescence au moment où ceci a eu lieu, les propos ont été recueillis par une personne de l'immeuble. J'ai enfin pu avoir l'explication exacte à l'instant :

Cette dame quitte Eikenott au mois de décembre. Elle a proposé 2 repreneurs d'Eikenott pour ses jardins, qui voulaient tous deux le reprendre tel quel, avec ses installations, ses fleurs, ses légumes. Facilitim a refusé et lui a demandé de tout arracher. Ce qu'elle a fait.

Il semblerait qu'une clause du contrat ou de la charte indique 20 % de fleurs et 80 % de légumes, juste ou pas ?

Elle a dû payer Fr. 50.00 d'inscription (plus le loyer), elle doit aussi payer Fr. 50.00 de désinscription (sic)

Pour le reste, tout est juste. Les repreneurs vont être vernis d'avoir un beau terreau fertile de jardin.

La réponse à certains commentaires se trouve dans un blog suivant sur le sujet : ICI

* * *

A Eikenott, il n'y a pas un jour sans que la bêtise sans limite et la dictature ne trace son sillon.

Elle avait choisi ce quartier, cette gentille petite locataire du rez-de-chaussée de mon immeuble,  parce qu'il offrait la possibilité d'avoir un petit jardin à faire éclore. Elle avait loué 2 petits lots pour y faire pousser ses légumes et fleurs. Elle était silencieuse, avait toujours de ses mains fait de la Terre un beau jardin.

Cet espace de lots n'ayant pas de boîte à rangements d'outils, elle transporta tous les jours de ses mains, tous les outils nécessaires.

Elle devra retirer des dizaines de brouettes très lourdes de cailloux, ferraille, bouts de verre, de ce petit bout de terre qui lui avait été loué, la terre placée là, comme ailleurs dans les autres jardins locatifs, n'étant pas de la terre de jardin, mais de la terre de construction remplie de métaux lourds et de divers déchets de construction.

Où sont donc passés les hectares de terre d'agriculture de cet énorme champ avant la construction de ce quartier qui devaient être réutilisés ?

Elle amena ensuite, des mètres cubes de terre fertile, toute seule, petit à petit, avec ce que sa santé lui permettait.

Jour après jour, du matin au soir bien souvent, elle bichonnait ses deux petits jardins : l'un avec des légumes, l'autre avec des fleurs. C'étaient les deux petits jardins les mieux entretenus d'Eikenott et qui auraient mérité la Palme de ce quartier. Les quasi seules fleurs du quartier que nous pouvions admirer, les fleurs des champs semées l'année dernière dans les espaces publics ayant décidé de ne pas pousser, dont les jolis coquelicots qui étaient la marque de fabrique du quartier ecoloPASlogique d'Eikenott.

Ordre lui a été donné par nos écolo-décideurs d'arracher toutes ses jolies fleurs, car le règlement indique que cela doit être des jardins potagers. Comme elle avait loué deux petits espaces, elle a probablement pensé que c'était mieux de faire un potager et un jardin fleuri.

Elle aurait mis moitié-moitié dans chacun, ils n'auraient rien pu dire. Mais elle ne pensait pas probablement, tout comme nous, qu'un règlement débile ecoloPASlogique sur papier lui ferait arracher ses fleurs.

Du coup, elle a tout enlevé et cherché probablement ailleurs un petit coin où elle pourra faire pousser des légumes ET DES FLEURS !

Voici ce qu'il reste de son terrain : deux lots parfaitement sains, meublés de terre fertile, impeccables : un désert :



un désert organisé par nos grands organisateurs écolos devant l'Eternel.

Nos quartiers écologiques de bazar et de pochette surprise, pleins de métaux lourds, d'empêchement d'exister, de séquestration, de coûts de santé énormes, de constructions sur des nappes phréatiques, auraient beaucoup à apprendre de certains locataires ; nous plantions déjà dans les années 1950 des pommes de terre, récupérions les doryphores à la main, dans les années 1960, nous connaissions déjà les effets des métaux lourds sur la santé, ceux qui nous gouvernent aujourd'hui avec leurs absurdités, imposant comme des dictateurs dans un complexe dénué de toute possibilité de vie ne savent même pas qu'un très grand nombre de fleurs sont comestibles !





http://sain-et-naturel.com/voici-une-liste-de-42-fleurs-comestibles-a-deguster.html


On peut y a jouter à cela toutes les dictatures de ce complexe qui relèvent du manque de conscience écologique et de l'irresponsabilité. Alors j'y reviendrai, encore et encore ! Jusqu'à ce que cela soit entendu aux plus hauts niveaux de nos élus pour qu'ils ne laissent pas faire de MA Suisse mal en point des villes dans les villes qui seront exclues de leur Commune et de toute conscience écologique, des coûts de ces absurdités, du dommage psychologique et physique qu'ils génèrent.

C'est une Honte ! dans Notre Suisse gouvernée dans ce complexe par des Français !



Le Tigre

mardi 20 octobre 2015

Gland - passage mobilité réduite travaux gare assuré (rue de la Gare)


Chers lecteurs et surtout mobilité réduite de Gland :

Le passage piétons-cyclistes est assuré aussi mobilité réduite Travaux Gare de Gland.

Quand c'est bien, il faut le dire aussi :



J'ignore si la Commune a réagi à l'un de mes derniers blogs, car elle ne communique pas, ce qui est une grosse lacune de nos jours, ou si les ouvriers sur place sous gare l'autre jour en ont appelé à leurs supérieurs au vu de mes réclamations, si c'est le cas qu'ils soient remerciés ventre à terre.

Je vous ferai part ce ce qui est bien, de ce qui n'est pas bien, en temps réel sur ce blog et sur Twitter, comme ça, les rampes de passage piétons inexistantes finiront peut-être par exister ;)

Au suivi

Le Tigre


dimanche 18 octobre 2015

Humeur Tigre en cage Eikenott sans moyen auxiliaire pendant 4-5 jours


Chers lecteurs sans qui je ne survivrais pas


Merci à


de s'être déplacé un samedi matin, jour de congé, de retour d'un séminaire sur la mobilité réduite à Paris, pour réparer mon scooter électrique 4 roues, afin que je ne reste pas sans véhicule. Je ne connais aucun autre vendeur qui aurait fait cela.

Il a donc changé la roue avant éclatée, mais a remarqué que la roue arrière avait aussi des soucis…

Je ne l'avais pas vu, il n'avait donc pas le matériel avec lui, introuvable un samedi. Afin que je ne prenne pas de risques inutiles avec une roue défectueuse, il est reparti avec la roue. Voilà donc un scooter posé sur un pot de fleurs :-)





Adieu courses alimentaires, distribution de flyers, autonomie. Un Tigre devra se rendre demain à la Clinique de la Lignière pour autres radios grâce aux bons soins de Losinger-Marazzi et de son cadeau minergie tassements de vertèbres en :

- commandant un taxi qui ne pourra pas venir le chercher devant sa porte, car il n'aura pas le droit d'entrer dans le complexe d'Eikenott - prison

OU

- prendre un transport accompagné qui coûterait bien plus cher au contribuable, grâce à un règlement débile qui empêche les petits vieux et personnes à mobilité réduite de ce complexe d'Eikenott d'être pris en charge par qui ils veulent quand ils veulent ! (Voir blog séquestration) et/ou (médecins de garde)

Je n'enverrai pas ces factures aux prestations complémentaires, tout comme je n'ai pas envoyé la première réparation du premier pneu éclaté en 2014, dont j'attends toujours le remboursement, notre constructeur doit être fauché. C'est à Losinger-Marazzi et Bouygues Construction de prendre leurs responsabilités avec leurs rigoles et à Facilitim de rendre les accès possibles.



Pour couronner le tout

JE REMERCIE LA PERSONNE
Qui a volé mon paquet de 100 flyers dans le panier du scooter dans le couloir du 4ème étage !!!

J'espère qu'il en prendra bon soin, les distribuera à ma place et m'offrira une cartouche d'encre.

Le Tigre

samedi 17 octobre 2015

Ces constructeurs qui pensent que les personnes mobilité réduite n'écrivent pas...


Chers lecteurs,

Coup de frein sur le chantier des maisons d'écrivains

Reçu cet article du journal Le Temps d'un ami :

http://www.letemps.ch/suisse/2015/09/17/coup-frein-chantier-maisons-ecrivains-montricher

L'article ne dit pas vraiment quelles sont les exigences qui n'ont pas été respectées, mais dit : "«Les dimensions données dans le premier PPA n’ont pas été respectées"

Je ne vois personne ici parler des accès à mobilité réduite et pourtant, en regardant les photos de présentation de Losinger-Marazzi qui pourtant sait que certaines personnes à mobilité réduite écrivent beaucoup et surtout à leur sujet :

http://architectes.ch/_Resources/Persistent/5/5/6/1/556182d07fdbc19e168c693691c75c109018d24a/15417-maison-de-l-ecriture-t24-2105.pdf



mais ne lisent pas ce qu'on leur écrit parce que "c'est trop long"... ce qui leur permet d'éviter tous les nombreux points qu'ils ne veulent pas voir,

Je me dis que dans ce pays l'exclusion a encore de beaux jours devant elle. Des marches d'escaliers partout, des bibliothèques inaccessibles, magnifique ! En Suisse, en 2015, on construit encore des choses totalement inaccessibles, malgré la loi.

Heureusement, Madame Jacqueline de Quattro a décidé de faire appliquer la loi, mais l'article ne dit pas non plus laquelle de loi. Le journal Le Temps se perdrait-il dans le flou depuis qu'il n'est plus libre de ses mots ?

Mais qu'en pense notre Ministre de la Justice Mme Simonetta Sommaruga ou notre Ministre de l'intérieur et de la santé M. Alain Berset ? Nous n'en saurons jamais rien, car tous deux communiquent assez peu pour ne pas dire pas du tout sur le sujet.

Pas de regrets chères personnes à mobilité réduite, vous écrirez bien mieux dans votre petit cocon 2,5 pièces personnel non adapté malgré promesses non tenues à Fr. 1'715.00 par mois que dans cet édifice assez esthétique j'en conviens, mais dénué d'âme et d'un snobisme patent dans le domaine de tous les Arts de nos jours.

Disons que pour moi, c'est une très belle statue, dans laquelle l'humain, ses particularités, n'ont pas leur place.

Le Tigre déjà dans une cage et qui n'irait pour rien au monde dans une vitrine


vendredi 16 octobre 2015

Gland travaux : La Commune informe - attachez vos ceintures mobilité réduite

Chères personnes à mobilité réduite ou handicapés d'Eikenott et de Gland, ce blog vous est particulièrement dédié

Merci à la Commune de Gland d'avoir twitté sa page travaux sur son site, c'est très utile pour ceux qui ont internet.

http://www.gland.ch/fr/vivre-a-gland/transports/perturbations-et-travaux-en-cours.html

PDFs et plans à télécharger :

du 12 au 25 octobre :
Rue du Perron - Chemin de la Chavanne

du 12 au 23 octobre :
Déplacement arrêt de bus

du 19 octobre au 8 novembre :
Rue de la Gare

Bien, comme je n'ai pas pu passer jeudi par ce fameux transit piétons/cyclistes garanti le long de la rue du Perron, car trop étroit pour un scooter électrique 4 roues et encore plus pour un fauteuil roulant électrique qui est plus large qu'un scooter, j'ai demandé aux gentils ouvriers qui m'ont laissée passer par leurs travaux, de bien vouloir élargir un peu ce passage. Ils m'ont promis de le faire, mais je n'ai pas vérifié. J'irai demain, si le pneu de Max mon scooter à nouveau éclaté par les bons soins de Losinger-Marazzi sur ses rigoles est réparé. Je pense néanmoins que cette Commune et son service de l'urbanisme et de la sécurité, devraient enfin prendre conscience qu'il y a des handicapés ou personnes à mobilité réduite et âgées ainsi que des Mamans avec poussettes qui pestent tous les jours depuis plus de 10 ans dans cette Commune, ce qu'ils oublient même dans leurs fêtes en s'asseyant gentiment sur la loi.

Je vous informe donc du parcours Vita qu'il faudra faire pour aller d'Eikenott à la Migros. Vous devrez passer par le trajet destiné aux voitures, ingérable et dangereux pour une personne à mobilité réduite, je le sais suis obligée de l'utiliser chaque fois que je vais à la Clinique de la Lignière. Je n'ai pas relevé les adresses étant pressée d'arriver à la Clinique par le chemin le plus court.

Il vous faudra donc passer par cet endroit très dangereux rte de Luins/Vy-Creuse et encore plus au retour si vous êtes cardiaque


Il vous faudra faire très attention à cette pierre sur le trottoir, en plein virage serré et invisible avant de rouler dessus


Vous devrez acheter des ailes à votre véhicule si vous ne voulez pas vous casser les os sur ces rigoles du Pont de Montoly (4), déjà signalées à la Commune comme étant très dangereuses il y a plus d'un an !


Il vous faudra avoir des bras de fer si vous avez un fauteuil manuel ou apprendre à sauter si vous avez un rollator, ou encore vous casser quelques os si vous avez un scooter ou un fauteuil électrique pour passer cette absence de rampe de trottoir au bout du chemin de la Chavanne


Vous devrez aussi être confronté à ce casse-tête d'angle droit trop étroit à la sortie d'un passage piéton


Et si par impossible, vous arriviez vivant jusqu'à la Migros, il vous faudra refaire le trajet en sens inverse, avec les mêmes difficultés.

Je vous conseille donc pendant cette période de faire vos commandes si vous le pouvez par internet, ce que nombre d'entre-vous n'ont justement pas.

Personnellement, je n'ai pas vu dans les boîtes aux lettres des avis destinés au personnes âgées ou mobilité réduite qui ne bénéficient pas d'électronique pour les informer.

Je reviendrai un autre jour sur l'impossible Avenue du Mont-Blanc et sur les propos de l'un de nos élus qui m'ont laissée très très très très très perplexe ;)

A bientôt !

Le Tigre en cage qui cherche désespérément un appartement au Sud de Gland ou à Nyon, Rolle, Morges.




jeudi 15 octobre 2015

Eikenott - Gland - Encore un pneu éclaté scooter 4 roues sur les rigoles, les cobayes humains


Chers lecteurs,

Séance flyerisation pulvérisante interrompue par un autre pneu éclaté "inopinément" sur les rigoles d'Eikenott


Et comme vous le savez tous si vous me suivez de près, le premier pneu éclaté sur les rigoles coupantes de l'époque depuis juin 2014, n'a toujours pas été remboursé :


Et les chocs sur les rigoles, plus de 20'000 en un an, ayant généré 4 tassements de vertèbres

On peut y ajouter les suivants...

Depuis lors, les rigoles ont été remblayées une première fois en décembre 2014 pour certaines et en février 2015 pour d'autres sur 1m20. Ce remblayage n'a pas tenu 15 jours.

Dernièrement en septembre 2015, certaines de notre allée ont été remblayées et pas d'autres, pour des raisons qui échappent à tout entendement logique, les arrêtes restant très coupantes :


On peut y ajouter le fait que sur celles qui par miracle sont remblayées (correctement) entre parenthèse, car l'adjectif est fort, parfois des voitures stationnent pour déchargement, ce qui oblige de toutes façons à passer par la partie qui ne l'est pas... parce que personne ne les voit !

Je rappelle en outre qu'une dame de 80 est lourdement tombée sur ces rigoles, il y a plus de deux mois et en souffre encore aujourd'hui, qu'elle n'a reçu aucun courrier retour de la part du propriétaire SUVA

Mais on pourra y ajouter que deux Messieurs, parfaitement jeunes et sains se sont cassés la figure sur celles de la Place d'Eikenott, en se prenant les pieds dans les angles des interstices de dalles qui ne sont pas à niveau


Que quasi tous les jours, la pharmacie doit distribuer gratuitement de l'Arnica à toutes les personnes qui tombent sur cette place ou se font coincer entre les portes de sortie du Centre Commercial ou disperser des huiles essentielles pour cacher les odeurs d'égoûts.

Sans parler des toutes les mamans avec nouveaux-nés qui ont dû acheter d'autres poussettes plus performantes et très chères pour ne pas secouer leurs bébés comme des pruniers.

Bon, alors Losinger-Marazzi, Bouygues Construction, au lieu de faire des belles pubs pour vos magnifiques complexes eco-minergie sur Twitter à longueur de journée ,



vous feriez mieux de vous

RESPONSABILISER 

enfin et vous demander si vous ne vous êtes pas servis de personnes humaines comme

COBAYES A EXPERIMENTATION


Et pour ceux qui seraient des nouveaux arrivants sur le blog, je les invite à regarder ces



Le Tigre en cage très fâché et sans véhicule pour aller s'acheter à manger ni aller faire ses soins, ni rendre service aux petits vieux du coin qui n'ont même pas droit à un taxi.




mardi 13 octobre 2015

Rubrique Petites annonces ouverte pour personnes à mobilité réduite ou mamans avec poussettes - mode d'emploi


Bonjour à tous,

J'ouvre une rubrique petites annonces :

Cette rubrique est destinée aux personnes âgées, à mobilité réduite, handicapées et mamans avec poussettes et nouveaux nés

Si vous avez des moyens auxiliaires à vendre ou que vous en cherchez d'occasion, comme :

Personnes à mobilité réduite, âgées ou handicapées :

fauteuil roulant manuel ou électrique
rollator
scooter électrique 3-4 roues
lift de bain électrique
ou autre moyen auxiliaire

Mamans avec nouveaux nés :

Poussettes
Recherche de Maman de jour

Personnes âgées, à mobilité réduite ou handicapées :

Si vous devez quitter votre appartement pour un EMS et avez des choses à vendre

Si vous cherchez un logement accessible ou adapté ou en libérez un

Vous pouvez tous m'envoyer par mail du blog votre petite annonce, avec photos s'il y a lieu et No de téléphone pour vous joindre, votre ville, je les publierai, pour autant qu'elles viennent de Suisse romande proche de Nyon à Morges, c'est un service local.

Ce blog et son tenancier ne sont pas responsables des diverses arnaques possibles, alors soyez prudents dans vos démarches. S'il y avait le moindre souci, prévenez-moi.

Les annonces resteront en place pendant un mois, mais vous pouvez les renouveler sur demande.

Le service est gratuit.

Le Tigre

lundi 12 octobre 2015

Eikenott Gland - factures de la SEIC fiables ou pas ?

Chers lecteurs,

Au vu de la facture reçue aujourd'hui, je dirais que NON, absolument pas fiable !

Pour les mois de juillet et août 2015 : Fr. 47.30, alors que :

- j'étais absente à l'étranger, je suis partie le 26 mai et revenue le 6 septembre
- tout ayant été débranché avant mon départ, frigo et congélateur éteints, prises multiples éteintes et que même la TV ainsi que le téléphone et internet ont été résiliés avant mon départ.

Losinger-Marazzi se serait-il AUSSI trompé dans le branchement des compteurs électriques ?

Je relève que les premiers mois à l'Allée Louis Cristin, du 1er mai 2014 au 17 septembre 2014, ce qui représente 5 mois et demi !!! nous n'avions aucune lumière dans l'Allée Louis Cristin la nuit, ni dans les chemins aux alentours. Que cependant, pendant toute cette période, des frais d'éclairage public du complexe nous ont été facturés !

Il n'y a pas un seul jour en 17 mois à Eikenott, où il n'y pas un problème à régler, des courriers à écrire, des téléphones à faire, un stress permanent. Cela fait 2 ans que certains interphones de l'Allée Waldo ne fonctionnent pas et personne ne sait pourquoi…

JE VEUX SAVOIR DE QUEL LOCATAIRE JE PAIE L'ELECTRICITE 
depuis 17 mois !

la SEIC va devoir m'expliquer cela clairement et Losinger-Marazzi ausssi

Même si ceci est à peu près ma consommation normale, dans des immeubles NON minergie, n'ai jamais payé plus de 25.00 d'électricité par mois à Genève et même moins que cela. Mais me facturer de l'électricité alors que je suis absente, ça, je ne l'ai jamais vu.


Le Tigre en cage qui veut s'en aller d'ici, vite, vite, vite !


samedi 10 octobre 2015

Eikenott - le résultat de plus de 20'000 chocs en un an

Chers lecteurs,

Je viens de recevoir le résultat de ce qu'ont généré plus de 20'000 chocs en un an sur ces rigoles présentes tous les 3-5 mètres :


Ce n'est pourtant pas faute d'avoir alerté depuis le départ à tous : régie, propriétaire, constructeur, Commune

Et cette irresponsabilité à peine croyable dans un pays comme la Suisse a généré ceci :


4 tassements de vertèbres (3 lombaires 1 dorsale) et 3 pneus éclatés au mobility-scooter 4 roues non remboursés

Ce n'est pas cela que l'on m'a loué à prix d'or.

Je n'ose imaginer dans quel état sont les os des personnes en fauteuil manuel qui n'ont pas de suspension du tout.

Pour ceux qui n'auraient pas vu, les videos sont ici :

sur le BLOG


A suivre... avec le reste en sus

Le Tigre

mardi 6 octobre 2015

Verts - mobilité "dure" et autres partis, suite

Chers lecteurs, chers Verts et autres partis de Gland et de Suisse

Afin de répondre le plus clairement possible à M. de Hadeln à ses commentaires dans mon blog précédent sur la mobilité qu'il croit douce 


Je cite : 

1. "Je ne vois franchement pas des handicapés venir essayer en public des chaises roulantes ou scooter pour handicapés."

2. "Là ou les Verts peuvent tenter d'intervenir c'est sur l'état de la chaussée et des accès pour personnes handicapées, ce que nous ferons volontiers si des cas convainquant de manquements sont vérifiés."

3. "Le CMS d'Etoy est, parmi d'autres, un lieu plus approprié pour choisir un rolator ou une chaise roulante tandis que Aigle reste un peu loin pour les Glandoise et Glandois."

Pour réponde au point 1. :

Les chaises roulantes, les fauteuils manuels ou électriques, les scooters pour mobilité réduite s'essaient justement à l'extérieur, car c'est là qu'ils vont être utilisés. Leur avez-vous simplement demandé leur avis ? Vous ne "voyez pas", ne projetez pas votre vision sur une réalité bien différente et les besoins d'autres personnes. 

Si, comme dit dans le blog précédent, je me fais questionner par des quantités de personnes à Gland qui ne reçoivent aucun conseil, ne savent pas où s'adresser pour les obtenir, c'est qu'il y a un réel besoin d'information et surtout d'information adéquate. De plus un stand sur les moyens auxiliaires mobilité douce, leur aurait permis de rencontrer d'autres personnes dans leur cas, de recevoir d'autres informations encore, ou de rencontrer des personnes valides, alors qu'ils sont dispersés dans toute la ville et manquent précisément de socialisation possible.

Pour répondre au point 3 :

Je m'en vais vous expliquer ce qu'implique sur le plan économique et écologique votre proposition, face à la mienne :

Après pris des renseignements par mail auprès du CMS+ à Etoy, qui m'a répondu très gentiment et m'a envoyé les pdf techniques par mail:

Ils n'ont que deux scooters électriques à proposer, dont l'un doit être commandé et non en stock. Ils n'ont PAS de fauteuils roulants électrique à disposition,

Les scooters qu'ils proposent sont des scooters de bonne qualité, de grande autonomie, mais uniquement faits pour les grands trajets extérieurs :

En stock : Scooter Royal 928 au prix de CHF 7'140.00 livraison non inclue. Longueur 160 cm
A commander : Scooter HS-898 au prix de CHF 5'620.00 livraison non inclue. Longueur 144 cm.
Pour les deux, aucune indication si suspension ou pas.

Les normes SIA actuelles des ascenseurs pour immeubles à mobilité réduite sont de 140 cm de profondeur ! lorsqu'elles sont respectées. Inutile de dire qu'aucun de ces deux scooters ne pourrait entrer dans un ascenseur pour y être mis à l'abri, soit à l'étage devant l'appartement, soit dans l'appartement et permettre d'être rechargé. J'en conviens, ces normes étaient déjà obsolètes au moment où elles ont été décidées et mises en application, la Suisse ayant toujours 10-20 ans de retard sur la réalité en ce qui concerne la mobilité réduite. Néanmoins, ce sont les normes d'aujourd'hui et il faut en tenir compte. Nos brillants architectes ne prévoyant pas de local au rez pour les stocker et les recharger, ni dans les immeubles protégés, ni dans les immeubles avec accès pour mobilité réduite, il faudrait donc avoir une villa pour en commander un. 

Ceux-ci ne permettent pas non plus de faire ses courses dans un magasin, le mien qui est compact (128cm longueur + porte-cannes et sac à l'arrière) a déjà toutes les peines du monde à entrer dans un ascenseur dans les normes, de circuler dans une Coop entre des palettes et des poteaux qui empêchent l'accès, une caisse mobilité réduite et poussette toujours fermée !. La Migros elle est beaucoup plus acceptable, permet de circuler assez facilement au rez car elle respecte les distances, sa caisse mobilité réduite et poussettes est quasiment toujours ouverte, si elle ne l'est pas lors des périodes de pause, elle envoie une personne pour l'ouvrir, mais son ascenseur interne ne permet au sous-sol de pouvoir en ressortir avec un scooter, car la sortie est à droite et non de face comme à l'entrée… ce qui oblige à utiliser l'ascenseur extérieur, faire ses courses en deux fois, de déposer ses articles au service client, de les reprendre etc.. Encore un brillant ingénieur derrière son bureau n'ayant strictement aucune idée d'un moyen auxiliaire.

A quoi servirait donc un scooter pour mobilité réduite, qui ne peut rien porter et le nécessite justement pour avoir plus d'autonomie et générer moins de frais au contribuable et ne pourrait pas accéder jusqu'à la porte de l'appartement ?

Maintenant je vais vous expliquer cher Verts à mobilité dure et chers partis en tout genre, ce que coûte la proposition des Verts dans son commentaire :

Pour faire appel au CMS+ il faut, d'abord :

- Une ordonnance du médecin (prix de la consultation et du déplacement, parfois en transport accompagné)
- La visite d'une ergo-thérapeute pour chaque personne au prix CMS de Fr. 105.60 de l'heure + les prestations en l'absence du client Fr. 79.20 de l'heure (commande faite au CMS+) + les déplacements Fr. 39.60 de l'heure + le déplacement au km : Fr. 0.60 le km. L'ergothérapeute n'étant pas formée aux moyens auxiliaires électriques et n'ayant aucun conseil à donner à ce sujet !
- La visite du CMS+ avec son moyen auxiliaire, qui facturera son déplacement pour chaque personne ! d'Etoy à Gland et retour, s'apercevant que ce moyen auxiliaire n'est pas adéquat et viendra donc pour rien !
- Ou diriger les personnes à mobilité réduite vers un vendeur de moyens auxiliaires qui ne pensera qu'à vendre au prix le plus élevé sans être formé aux besoins des différentes pathologies !



Vous pouvez multiplier cela par le nombre de personnes à Gland qui ont besoin d'un moyen auxiliaire, que ce soit rollator, fauteuil manuel, fauteuil électrique ou scooter et que j'évalue à environ 30 personnes non exhaustives croisées simplement sur la route ! J'ignore le nombre de ceux qui ne peuvent plus sortir de chez eux, à défaut d'avoir un moyen qui leur permettent, sont totalement isolés et dépendent entièrement du CMS. Nous en sommes déjà à plus de Fr. 6'000.00 uniquement pour des conseils inadaptés aux frais du contribuable, sans parler des nombreux déplacements faits par les divers organismes en voiture d'Etoy à Gland ou de Gland à Gland. Une ergothérapeute fait 80 km en voiture par jour dans ce district ! Que cela soit pour une simple chaise, table roulante ou fauteuil ou scooter, les tarifs horaires resteront les mêmes ! Ainsi un tarif horaire CMS coûtera souvent beaucoup plus cher qu'un petit moyen auxiliaires.

On pourra également y ajouter les frais de facturation du CMS, le salaire de la personne qui facture, le papier, l'encre, la poste et les subventions versées via nos impôts. Nous payons donc deux fois des frais inutiles.

On peut y ajouter que le CMS insiste lourdement pour que les moyens auxiliaires soient commandés au CMS+, alors que la loi fédérale stipule que la personne à mobilité réduite a le choix de son fournisseur.

C'est ainsi qu'ils reviennent beaucoup plus cher. Je prend pour exemple :

Une simple chaise de douche Swift avec dossier et accoudoirs :

CMS+ : Fr. 211.00
ASEMA : Fr. 162.00



Différence : Fr. 49.00 !!! Pour une simple chaise de douche. Plus les interventions citées plus haut, soit intervention d'une ergo et son tarif horaire, son déplacement, etc.. Bravo !

Si l'on y ajoute encore l'idée de M. de Hadeln qui pense que ce sont les personnes à mobilité réduite ou handicapées qui doivent se rendre eux-même à Etoy, cela représenterait encore plus de transport accompagné individuel, un simple trajet Gland-Nyon-Retour coûte déjà Fr. 120.00 multiplié par le nombre de personnes qui devraient s'y rendre.

La solution idéale que j'ai proposée de faire venir au comptoir de la mobilité douce (ou plutôt très dure) une exposition de moyens auxiliaires avec possibilité de les essayer ainsi que de recevoir des conseils adéquats, pour éviter tous ces frais n'aurait coûté que :

- un voyage aller-retour Aigle-Gland en termes d'écologie (au lieu de 30 voyages de Etoy à Gland et retour) qu'ASEMA aurait accepté de faire gratuitement, il l'a confirmé dans son commentaire article précédent

- ordonnance du médecin (consultation)
- un timbre poste à l'Administration avec devis et ordonnance
- frais de livraison après acceptation pour les gros moyens auxiliaires ou frais de poste pour les petits

ceci ayant pu être ajouté aux flyers tous ménages concernant cette manifestation.

Voilà donc ce que nous avons raté, parce que l'un de nos élus pense que (…) sans même interroger les personnes concernées. Pas de frais pour le contribuable, ni la Commune, ni le Canton, ni le pays, excepté les trois points cités avec de plus une économie considérable en termes d'écologie.

Multipliez ces frais par le nombre de Communes en Suisse et vous obtiendrez des dizaines de millions dépensés inutilement.

C'est donc grâce à un Tigre à mobilité réduite et à ses conseils qu'une personne de Gland aujourd'hui peut bénéficier d'un scooter électrique totalement adapté à ses pathologies, après l'avoir attendu fort longtemps et commandé chez ASEMA, scooter qui n'est pas le même que le mien, en raison justement de ses pathologies et difficultés de sensibilité dans les mains, car s'il avait eu le mien, il n'aurait pas pu le conduire, même si celui-ci est plus compact et passe plus facilement dans les rayons des magasins. Ce scooter là, ne rentrerait pas non plus dans les normes obsolètes des ascenseurs d'aujourd'hui, mais ce Monsieur a non seulement un parking, mais aussi un dépôt dans lequel il peut le mettre à l'abri. La FSCMA est juste venue voir si le scooter pouvait être à l'abri et sans aucun conseil donné. D'où l'importance d'avoir des conseils adéquats et fiables en fonction des circonstances, pour éviter de nombreux frais au contribuable, aux communes, au pays.

En revanche, une autre personne, qui n'a reçu aucun conseil, se voit aujourd'hui très ennuyée, après avoir acheté chez un vendeur peu scrupuleux que je connais bien pour l'avoir expérimenté pendant 3-4 ans, un scooter aux défauts techniques récurrents, générant de nombreux appels sans retour, ne rentrant pas dans un ascenseur et n'ayant pas non plus, grâce à nos brillants architectes, de local spécifique et fermé permettant de le laisser et le charger au rez, dans un immeuble protégé de Gland alors qu'il a d'énormes difficultés à marcher et porter quoi que ce soit ! Une place lui sera faite dans le local à poussettes… Le mien lui aurait été vendu, si l'ascenseur et les couloirs sont dans les normes, ce que j'ignore, il aurait pu y monter jusqu'à son appartement ! Que va-t-il faire lorsqu'il ne pourra plus marcher du tout, ce qui ne saurait tarder ?

Je trouve que l'absence d'information adéquate sur ces sujets, l'urbanisme ainsi que les architectes ne sachant pas lire des normes est un scandale dans ce pays, car cela génère en plus des coûts de santé énormes et donc également écologiques.

Je rappelle à toutes fins utiles, que M. Monteiro, responsable technique de ASEMA a travaillé pendant 20 ans à la FSCMA, qu'il est régulièrement appelé par des commissions d'architectes conscients de leurs responsabilités pour leur expliquer tout ce qui n'est pas possible à une personne à mobilité réduite. Malheureusement, les architectes conscients et consciencieux ne sont pas légion dans ce pays, Eikenott en est une preuve indiscutable et Gland l'est également sur le plan de l'Urbanisme.

Pour répondre au point 2 :

Puisque Monsieur de Hadeln et les Verts (ni les autres partis) n'ont pas vu ce qui était pourtant réclamé depuis 10 ans par certains citoyens, que j'ai moi-même signalé à la Commune il y a plus d'un an et qu'il a besoin de preuves, je me contenterai de simples photos sur Google Maps, qui elle le voit très clairement ainsi que la Terre entière et j'y reviendrai dans un autre blog avec photos et videos à l'attention de tous nos élus avant les élections :




et quelques photos de mon cru :



Chemin de Chavanne : Merci à la gentille dame qui s'est arrêtée avec sa voiture et m'a demandé si j'avais besoin de secours, voyant que je restais bloquée sur un passage piéton, avec pourtant un scooter qui a une grande garde au sol et des roues très hautes ! J'ai dû faire marche arrière, impossible de surmonter cette absence de rampe de trottoir.


Signalé il y a plus d'un an à la Commune et très dangereux sur le pont de Montoly : 4 rigoles de ce genre des deux côtés du pont ! A la descente ici, un jour, j'ai vu un vélo s'envoler !



Je me demande comment nos élus peuvent circuler dans Gland pendant 10 ans, sans voir cela. En 4/4 tellement hauts qu'ils ne voient plus le sol ?

Et pour en finir avec les vendeurs inadéquats aux personnes à mobilité réduite ou handicapés, car ils ne font pas la différence, voici ce que j'ai glané sur le web en Suisse sur Anibis :


Pas de dossier, pas d'accoudoir, 165 cm de long, pour handicapé disent-ils… Il est grand temps qu'une réglementation drastique soit opérée sur la vente des moyens auxiliaires et l'obligation de formation ou d'expérience reconnue pour ceux qui les vendent.

Le Tigre 

vendredi 2 octobre 2015

C'est l'histoire de petites fleurs qui vous disent merci d'être là après 3 mois d'absence à Eikenott


Cher lecteurs,

Trois mois d'absence, c'est long pour des petites fleurs, même si deux gentilles voisines sont venues leur rendre visite régulièrement avec des temps de canicule.

Mais les petites fleurs, c'est comme les petits vieux, elles ont besoin qu'on les écoute, qu'on leur cause et qu'on leur donne au moins 24 bouteilles d'eau par jour dans leurs bacs qui s'assèchent plus vite qu'elles ne peuvent boire, faute de point d'eau sur les terrasses qui aurait permis une économie considérable avec un tuyau goutte à goutte.

Mais bon, nous sommes dans un quartier minergie et minergie oblige, on ne peut même pas arrêter les électro-ménagers que l'on n'utilise pas pendant 17 mois comme l'induction, alors...

Revenons aux petites fleurs qui m'ont fait des jolis cadeaux, histoire de dire :

Tiens bon ! on est là !

une semaine après mon retour pour certaines :




Et même le petit Lila à fin septembre qui va rendre jaloux Schillinger, c'est sûr :-)



Tenaces, pugnaces, mes petites fleurs du 4ème, soumises aux vents violents, au soleil brûlant toute la journée sans protection, je les aime et elles m'aiment en retour.

Et pour illustrer musicalement :

Laurent Voulzy, le pouvoir des fleurs

"J'me souviens, on avait des projets pour la Terre
Pour les hommes comme la nature
faire tomber les barrières, les murs"

Beeen, c'est pas gagné à Eikenott... avec des barrières qui empêchent les petits vieux de sortir de chez eux ou y revenir quand ils veulent et avec qui ils veulent, les médecins de garde d'entrer et les gens de Gland d'y participer.




Le Tigre