Affichage des articles dont le libellé est Droit. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est Droit. Afficher tous les articles

dimanche 19 novembre 2017

VMCV (7) Suisse : 80 jours handicapés privés de bus : distribution de flyers, Elus et branches d’arbres

Chers lecteurs,


Suite à mes précédents articles sur le sujet :

1) lettre ouverte à la VMCV

VMCV (2) réponse de l’OFT suivi de ma réponse

VMCV (3) Humour et pleurs du jour

VMCV (4) article de Presse LE COURRIER et ma réaction aux arguments évoqués par VMCV

VMCV (5) handicapée laissée sur le trottoir à + de 20h00 arrêt gare Montreux et défaut d’information

VMCV (6) du surréalisme à l’incompétence

Voici un flyer en pdf que je vous remercie de bien vouloir télécharger, imprimer (en noir et blanc ou brouillon, ce n'est pas du grand art) et distribuer au tout venant pour nous soutenir, aux handicapés en particulier, mais aussi aux proches aidants et aux valides, jeunes, moins jeunes, âgés, en Suisse romande et aussi à envoyer le lien par mail à tous vos copains et copines.


L’absence de soutien des différents partis sur cette affaire, de gauche, du centre, de droite ou d’ailleurs, excepté de celle d’une Verte Riviera ou de Verts d’autres Communes hors Riviera, montre à quel point le problème du handicap et de la mobilité, hors périodes électorales, n’effleure pas l’esprit de nos élus. C’est d’autant plus grave, qu’il s’agit là d’une privation des droits élémentaires en général, d’un empêchement aux soins en sus avec toutes les conséquences que cela implique et alors qu’il n’y a sur la Riviera aucun transport adapté professionnel censé pouvoir pallier cette carence. Et tout cela comme le montre mon blog VMCV (6) pour rien !

Merci aux français, qui eux, nous soutiennent sur Twitter et ne sont pas avares en solidarité. Merci aux deux petits magasins du coin qui ont bien voulu prendre mes flyers.

Il est étonnant que des élus en charge de la mobilité ne sachent pas ce qu’est un transport adapté, ni du coût que cela représente pour le contribuable. De là à ne pas savoir qu’il n’en existe pas sur place et priver des handicapés de leurs soins, de leur survie, il y a pour moi une irresponsabilité qui n’est pas acceptable. je parlerai un autre jour de la confusion entre transport accompagné et transport adapté, ou taxi, ou bénévole et de l’absence totale de régulation dans le domaine. N’importe qui aujourd’hui peut s’improviser transport adapté sans aucune formation. C’est le bazar !

A la discrimination et à l’exclusion, on peut ajouter une forme de torture physique et morale à laquelle s’ajoute encore une absence totale d’information aux personnes concernées, que ce soit des Communes ou de la VMCV elle-même. Un manque de respect inexcusable.

Je doute que ces élus laissent sur la route un chat ou un chien abandonné sans lui porter secours. Ils le font pourtant avec des humains handicapés, en les laissant sur le trottoir même en pleine nuit.

Pendant que la seule chose qu’il leur reste dans la vie, c’est de pouvoir se déplacer pour assurer leur survie, non sans risque vu les dizaines de milliers de chocs qu’ils se ramassent en passant sur un urbanisme décadent, pendant qu’il seront exclus de toute fête ou réunion dont on aura oublié de lire les normes à l’accessibilité et même dans constructions récentes publiques, nos chers Elus, devant leur mignonne petite maison auront probablement 3 voitures, une pour papa, une pour maman et une familiale pour tout le monde, pourront aller où ils veulent, quand ils veulent, au chaud, sans aucun état d’âme et n’ayant aucune conscience du temps qui passe. Ils pourront utiliser les routes, les écoles, les transports publics que nous avons construits et pour lesquels nous avons travaillé bien plus dur qu’eux.

Un élu d’une Commune extérieure me demandait récemment par mail : « Se rendent-ils compte du temps que cela représente ? ».

Non, clairement non. Les handicapés en moyens auxiliaires 4 roues ne peuvent plus se soigner, s’habiller, se nourrir correctement et selon leurs besoins respectifs depuis 80 jours. Ils n’auront pas pu aller acheter pour l’hiver les vêtements chauds, bottes ou capes de protection nécessaires dans le froid glacial sur des moyens auxiliaires qui ne bénéficient justement d’aucune protection contre la pluie, le vent, la neige encore en 2017 alors que l’on envoie des robots sur mars.

Ils resteront chez eux, n’osant même plus sortir, pour ne pas avoir affaire à cette exclusion quotidienne et absence de solidarité de cette société suisse bien-pensante, qui ne se prive pas en outre de réflexions désagréables à chacun de leur passage à l’extérieur et même de la part parfois d’autres handicapés physiques par accident qui ont la force encore de faire de longs voyages avec leurs fauteuils roulant sans rien comprendre de ce qu’est un handicap par maladie totalement privé de force. De cela aussi il faudra parler un jour dans mon blog.

Alors que je distribuais quelques flyers à un gentil jeune jardinier de la Commune, conscient lui du problème, il me fit cadeau en échange de quelques branches d’arbres destinées à la déchetterie que je visais pour la décoration de mon appartement. Merci à lui de sa gentillesse, de son ouverture, les gens comme ça sont si rares :

 

Et pour terminer, j’envoie cette petite pièce de piano toute en simplicité à tous les handicapés de la Riviera, parce qu’ils sont beaux, bien plus beaux que tous ces gens sans âme
You are So Beautiful - jazzijazzful


Au suivant
Le Tigre

mercredi 8 novembre 2017

VMCV 6 du surréalisme à l'incompétence

Chers lecteurs,

Voici les 5 articles précédents sur le sujet VMCV pour ceux qui arriveraient en route :


Je reçus hier un courrier de la VMCV du 6 novembre 2017 répétant comme un perroquet ce que j'ai déjà dit dans mon blog du 25 octobre 2017 :

Voici maintenant les dimensions de nos scooters électriques 4 roues refusés par la VMCV qui entrent parfaitement dans les normes :

Nous sommes très très loin, d'atteindre le seuil de tolérance de 150cm prévu par la loi. Et ce n'est certainement pas pour 1,5cm de plus que la norme sans seuil de tolérance que nous mettons en danger les utilisateurs. Et ceci alors que VMCV, je le rappelle, autorise les fauteuils électriques avec un dépassement de 16 à 18 cm de large et dont les rampes de VMCV ne sont pas du tout adaptées ni sécurisées à ces engins! Voir blogs précédents et vidéo.

Je suis personnellement privée de me rendre à mes soins ainsi que de pouvoir acheter ma nourriture à Vevey depuis le 17 octobre 2017, soit 22 jours, car j'étais absente auparavant dans un pays civilisé où tout est accessible à 90 % au moins.

Mais d'autres personnes, comme celles que nous voyons dans mon premier blog, en sont privées depuis 2 mois ! Soit depuis début septembre 2017. 

La VMCV met donc en danger la santé, la vie d'environ 250 personnes sur le réseau TP depuis 2 mois, avec des raisons qui ne tiennent pas la route et sont de plus une double discrimination et exclusion. Il s'agit là, d'une irresponsabilité et incompétence rare. Sans parler du tort moral que la VMCV inflige à des personnes qui n'ont déjà rien, comme cette dame en septembre, atteinte de séquelles d'un AVC et qui pleurait dans le couloir de la Migros Clarens me disant "On ne veut plus me prendre dans le bus, je ne peux plus aller nulle part". C'est une honte ! Et ce n'est pas digne d'un pays soi-disant civilisé.

Lorsque l'on exclut des moyens auxiliaires pour des raisons de normes datant de janvier 2016, n'ayant pas été appliquées jusque-là, on commence par se renseigner sur les mensurations desdits moyens avant de les exclure.

Et ce n'est certainement pas les associations citées dans le courrier de la VMCV qui pourront donner des indications sur les mensurations des scooters électriques 4 roues, pendant des années leurs ergothérapeutes ou infirmières ou assistantes sociales ont conseillé des moyens auxiliaires qui ne rentraient même pas dans les normes des ascenseurs, comme il a déjà été démontré dans mon blog. Tout ceci a déjà coûté beaucoup d'argent inutile au contribuable. Lorsque l'on veut connaître des normes, l'on s'adresse aux responsables techniques des fournisseurs de moyens auxiliaires ou aux utilisateurs eux-mêmes.

J'ai dû annuler 6 rv de dentiste :
et 3 rendez-vous de radiologie le 9 novembre 2017 :
J'aurais pu aller de Clarens à Montreux avec mon scooter électrique, 2 x 2 km en été, mais pas sans protection en hiver, ni un manteau très chaud que je n'ai pu aller acheter, en ne pesant que 37 kg dans le froid et la pluie et de plus à jeun.

Mon médecin allergologue-immunologue qui a prescrit ces rendez-vous est venu à mon domicile, est resté deux heures sur place et n'a pu facturer qu'une heure car c'est le maximum autorisé.

La liste des Elu(e)s en charge des Transports Publics dans les 10 Communes concernées par NOS subventions et dont certain(e)s font partie du Conseil d'administration :

Vevey : Mme. Elina Leimgruber - Syndique - Les Verts
Montreux : M. Caleb Walther - 2ème Vice-président - Les Verts
La Tour-de-Peilz : M. Alain Grangier - Syndic - PLR
Blonay : M. Jean-Marc Zimmerli - Municipal - PLR
Saint-Légiez-la-Chiésaz : M. Dominique Epp - Municipal - UDI
Corsier-sur-Vevey : M. Pierre-André Debétaz - Vice Syndic - Alliance Corsier : Jeremy Anselmetti - Entente Corsiéroise
Chardonne : ? Pas trouvé la personne en charge des TP
Corseaux : Jean-Pierre Allegra - Municipal - TP
Jongny : Mme Nicole Pointet - Municipale - Entente Communale
Veytaux : M. Arnaud Rey Lescure - Municipal - Liste d’Entente

La VMCV veut parler de sécurité virtuelle sans rien en connaître ? Je lui parlerai dans mon prochain blog de l'absence de sécurité très réaliste qu'elle s'applique à elle-même.

Le Tigre
Twitter
Youtube



mardi 31 octobre 2017

VMCV 5 handicapée laissée sur le trottoir à + de 20h00 arrêt gare Montreux et défaut d’information

Chers lecteurs,


Suite à mes blogs précédents sur le refus de VMCV Transports publics de prendre en charge par décision subite, les moyens auxiliaires 4 roues dans leurs bus :





Voici donc le 5ème et bien triste épisode de cette série noire :

Dimanche dernier, le vendeur de la petite épicerie près de chez moi, ouverte 7/7 me dit avoir vu la veille au soir, donc samedi 28 octobre 2017, en rentrant de son travail, une dame en scooter électrique refusée de bus à plus de 20h00 du soir à l’arrêt Gare Montreux.

Fatigué par une dure journée, il ne s’est pas arrêté, mais le regrette aujourd’hui et ne le fera plus.

Cette dame descendait probablement du train, suite un à un séjour en famille ou revenant d’une clinique pour retourner à son domicile et est restée en pleine nuit sur le trottoir ne sachant pas qui appeler.

Voici le réseau couvert par la VMCV : 14 Communes et nombreuses petites localités :


J’avais sous-estimé le nombre de personnes handicapées ou PMR en scooters électriques 4 roues à 100. Il est bien plus probable que le chiffre, sur un tel réseau, doit atteindre les 200 ou 250 personnes lésées par cette décision.

Toutes ces personnes ne peuvent plus se rendre nulle part, médecin, dentiste, marché. Celles qui ne sont pas retraitées et travaillent encore, même partiellement, ne pourront plus se rendre non plus à leur travail.

Ne resterait donc que la solution du transport adapté professionnel, très onéreux. Mais pire encore, il n’y en a pas dans la région Riviera et tous les autres transports adaptés du Canton de Vaud ne couvrent pas la Riviera pour de petits trajets, mais seulement pour les grands transferts vers cliniques, grands hôpitaux, car venir de loin pour un petit trajet engendrerait des coûts énormes se situant dans les 380.00, car l’aller et le retour à vide seront bien sûr facturés.

C’est ainsi que :
Transporthandicap Vaud situé à Lausanne ne couvre pas la région, n’ayant pas de dépôt pour voiture et de chauffeur sur place, mais ils envisagent d’ouvrir une antenne en 2018 sur la Riviera, on ne sait quand.

Idem et réfléchit sérieusement à ouvrir une antenne ici aussi, car de nombreux clients lui ont fait la remarque qu’il n’y avait rien sur la Riviera.

Transmedassistance, ne couvre pas la région.

Deux autres entreprises contactées par mail sur leur formulaire site n’ont pas répondu.

J’ai contacté l’AVASAD pour leur faire part de cette exclusion par mail sur site et pour qu’ils m’indiquent un transport adapté aux scooters électriques 4 roues avec dimensions du mien, pas de réponse.

Nous vivons donc dans cette région Riviera Montreux, visiblement dans un no man’s land du handicap et de la responsabilité. Mais également du droit.

Sur l’absence de communication :

Aucune Commune n’avait été avertie de cette décision subite. C’est moi qui l’ai fait sur Twitter et par mail pour ceux qui n’y sont pas. Le sachant, les Communes concernées n’ont même pas mis d’alerte sur leur site, informant leurs citoyens. Et encore faudrait-il que les PMR pensent à aller sur le site de leur Commune.

Seul le 1er article de presse sur le sujet datant du 16 octobre m'avait alertée. 

J’ai contacté hier, lundi 30 octobre, les Prestations Complémentaires du Canton deVaud pour les informer, ai eu un cadre responsable au téléphone qui a bondi ! Il n’était pas au courant, n’avait été averti par personne et a tout de suite compris ce que cette décision unilatérale et subite allait générer comme frais supplémentaires pour le Canton en transports adaptés professionnels pour autant qu’ils existent... ou en taxis.

Par absence d’information de nombreux handicapés vont se retrouver avec des factures manquées de médecin ou dentistes, qu’ils devront payer de leur poche, car les assurances ne remboursent pas celles-ci.

Ceux qui pourront marcher un peu ma foi prendront un taxi qui coûtera CHF 60.00 aller-retour de Clarens à Vevey 6km x 2 en lieu et place d’un ticket de bus à CHF 4.00. Et ceux qui seront trop affaiblis ou incompatibles avec ce moyen de transport devront se passer de soins et de tout le reste.

Ils se retrouveront à Noël seuls devant leur petite bougie, l’assiette vide de coquillages ou des petites douceurs du marché. Ne pourront pas se rendre à une invitation chez des amis ou dans leur famille, s’ils en ont encore une.

Me demande si les membres du Conseil d’administration de la VMCV ont un grand-père ou une grand-mère ou un parent PMR ou si eux-mêmes n'étaient pas au courant de cette décision. Ce que je sais, c’est que je m’en souviendrai aux prochaines votations.

Cette décision subite n’était pas seulement irréfléchie, irresponsable et inhumaine, elle est aussi abjecte. SURTOUT POUR 2 CM !!! On ne laisse pas un handicapé la nuit sur le trottoir en lui refusant un transport. Mais les chauffeurs ont reçu l’ordre de ne plus les prendre, alors ils appliquent les ordres. Et ceux qui ne les respectent pas par conscience humaine risquent leur place.

Même les chiens ou chats errants ne sont pas laissés à l’abandon dans la rue. Ils ont la SPA pour les secourir.



Le Tigre
#balancetonexclusion

samedi 28 octobre 2017

VMCV 4 refus handicapés bus Riviera Vaudoise articles presse LE COURRIER et réactions



Chers lecteurs,

La suite de la série B VMCV à écrire me rend dingue, devoir expliquer l'évidence à des gens que nous payons pour faire leur boulot encore plus.

Ceci est donc la suite des blogs précédents sur le sujet pour ceux qui le prennent en route :

1) lettre ouverte à la VMCV
2) Réponse de l'OFT suivi de ma propre réponse
3) Humeur VMCV du jour

Un article de presse est paru le 26.10.2017

Je tiens à remercier chaleureusement LE COURRIER Sophie Dupont, d'avoir accepté le sujet proposé et LA LIBERTE sur lequel il a également été publié, voir les articles ici :



Ce sont donc deux journaux extérieurs au Canton de Vaud (soit Genève et Fribourg) qui acceptent de traiter un sujet un peu plus au fond que la forme habituelle de nos quotidiens actuels. Le sujet avait été refusé par notre journal local distribué à toutes les personnes de la région Riviera gratuitement dans leurs boîtes aux lettres ce qui aurait permis à toutes les personnes handicapées des 14 Communes de savoir qu'un blog existait défendant leurs droits et leur permettant de témoigner ainsi que de me contacter pour une action groupée.

Après ce refus, je contactais donc le Courrier, connaissant leur sens de l'humanité et leur façon de traiter les sujets. Ils ont aussitôt réagi.

Je remercie aussi la Présidente des Verts de la Riviera Madame Geneviève PASCHE qui a aussitôt pris les choses en mains, Les Verts de Villeneuve, ainsi que les Verts de la Tour-de-Peilz et les Verts de lausanne pour leur soutien sur Twitter. Sans parler de mes soutiens habituels d'autres régions que j'embrasse fort.

Pour revenir sur les arguments de la VMCV dans cet article, j'ai la sensation que la VMCV ne sait plus quoi inventer comme argument surréaliste pour justifier sa décision. Ce dernier étant extra-terrestrement surréaliste : la sécurité.

Ainsi, les scooters électriques seraient "moins stables" que les fauteuils électriques. Ah bon. Je peux comprendre qu'un directeur de la VMCV M. Daniel Monnet qui a été pendant 39 ans chef aux CFF dont la plupart des petites gares ne sont pas non plus accessibles à mobilité réduite comme celle de Clarens ne comprenne rien aux moyens auxiliaires, mais je comprends beaucoup moins bien qu'une élue de la Commune de Vevey, Mme  Elina Leimgruber, qui est également vice-présidente du Conseil d'administration de la VMCV répète ses mots sans aucune vérification auprès d'experts de la chose ou même d'un simple vendeur et service technique de moyens auxiliaires comme ASEMA à Aigle par un coup de fil.

Je n'ai jamais étudié la physique, mais 67 ans d'expérience m'ont démontré qu'un poids plus lourd sur des grands pneus ayant reliefs et une excellente adhérence au sol à l'arrêt est plus stable qu'un poids plus léger avec des pneus plus petits et plus lisses de surcroît. Que dire alors des poussettes pour bébés qui ne sont fixées à rien et n'ont qu'un petit frein pour les maintenir stables en cas de freinage brusque évoqué ? 

C'est comme si on disait qu'une montagne est plus facilement déracinable qu'une colline ou qu'un brin d'herbe. 

Ce que je sais, c'est que nos scooters électriques 4 roues refusés ne dépassent que de max 2 cm des normes en longueur (la journaliste a rectifié à juste titre mon calcul selon normes), que les fauteuils électriques acceptés les dépassent de 16-18 cm en largeur et que les normes drastiques qui s'appliquent aux uns ne s'appliquent pas aux autres.

Ce que je sais, c'est que mon scooter électrique grâce justement à son adhérence au sol ne fait pas glisser la rampe pour descendre du bus vers le bas comme c'est le cas pour les fauteuils, les mettant en danger.

Alors si la VMCV veut parler de sécurité, qu'elle soit cohérente. Je reproduis ici une fois de plus la vidéo le démontrant :


et qu'elle commence par se pencher sur ses propres problèmes de sécurité avant d'en inventer des virtuels.

Ce que je sais, c'est que mon scooter électrique dans un bus laisse encore la place pour une poussette à côté dans l'espace prévu et qu'il ne dérange aucunement l'entrée et la sortie des passagers.

Ce que je sais aussi, c'est qu'au vu de l'ordonnance sur les aménagements visant à assurer l'accès des personnes handicapées aux transports publics du 12 novembre 2003 !!! dernière édition au 1er janvier 2016 OTH art. 5 à 8 :


la VMCV ne respecte pas la plupart des articles mentionnés, accès aux arrêts, même celui de la piscine communale de la Maladaire, donc un lieu public avec beaucoup de passage, où le trottoir est si étroit qu'il est impossible de descendre du bus avec une rampe déployée.

Qu'elle aurait dû mettre en application sa règle drastique de normes concernant les scooters électriques ET les fauteuils depuis le 1er janvier 2016 et que nous avons jusqu'ici toujours pu prendre le bus sans problème. La VMCV avait donc à ce sujet 22 mois de retard sur l'application d'une loi ?

Et ce serait donc 14 ans de retard sur les autres ? 

J'ai déjà parlé des coûts énormes qui vont être générés par cette décision hallucinante pour les Communes, le Canton et finalement bien sûr les contribuables.

Un peu de loi fédérale sur la discrimination des personnes handicapées ne serait peut-être pas inutile à lire.

Tout cela pour 2 cm. 

Bien, maintenant que tous les arguments de VMCV sont tombés à l'eau l'un après l'autre, voyons ce qu'ils vont nous inventer demain ou acheter une bouée ?

Moi, je vais passer les jours suivants à tenter de trouver un transport adapté à CHF 80.00 pour aller chez le dentiste, il n'y a même plus de bateau CGN en hiver. Dommage, eux sont accessibles et nous traitent très bien.

Le Tigre
#balancetonexclusion




dimanche 4 septembre 2016

Genève offre 2 chaises aquatiques aux handicapés pour pouvoir se baigner


Cher tous,

Les bonnes nouvelles ne sont pas courantes, mais en voici une :

Le GHI informe : (cliquez sur GHI pour ceux qui ne trouvent jamais les liens)

Que deux chaises aquatiques ont été installées à Genève Plage pour que les handicapés puissent se baigner et qu'elles ont un franc succès.


Même s'il n'y a pas de quoi pavoiser, car dans tous les pays d'Europe, de nombreuses plages et piscines sont non seulement adaptées à mobilité réduite, mais équipées pour handicapés depuis des lustres, c'est bien que la #Suisse se réveille enfin.

Rien que la Côte espagnole en compte plus de 80 à ce jour sans compter Ténérife 


Si l'on compare cela à Gland où la seule plage existante n'est pas accessible aux handicapés et même simplement pas à mobilité réduite comme Mamans avec poussettes, personnes âgées avec cannes, rollators etc... ni d'ailleurs ailleurs dans toute la ville, je me pose des questions sérieuses sur le fait que l'on y érige des immeubles pour ces personnes-là.

Même la buvette du Centre sportif n'est pas accessible, pas plus que ses infrastructures. J'y reviendrai, car cela mérite un blog.

Le District de Nyon est clairement un cauchemar à ce sujet, tant au niveau de l'urbanisme que des administrations et j'espère que celui de Montreux sera plus clément, plus responsable et plus coopérant.

Mais j'ai déjà vu qu'il pouvait l'être, même à distance. Espérons que cela dure.

Reste que ce pays, la Suisse, romande en particulier, est une honte en général dans l'accès pour mobilité réduite, ne respecte aucunement les normes de construction, d'urbanisme, le droit, encore moins notre Constitution et encore moins les Droits de l'homme.

Le Tigre



mercredi 1 juin 2016

Eikenott Gland CH 5ème pneu éclaté moyen auxiliaire sur les rigoles !


J'ai voulu à 16h00 aller au marché, poser mon enveloppe votation en cours de route… et pas plus loin que les containers d'Eikenott ai constaté un pneu de plus éclaté sur les rigoles d'Eikenott à mon moyen auxiliaire 4 roues, ne vais plus pouvoir aller faire mes courses pendant combien de temps ???

Avec en plus une cheville foulée et l'impossibilité de commander un taxi dans ce complexe.




Bon là, cette fois :

Et tous les copropriétaires du complexe, Vaudoise, Mobilière et Cie

CA SUFFIT ! VOUS ALLEZ PRENDRE VOS RESPONSABILITES !

5 pneus éclatés
4 tassements de vertèbres
chutes d'aînés
chutes de jeunes adultes
chutes d'enfants
chutes des tous petits de la crèche
chute du facteur

2 ans de galère au quotidien pour les PMR et pour tous, jeunes, vieux et entre-deux. 2 ans d'insécurité. 

J'attends toujours le remboursement des 4 autres pneus que j'ai payés de ma poche. Je n'ai pas envoyé ces factures aux PC, car ce n'est pas au contribuable de payer pour des défauts d'urbanisme et une absence de responsabilité de constructeurs, de propriétaires, de notre Commune, de notre Canton et de nos élus !

Je suis inscrite à la Commune pour un appartement dans un autre quartier depuis plus d'un an, sans aucune proposition, malgré l'urgence et attestation médicale envoyée.

Personne dans la Commune n'a répondu à mon rapport et vidéo du mois d'août 2014 !!! Envoyé à 4 dicastères et Syndic.

Personne dans la Commune n'a répondu à mon courrier d'octobre 2015 concernant la sécurité envoyé à 3 dicastères : Urbanisme M. Thierry GENOUD, Securité M. Michael ROHRER, Service Social Mme Isabelle MONNEY ainsi qu'à notre Syndic M. Gérald CRETEGNY.

6 Appartements m'ont été refusés dans d'autres Communes entretemps.

Nous sommes en Suisse, nous avons des droits. Et ces droits vous ne les respectez pas Commune de Gland. La sécurité en fait partie : votre propre règlement


Pas plus qu'il n'est respecté dans le reste de la Commune :

2 ans que j'ai signalé ceci au Pont de Montoly de trois côtés du Pont !


Je vous passe le reste pour ce blog-ci, mais pas pour les suivants.


Blogs précédents sur le sujet :

18.10.2015

15.10.2015

10.10.2015

24.04.2015

Le Tigre