Affichage des articles dont le libellé est Le bêtisier mobilité réduite. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est Le bêtisier mobilité réduite. Afficher tous les articles

dimanche 21 août 2016

Ville de Gland 3 semaines dans le noir sur des rigoles avec ou sans flash

Suite à mon blog du 8 août 2016, resté sans aucun effet sur l'absence de lumière généré par notre Commune de Gland


En rentrant hier soir avec mon bien aimé Mobility Scooter 4 roues Max, d'une charmante invitation dans un immeuble voisin, je constatais que :

video


Après 3 semaines dans le noir, la Ville de Gland, n'avait toujours pas payé sa facture d'électricité et que notre Allée Louis Cristin 3 est toujours dans le noir le plus total de nuit.

Oh... Les longues vacances de nos élus pendant que des petits vieux et personnes à mobilité réduite seront séquestrés dans un bunker, en seraient-elles la cause ?

Y-a-t-il un capitaine sur le vaisseau de cette Municipalité ?

J'en doute fort vu l'absence de réponse de celle-ci à 2 courriers importants depuis 2 ans.

Je rappelle à toutes fins utiles à nos chers élus, qu'ils sont nos employés. Bah oui, c'est nous qui payons leur salaire. Et même si ceci va les agacer fortement, ce n'en est pas moins une réalité. Alors nous attendons de nos employés, qu'il fassent leur travail et paient leurs factures avant de partir en vacances et à tout le moins, qu'ils apprennent que le débit direct existe.

Je ne peux qu'espérer pour eux qu'aucune personne âgée ne se cassera la figure sur ces rigoles de nuit et les invite à reprendre contact avec la réalité et surtout à payer leurs factures à la SEIC très très très rapidement :

Avec ou sans flash tous les 3 mètres ?



En ce qui me concerne, je refuserai de payer ma participation sur ma facture d'électricité pour l'éclairage public tant que cette situation perdurera.

Et j'espère bien que les autres en feront de même. Nous avons déjà été floués pendant 3-4 mois sur ce plan là en 2014.

Le Tigre

lundi 6 juin 2016

Eikenott Gland 6ème pneu crevé, 6ème !!! un pneu neuf de 4 jours !


Chers lecteurs,

6ème pneu crevé sur les rigoles d'Eikenott.

Là, je sature. Vendredi Asema est venu de Aigle à Gland, une fois de plus, changer un pneu et la chambre à air.

Je ne suis sortie qu'une seule fois, dans l'après-midi pour aller à la Coop d'Eikenott à 50 mètres et retour ! Mais comme les rigoles sont inévitables, ce qui devait arriver arriva. Je les passe pourtant tellement lentement pour éviter les chocs que même un escargot irait plus vite que moi.

N'ai pas mis le nez dehors tout le w.e. cause entorse ou foulure cheville.

Ce matin, en sortant de chez moi, je vois ceci :


Un pneu tout neuf de 4 jours sorti une seule fois ! Voir blog précédent


Même à Carouge GE, où l'urbanisme est un fléau pour les PMR, jamais je n'ai crevé un pneu. J'ai déménagé ici, parce qu'on m'a loué du vent, des rues plates et des promesses non tenues et afin d'avoir un urbanisme décent et des infrastructures inexistantes.

Je considère non seulement que l'on m'a trompé sur la marchandise, mais que notre régie ainsi que les copropriétaires du complexe nous font courir des risques de fractures tous les 3 mètres depuis 2 ans, nous séquestrent, génèrent des douleurs, des frais sans aucun état d'âme, pour 3 immeubles à mobilité réduite. Ce blog en témoigne largement. La Commune de Gland, elle, ne pipe mot.

2 ans de syndrome d'irresponsabilité chronique.

JE REFUSE DE PASSER UN ETE DE PLUS ENFERMEE DANS CETTE PRISON !

FLyer à distribuer, recto-verso JE CHERCHE


Merci à tous ceux qui voudront bien le distribuer à droite, à gauche.

Je relève au passage qu'après 2 mois de changement de raison sociale de notre régie FONCIA devenue DOMICIM aucune personne de l'immeuble Louis Cristin 3 de la SUVA n'a reçu un avis dans ce sens. Je ne m'en suis aperçue que sur le net. C'est ainsi que des petits vieux envoient encore des mails à Foncia qui leur sont retournés et ne savent plus à qui s'adresser pour des réparations urgentes. Le manque de respect patent pour les locataires s'aggrave de jour en jour.

Bravo ! Le changement de nom d'une régie n'engendre pas forcément un changement d'attitude.

Le Tigre


lundi 9 mai 2016

Lettre ouverte à Commune de Gland Gare plateforme PMR passage sous voie

Chère Commune,

Nous le savons tous, les travaux génèrent parfois des difficultés, mais quand on y ajoute des impossibilités par manque de réflexion, cela devient cocasse.

Voulant me rendre jeudi de l'Ascension dans le Sud de Gland via le passage sous-gare, ai fait connaissance avec la plateforme PMR, soit ascenseur temporaire permettant de descendre ou de monter, c'est selon :


Avant d'y parvenir, il faudra d'abord passer par ceci qui est censé être une rampe de trottoir infranchissable pour un PMR :


Il faudra donc se rendre jusqu'au Kiosque de l'autre côté de la gare et prendre la rampe trop étroite à côté de celui-ci qui génère forcément 2 roues en l'air et deux roues sur le sol pour les scooters électriques 4 roues, en espérant qu'un vélo "qui n'en a que pour 5 minutes" ne sera pas garé juste devant. S'en retourner ensuite devant cette magnifique plateforme pour s'apercevoir qu'elle est en panne un jour férié ou que quelqu'un sur le chantier aura coupé l'électricité.

D'un simple coup d'oeil averti et plongeant sur la sortie de la plateforme que voit-on ? un mur qui ne permettra pas d'en sortir à l'étage d'en dessous, car la distance n'est pas suffisante pour manoeuvrer.


J'y vois également une maman devoir monter les escaliers en marche arrière avec une lourde poussette et enfant. 

Dans l'impossibilité vu la panne de faire au moins l'essai, je décide donc de rallonger mon trajet de 1,3 km pour accéder à Gare Sud et croise sur mon chemin une autre personne en mobility scooter 4 roues. Ce Monsieur me confirme qu'il est impossible de pouvoir manoeuvrer à cet endroit pour se mettre en face de l'ascenseur. Son scooter faisant 144 cm, il n'aurait de toutes façons pas pu l'utiliser.

Un tigre étant comme St Thomas un jeudi de l'ascension et ne croyant que ce qu'il voit décide d'aller voir cela de plus près. Il faudra donc passer par Montoly, et ses magnifiques rigoles des deux côtés du pont, déjà signalées il y a longtemps comme très dangereuses particulièrement pour les vélos qui s'envolent à cet endroit à la descente, sans aucun succès de réaction de la part de la Commune, qui pourtant est abonnée à ma page Twitter. On a déjà suffisamment de rigoles tous les 3 mètres à Eikenott qui génèrent des accidents et des coûts de santé :


Il faudra ensuite encore passer par des travaux et cette autre étrange rampe d'accès pour parvenir au passage Sud :


Et s'apercevoir finalement qu'effectivement la manoeuvre est impossible pour pouvoir entrer sur cette plateforme à l'étage inférieur et que l'ascenseur qui est dans les normes (obsolètes, mais c'est un autre débat) de 140 cm ne permettra pas à 3 scooters électriques 4 roues sur les 5 que je connais à Gland quoi qu'il en soit d'y entrer car les scooters vendus par le CMS+ ou recommandés par les ergothérapeutes du CMS, font 144 à 157 cm de long parce qu'elles n'ont aucune idée des normes en vigueur et aucune compétence technique pour pouvoir le faire selon les différentes pathologies. 

Une Maman avec une poussette pour jumeaux ne le pourrait pas non plus.

Donc les seuls PMR qui pourront utiliser cette plateforme seront les fauteuils roulants électriques qui eux tournent quasiment sur eux-mêmes et arriveront à manoeuvrer à la sortie ainsi que les fauteuils manuels et les petites poussettes.

Même le mien de scooter, qui entre dans les normes devra ramener le siège complètement vers l'avant, se rentrer le guidon dans le ventre. Mais il ne pourra pas en ressortir.


Alors chère Commune, cette plateforme aurait été orientée Nord-Sud au lieu d'Ouest-Est, la sortie n'aurait posé aucun problème, il n'y aurait pas eu de mur en face, on entrait tout droit et ressortait de même. Il aurait également fallu enlever les barrières de ralentissement en métal qui à cet endroit ne servent plus à rien du tout, représentent un handicap supplémentaire pour les scooters 4 roues qui définitivement ne tournent pas à 45 degrés, de plus étant mal orientées aussi et que l'on ne peut franchir qu'au millimètre en étant très habile, mais c'était facilement faisable avec un minimum de réflexion. 

Je voudrais savoir qui a pris cette décision d'orienter de telle façon cette plateforme en face d'un mur et celle de mettre des rampes d'accès pendant les travaux infranchissables et dangereuses et l'invite une fois encore à venir expérimenter en situation, s'il ou elle en a le courage.

Les rampes modulaires en aluminium enroulables existent ainsi que celles facilement montables par pièces détachées selon la hauteur souhaitée de 3,5 cm à 15 cm :




J'ignore combien de temps vont durer ces travaux et cette plateforme, ce que je sais, c'est que cela va ajouter aller-retour 2,6 km pour se rendre du Nord au Sud de Gland à la Migros ou à la Coop ou vice-versa par Montoly, car l'accès par l'Avenue du Mont-Blanc est ingérable et dangereux. Une dame en fauteuil électrique me le confirmait encore Samedi, elle déteste passer par là, comme nous tous. 

Merci de votre attention et d'avoir lu ce blog.

Je reviendrai un autre jour sur le postulat déposé par M. de Hadeln et les partis qui ne l'ont pas soutenu au détriment de la loi.

Le Tigre



lundi 28 décembre 2015

Eikenott Gland mob réduite, nouvelles normes SIA 500 selon… devinez qui ?

Chers lecteurs,


Allez, j'offre une bouteille d'Amarone au premier qui donnera la réponse, c'est mon anniversaire aujourd'hui, fallait bien que j'y mette un peu de piment et de bon vin dans un endroit où je ne risque pas une fracture sur des rigoles tous les 3 mètres et dans une ville qu'un maire bien inspiré un jour a rendue totalement accessible à mobilité réduite. Enfin presque, sauf la poste et quelques dalles manquantes qui n'ont pas été remplacées par les suivants :-)

Pour répondre aux As de la construction gagnant des tas de prix divers non mérités, aux régisseurs irrespectueux et propriétaires multimillionnaires qui nient tout en bloc depuis 20 mois, voici quelques faits en images, non exhaustifs de l'immeuble dans lequel je vis, il y aurait encore beaucoup à dire ce n'est qu'une toute petite sélection, mais je garde le reste pour un bêtisier de l'architecture et de l'urbanisme à venir :

Si un architecte passant par là et sachant lire voulait bien donner son avis, je l'en remercie vivement.


Ce que disent les normes SIA 500, les vraies, pourtant déjà obsolètes :

SIA 500

3.3.4.2
Les portes actionnées manuellement doivent de préférence dépourvues de ferme-portes. La force nécessaire à l'ouverture des portes ne doit pas dépasser 30N. (buanderie, caves, parking visiteur, parkings loués, portes-fenêtres battantes balcon)

3.6.4.3
Les mains courantes doivent être placées des deux côtés ou au milieu de l'escalier. 

10.3.3
Un plan de travail de 0,60m x 1,10m au minimum, sous lequel un fauteuil roulant doit pouvoir s'engager 

Constructions sans obstacle - Interprétations relatives à la normes SIA 500:2009


A07 - 3.6.4.2

Question:
Est-ce qu’un profil plat, s’inscrivant dans le cercle exigé de 40 mm de diamètre, est admissible en
guise de main courante?
Réponse:
Non. La main courante doit être facile à saisir. Des profils plats à l’ergonomie peu favorable ne sont
pas adaptés.
La main courante doit être de forme arrondie comme le recommande la norme ISO 21542:2011.
Son profil doit être compris entre un cercle de diamètre 45 mm, à l’extérieur, et un cercle concentrique
de diamètre 35 mm à l’intérieur.
A08 3.7

A08 - 3.7

Question 3:
La distance latérale de min. 0.60 m (selon chiffres 3.7.2 et 9.5.1) entre porte palière et marche
d’arrivée, doit-elle aussi être respectée lorsque ces dernières sont alignées?
Réponse à la question 3:
Oui. Les portes palières et les arrivées des escaliers doivent être disposées de façon adéquate.

A09 - 6.1

Question:
Dans une zone de service automatique, combien d’appareils doivent êtres conformes à la SIA 500?
Quelles sont les exigences lorsqu’il n’y a qu’un appareil?
Réponse:
Par analogie avec d’autres équipements tels que cabines d’essayage, guichets, caisses, téléphones
publics (chiffres 7.3 à 7.6) l’exigence suivante s’applique:
Par emplacement, indépendamment du nombre total, au moins un appareil (offrant les mêmes
fonctions) doit répondre aux exigences de l’absence d’obstacles en particulier le chiffre 6.1 éléments
de commande, interphones.

A13 - 9.

Exigences quant aux aménagements extérieurs
Question:
Les chapitres 9 et 10 de la norme ne contiennent pas d’exigences concernant les chemins extérieurs.
Réponse:
Dans le correctif SIA 500/C2:2013 la chiffre 9.1.1 a été complétée par la phrase suivante :
Les sols seront praticables à la marche ainsi qu’aux fauteuils roulants et aux déambulateurs et
devront posséder des propriétés antidérapantes au sens de l’annexe B.
La notion d’accès telle qu’elle est définie au chiffre 1.1, englobe „.... tous les endroits où la personne
doit pouvoir se rendre suivant la destination de la construction.“ Cela comprend aussi les fonctions
se déroulant à l’extérieur telles que: chemins, places, emplacement à grilller, piscines, installations
sportives, etc.
Les exigences énumérées au chapitre 9 pour l’accès aux logements, s’appliquent par conséquent
aussi aux espaces extérieurs utilisés en commun.


A15 - 9.6.1
Emplacement des sonneries et boites aux lettres d’immeubles de logements
Question:
Les sonneries et boites aux lettres d’immeubles de logements se trouveront-elles toutes à une
hauteur comprise entre 0.80 et 1.10 au-dessus du sol?
Réponse:
Disposer l’arrête supérieure de la rangée inférieure de boites aux lettres et la rangée inférieure des
sonneries à une hauteur inférieure à 1,10m est conforme à l’esprit de l’adaptabilité selon le chiffre
1.2. Le cas échéant, l’attribution des boites aux lettres et des sonneries peut être modifiée.


Correctif C2 à la norme SIA 500:2009


7 - 1.2
Adapté au fauteuil roulant Rollstuhlgerecht
Est considérée comme adaptée au fauteuil roulant une construction dans laquelle
les personnes se déplaçant en fauteuil roulant, avec un déambulateur ou
une autre aide à la marche peuvent circuler de manière autonome. Les exigences
y relatives sont basées sur les dimensions normalisées suivantes:
– À l’intérieur: fauteuil manuel ou électrique: largeur 0,70 m, longueur 1,30 m,
poids total utilisateur compris 300 kg.
- À l’extérieur: scooter ou fauteuil roulant tracté: largeur 0,70 m, longueur 1,80
m

12 - 3.3.3.1

Espaces libres devant les portes

Devant les portes battantes actionnées manuellement, un espace libre* d’une
largeur minimale x de 0,60 m doit être prévu du côté où s’ouvre le vantail, à côté
de la poignée. De plus cette largeur x et la distance y laissée libre par le vantail
complètement ouvert, totaliseront 1,20 m au minimum.

12 - 3.3.3.2

La distance latérale entre l’angle extérieur de l’embrasure de la porte et la
marche d’arrivée d’un escalier ou d’autres risques de chute doit être de
0,60 m au minimum.

29 - 8.2.2

La surface des espaces sécurisés contre l’incendie sera calculée sur la base du
nombre prévisible de personnes en fauteuil roulant comme suit:
– surface des places pour fauteuils roulants: 0,80 m x 1,40 m au minimum,
accès par le petit côté.
– largeur de l’espace d’accès 1,20 m au minimum.
– nombre de places pour fauteuils roulants en fonction de l’affectation du bâtiment,
selon annexe A.
En l’absence de données précises on estimera le nombre des personnes en
fauteuil roulant à 2% du nombre total des personnes pouvant occuper le bâtiment.

30 - 9.2.4

La distance latérale entre l’angle extérieur de l’embrasure de la porte et la
marche d’arrivée d’un escalier ou d’autres risques de chute doit être de
0,60 m au minimum.

* * *

Chers lecteurs, je vous laisse comparer si tout ceci ne vous ennuie pas à mourir comme moi, ceci n'était que le meilleur, le pire je le garde pour l'article suivant : la vérité sur les moisissures des caves.

Faut finir l'année en beauté, n'est-il pas ?

Merci à vous d'être là

Le Tigre

samedi 7 novembre 2015

Eikenott Gland - le badge d'accès au strabisme divergent


Chers lecteurs,

Surréaliste après 18 mois d'explication de ce qu'est une personne âgée ou à mobilité réduite allez-vous me dire, mais non, la réalité dépasse toujours la fiction.

A défaut d'avoir trouvé un illustrateur humoristique adéquat pour l'instant, je vais néanmoins tenter l'exercice de pénétrer ou sortir de ce complexe avec mes faibles moyens 

BURKI ! AU SECOURS !


C'est ainsi que j'appris à mes dépends que les barrières sont récalcitrantes :

Me répondit :
Si tu entres et que tu n'es pas sortie, tu ne peux pas entrer. Si tu sors et que tu n'es pas entrée, tu ne peux pas sortir, parce que sinon on ne peut pas vérifier sur notre grand ordinateur géant qui entre et qui sort et qui stationne toute la nuit…

Va voir avec ton scooter 4 roues si tu peux sortir, comme ça, tu pourras à nouveau entrer

Retour chez Facilimoiriendutout fissa fissa : "Ca ne fonctionne pas parce qu'au sol il y a aussi des capteurs métalliques et que ton scooter électrique 4 roues n'a pas assez de métal. Je vais te reprogrammer ta carte avec ma voiture et te le remettrai dans ta boîte aux lettres"

Ou si je sors avec ma carte et que je rentre avec celle d'un transport accompagné ?

"Bah, ce sera chaque fois pareil, tu appuieras sur le bouton d'urgence la fois suivante !"

Mais heu... c'est interdit !

CELA FAIT 18 MOIS QUE



Séquestre les petits vieux et personnes à mobilité réduite dans ce quartier avec 3 badges et 4 règlements différents, qu'on leur casse les os sur des rigoles et que tout le monde s'en fout ! Nos z'élus pas z'ailés de la Commune de Gland, nos propriétaires SUVA, VAUDOISE, MOBILIERE et consorts, notre constructeur Loosinger Marre d'ici encore plus, notre Canton, nos médias RTS, La Côte et suite, nos ministres de la Santé et de la Justice et même la plupart de nos résidents.


EIKENOTT = I CAN NOT !


Yves Duteil
La prison d'en face

Prochain épisode : les extra-terrestres tentent d'atterrir à Eikenott, peut-être.

Le Tigre

dimanche 18 octobre 2015

Humeur Tigre en cage Eikenott sans moyen auxiliaire pendant 4-5 jours


Chers lecteurs sans qui je ne survivrais pas


Merci à


de s'être déplacé un samedi matin, jour de congé, de retour d'un séminaire sur la mobilité réduite à Paris, pour réparer mon scooter électrique 4 roues, afin que je ne reste pas sans véhicule. Je ne connais aucun autre vendeur qui aurait fait cela.

Il a donc changé la roue avant éclatée, mais a remarqué que la roue arrière avait aussi des soucis…

Je ne l'avais pas vu, il n'avait donc pas le matériel avec lui, introuvable un samedi. Afin que je ne prenne pas de risques inutiles avec une roue défectueuse, il est reparti avec la roue. Voilà donc un scooter posé sur un pot de fleurs :-)





Adieu courses alimentaires, distribution de flyers, autonomie. Un Tigre devra se rendre demain à la Clinique de la Lignière pour autres radios grâce aux bons soins de Losinger-Marazzi et de son cadeau minergie tassements de vertèbres en :

- commandant un taxi qui ne pourra pas venir le chercher devant sa porte, car il n'aura pas le droit d'entrer dans le complexe d'Eikenott - prison

OU

- prendre un transport accompagné qui coûterait bien plus cher au contribuable, grâce à un règlement débile qui empêche les petits vieux et personnes à mobilité réduite de ce complexe d'Eikenott d'être pris en charge par qui ils veulent quand ils veulent ! (Voir blog séquestration) et/ou (médecins de garde)

Je n'enverrai pas ces factures aux prestations complémentaires, tout comme je n'ai pas envoyé la première réparation du premier pneu éclaté en 2014, dont j'attends toujours le remboursement, notre constructeur doit être fauché. C'est à Losinger-Marazzi et Bouygues Construction de prendre leurs responsabilités avec leurs rigoles et à Facilitim de rendre les accès possibles.



Pour couronner le tout

JE REMERCIE LA PERSONNE
Qui a volé mon paquet de 100 flyers dans le panier du scooter dans le couloir du 4ème étage !!!

J'espère qu'il en prendra bon soin, les distribuera à ma place et m'offrira une cartouche d'encre.

Le Tigre

vendredi 16 octobre 2015

Gland travaux : La Commune informe - attachez vos ceintures mobilité réduite

Chères personnes à mobilité réduite ou handicapés d'Eikenott et de Gland, ce blog vous est particulièrement dédié

Merci à la Commune de Gland d'avoir twitté sa page travaux sur son site, c'est très utile pour ceux qui ont internet.

http://www.gland.ch/fr/vivre-a-gland/transports/perturbations-et-travaux-en-cours.html

PDFs et plans à télécharger :

du 12 au 25 octobre :
Rue du Perron - Chemin de la Chavanne

du 12 au 23 octobre :
Déplacement arrêt de bus

du 19 octobre au 8 novembre :
Rue de la Gare

Bien, comme je n'ai pas pu passer jeudi par ce fameux transit piétons/cyclistes garanti le long de la rue du Perron, car trop étroit pour un scooter électrique 4 roues et encore plus pour un fauteuil roulant électrique qui est plus large qu'un scooter, j'ai demandé aux gentils ouvriers qui m'ont laissée passer par leurs travaux, de bien vouloir élargir un peu ce passage. Ils m'ont promis de le faire, mais je n'ai pas vérifié. J'irai demain, si le pneu de Max mon scooter à nouveau éclaté par les bons soins de Losinger-Marazzi sur ses rigoles est réparé. Je pense néanmoins que cette Commune et son service de l'urbanisme et de la sécurité, devraient enfin prendre conscience qu'il y a des handicapés ou personnes à mobilité réduite et âgées ainsi que des Mamans avec poussettes qui pestent tous les jours depuis plus de 10 ans dans cette Commune, ce qu'ils oublient même dans leurs fêtes en s'asseyant gentiment sur la loi.

Je vous informe donc du parcours Vita qu'il faudra faire pour aller d'Eikenott à la Migros. Vous devrez passer par le trajet destiné aux voitures, ingérable et dangereux pour une personne à mobilité réduite, je le sais suis obligée de l'utiliser chaque fois que je vais à la Clinique de la Lignière. Je n'ai pas relevé les adresses étant pressée d'arriver à la Clinique par le chemin le plus court.

Il vous faudra donc passer par cet endroit très dangereux rte de Luins/Vy-Creuse et encore plus au retour si vous êtes cardiaque


Il vous faudra faire très attention à cette pierre sur le trottoir, en plein virage serré et invisible avant de rouler dessus


Vous devrez acheter des ailes à votre véhicule si vous ne voulez pas vous casser les os sur ces rigoles du Pont de Montoly (4), déjà signalées à la Commune comme étant très dangereuses il y a plus d'un an !


Il vous faudra avoir des bras de fer si vous avez un fauteuil manuel ou apprendre à sauter si vous avez un rollator, ou encore vous casser quelques os si vous avez un scooter ou un fauteuil électrique pour passer cette absence de rampe de trottoir au bout du chemin de la Chavanne


Vous devrez aussi être confronté à ce casse-tête d'angle droit trop étroit à la sortie d'un passage piéton


Et si par impossible, vous arriviez vivant jusqu'à la Migros, il vous faudra refaire le trajet en sens inverse, avec les mêmes difficultés.

Je vous conseille donc pendant cette période de faire vos commandes si vous le pouvez par internet, ce que nombre d'entre-vous n'ont justement pas.

Personnellement, je n'ai pas vu dans les boîtes aux lettres des avis destinés au personnes âgées ou mobilité réduite qui ne bénéficient pas d'électronique pour les informer.

Je reviendrai un autre jour sur l'impossible Avenue du Mont-Blanc et sur les propos de l'un de nos élus qui m'ont laissée très très très très très perplexe ;)

A bientôt !

Le Tigre en cage qui cherche désespérément un appartement au Sud de Gland ou à Nyon, Rolle, Morges.




jeudi 15 octobre 2015

Eikenott - Gland - Encore un pneu éclaté scooter 4 roues sur les rigoles, les cobayes humains


Chers lecteurs,

Séance flyerisation pulvérisante interrompue par un autre pneu éclaté "inopinément" sur les rigoles d'Eikenott


Et comme vous le savez tous si vous me suivez de près, le premier pneu éclaté sur les rigoles coupantes de l'époque depuis juin 2014, n'a toujours pas été remboursé :


Et les chocs sur les rigoles, plus de 20'000 en un an, ayant généré 4 tassements de vertèbres

On peut y ajouter les suivants...

Depuis lors, les rigoles ont été remblayées une première fois en décembre 2014 pour certaines et en février 2015 pour d'autres sur 1m20. Ce remblayage n'a pas tenu 15 jours.

Dernièrement en septembre 2015, certaines de notre allée ont été remblayées et pas d'autres, pour des raisons qui échappent à tout entendement logique, les arrêtes restant très coupantes :


On peut y ajouter le fait que sur celles qui par miracle sont remblayées (correctement) entre parenthèse, car l'adjectif est fort, parfois des voitures stationnent pour déchargement, ce qui oblige de toutes façons à passer par la partie qui ne l'est pas... parce que personne ne les voit !

Je rappelle en outre qu'une dame de 80 est lourdement tombée sur ces rigoles, il y a plus de deux mois et en souffre encore aujourd'hui, qu'elle n'a reçu aucun courrier retour de la part du propriétaire SUVA

Mais on pourra y ajouter que deux Messieurs, parfaitement jeunes et sains se sont cassés la figure sur celles de la Place d'Eikenott, en se prenant les pieds dans les angles des interstices de dalles qui ne sont pas à niveau


Que quasi tous les jours, la pharmacie doit distribuer gratuitement de l'Arnica à toutes les personnes qui tombent sur cette place ou se font coincer entre les portes de sortie du Centre Commercial ou disperser des huiles essentielles pour cacher les odeurs d'égoûts.

Sans parler des toutes les mamans avec nouveaux-nés qui ont dû acheter d'autres poussettes plus performantes et très chères pour ne pas secouer leurs bébés comme des pruniers.

Bon, alors Losinger-Marazzi, Bouygues Construction, au lieu de faire des belles pubs pour vos magnifiques complexes eco-minergie sur Twitter à longueur de journée ,



vous feriez mieux de vous

RESPONSABILISER 

enfin et vous demander si vous ne vous êtes pas servis de personnes humaines comme

COBAYES A EXPERIMENTATION


Et pour ceux qui seraient des nouveaux arrivants sur le blog, je les invite à regarder ces



Le Tigre en cage très fâché et sans véhicule pour aller s'acheter à manger ni aller faire ses soins, ni rendre service aux petits vieux du coin qui n'ont même pas droit à un taxi.




mardi 6 octobre 2015

Verts - mobilité "dure" et autres partis, suite

Chers lecteurs, chers Verts et autres partis de Gland et de Suisse

Afin de répondre le plus clairement possible à M. de Hadeln à ses commentaires dans mon blog précédent sur la mobilité qu'il croit douce 


Je cite : 

1. "Je ne vois franchement pas des handicapés venir essayer en public des chaises roulantes ou scooter pour handicapés."

2. "Là ou les Verts peuvent tenter d'intervenir c'est sur l'état de la chaussée et des accès pour personnes handicapées, ce que nous ferons volontiers si des cas convainquant de manquements sont vérifiés."

3. "Le CMS d'Etoy est, parmi d'autres, un lieu plus approprié pour choisir un rolator ou une chaise roulante tandis que Aigle reste un peu loin pour les Glandoise et Glandois."

Pour réponde au point 1. :

Les chaises roulantes, les fauteuils manuels ou électriques, les scooters pour mobilité réduite s'essaient justement à l'extérieur, car c'est là qu'ils vont être utilisés. Leur avez-vous simplement demandé leur avis ? Vous ne "voyez pas", ne projetez pas votre vision sur une réalité bien différente et les besoins d'autres personnes. 

Si, comme dit dans le blog précédent, je me fais questionner par des quantités de personnes à Gland qui ne reçoivent aucun conseil, ne savent pas où s'adresser pour les obtenir, c'est qu'il y a un réel besoin d'information et surtout d'information adéquate. De plus un stand sur les moyens auxiliaires mobilité douce, leur aurait permis de rencontrer d'autres personnes dans leur cas, de recevoir d'autres informations encore, ou de rencontrer des personnes valides, alors qu'ils sont dispersés dans toute la ville et manquent précisément de socialisation possible.

Pour répondre au point 3 :

Je m'en vais vous expliquer ce qu'implique sur le plan économique et écologique votre proposition, face à la mienne :

Après pris des renseignements par mail auprès du CMS+ à Etoy, qui m'a répondu très gentiment et m'a envoyé les pdf techniques par mail:

Ils n'ont que deux scooters électriques à proposer, dont l'un doit être commandé et non en stock. Ils n'ont PAS de fauteuils roulants électrique à disposition,

Les scooters qu'ils proposent sont des scooters de bonne qualité, de grande autonomie, mais uniquement faits pour les grands trajets extérieurs :

En stock : Scooter Royal 928 au prix de CHF 7'140.00 livraison non inclue. Longueur 160 cm
A commander : Scooter HS-898 au prix de CHF 5'620.00 livraison non inclue. Longueur 144 cm.
Pour les deux, aucune indication si suspension ou pas.

Les normes SIA actuelles des ascenseurs pour immeubles à mobilité réduite sont de 140 cm de profondeur ! lorsqu'elles sont respectées. Inutile de dire qu'aucun de ces deux scooters ne pourrait entrer dans un ascenseur pour y être mis à l'abri, soit à l'étage devant l'appartement, soit dans l'appartement et permettre d'être rechargé. J'en conviens, ces normes étaient déjà obsolètes au moment où elles ont été décidées et mises en application, la Suisse ayant toujours 10-20 ans de retard sur la réalité en ce qui concerne la mobilité réduite. Néanmoins, ce sont les normes d'aujourd'hui et il faut en tenir compte. Nos brillants architectes ne prévoyant pas de local au rez pour les stocker et les recharger, ni dans les immeubles protégés, ni dans les immeubles avec accès pour mobilité réduite, il faudrait donc avoir une villa pour en commander un. 

Ceux-ci ne permettent pas non plus de faire ses courses dans un magasin, le mien qui est compact (128cm longueur + porte-cannes et sac à l'arrière) a déjà toutes les peines du monde à entrer dans un ascenseur dans les normes, de circuler dans une Coop entre des palettes et des poteaux qui empêchent l'accès, une caisse mobilité réduite et poussette toujours fermée !. La Migros elle est beaucoup plus acceptable, permet de circuler assez facilement au rez car elle respecte les distances, sa caisse mobilité réduite et poussettes est quasiment toujours ouverte, si elle ne l'est pas lors des périodes de pause, elle envoie une personne pour l'ouvrir, mais son ascenseur interne ne permet au sous-sol de pouvoir en ressortir avec un scooter, car la sortie est à droite et non de face comme à l'entrée… ce qui oblige à utiliser l'ascenseur extérieur, faire ses courses en deux fois, de déposer ses articles au service client, de les reprendre etc.. Encore un brillant ingénieur derrière son bureau n'ayant strictement aucune idée d'un moyen auxiliaire.

A quoi servirait donc un scooter pour mobilité réduite, qui ne peut rien porter et le nécessite justement pour avoir plus d'autonomie et générer moins de frais au contribuable et ne pourrait pas accéder jusqu'à la porte de l'appartement ?

Maintenant je vais vous expliquer cher Verts à mobilité dure et chers partis en tout genre, ce que coûte la proposition des Verts dans son commentaire :

Pour faire appel au CMS+ il faut, d'abord :

- Une ordonnance du médecin (prix de la consultation et du déplacement, parfois en transport accompagné)
- La visite d'une ergo-thérapeute pour chaque personne au prix CMS de Fr. 105.60 de l'heure + les prestations en l'absence du client Fr. 79.20 de l'heure (commande faite au CMS+) + les déplacements Fr. 39.60 de l'heure + le déplacement au km : Fr. 0.60 le km. L'ergothérapeute n'étant pas formée aux moyens auxiliaires électriques et n'ayant aucun conseil à donner à ce sujet !
- La visite du CMS+ avec son moyen auxiliaire, qui facturera son déplacement pour chaque personne ! d'Etoy à Gland et retour, s'apercevant que ce moyen auxiliaire n'est pas adéquat et viendra donc pour rien !
- Ou diriger les personnes à mobilité réduite vers un vendeur de moyens auxiliaires qui ne pensera qu'à vendre au prix le plus élevé sans être formé aux besoins des différentes pathologies !



Vous pouvez multiplier cela par le nombre de personnes à Gland qui ont besoin d'un moyen auxiliaire, que ce soit rollator, fauteuil manuel, fauteuil électrique ou scooter et que j'évalue à environ 30 personnes non exhaustives croisées simplement sur la route ! J'ignore le nombre de ceux qui ne peuvent plus sortir de chez eux, à défaut d'avoir un moyen qui leur permettent, sont totalement isolés et dépendent entièrement du CMS. Nous en sommes déjà à plus de Fr. 6'000.00 uniquement pour des conseils inadaptés aux frais du contribuable, sans parler des nombreux déplacements faits par les divers organismes en voiture d'Etoy à Gland ou de Gland à Gland. Une ergothérapeute fait 80 km en voiture par jour dans ce district ! Que cela soit pour une simple chaise, table roulante ou fauteuil ou scooter, les tarifs horaires resteront les mêmes ! Ainsi un tarif horaire CMS coûtera souvent beaucoup plus cher qu'un petit moyen auxiliaires.

On pourra également y ajouter les frais de facturation du CMS, le salaire de la personne qui facture, le papier, l'encre, la poste et les subventions versées via nos impôts. Nous payons donc deux fois des frais inutiles.

On peut y ajouter que le CMS insiste lourdement pour que les moyens auxiliaires soient commandés au CMS+, alors que la loi fédérale stipule que la personne à mobilité réduite a le choix de son fournisseur.

C'est ainsi qu'ils reviennent beaucoup plus cher. Je prend pour exemple :

Une simple chaise de douche Swift avec dossier et accoudoirs :

CMS+ : Fr. 211.00
ASEMA : Fr. 162.00



Différence : Fr. 49.00 !!! Pour une simple chaise de douche. Plus les interventions citées plus haut, soit intervention d'une ergo et son tarif horaire, son déplacement, etc.. Bravo !

Si l'on y ajoute encore l'idée de M. de Hadeln qui pense que ce sont les personnes à mobilité réduite ou handicapées qui doivent se rendre eux-même à Etoy, cela représenterait encore plus de transport accompagné individuel, un simple trajet Gland-Nyon-Retour coûte déjà Fr. 120.00 multiplié par le nombre de personnes qui devraient s'y rendre.

La solution idéale que j'ai proposée de faire venir au comptoir de la mobilité douce (ou plutôt très dure) une exposition de moyens auxiliaires avec possibilité de les essayer ainsi que de recevoir des conseils adéquats, pour éviter tous ces frais n'aurait coûté que :

- un voyage aller-retour Aigle-Gland en termes d'écologie (au lieu de 30 voyages de Etoy à Gland et retour) qu'ASEMA aurait accepté de faire gratuitement, il l'a confirmé dans son commentaire article précédent

- ordonnance du médecin (consultation)
- un timbre poste à l'Administration avec devis et ordonnance
- frais de livraison après acceptation pour les gros moyens auxiliaires ou frais de poste pour les petits

ceci ayant pu être ajouté aux flyers tous ménages concernant cette manifestation.

Voilà donc ce que nous avons raté, parce que l'un de nos élus pense que (…) sans même interroger les personnes concernées. Pas de frais pour le contribuable, ni la Commune, ni le Canton, ni le pays, excepté les trois points cités avec de plus une économie considérable en termes d'écologie.

Multipliez ces frais par le nombre de Communes en Suisse et vous obtiendrez des dizaines de millions dépensés inutilement.

C'est donc grâce à un Tigre à mobilité réduite et à ses conseils qu'une personne de Gland aujourd'hui peut bénéficier d'un scooter électrique totalement adapté à ses pathologies, après l'avoir attendu fort longtemps et commandé chez ASEMA, scooter qui n'est pas le même que le mien, en raison justement de ses pathologies et difficultés de sensibilité dans les mains, car s'il avait eu le mien, il n'aurait pas pu le conduire, même si celui-ci est plus compact et passe plus facilement dans les rayons des magasins. Ce scooter là, ne rentrerait pas non plus dans les normes obsolètes des ascenseurs d'aujourd'hui, mais ce Monsieur a non seulement un parking, mais aussi un dépôt dans lequel il peut le mettre à l'abri. La FSCMA est juste venue voir si le scooter pouvait être à l'abri et sans aucun conseil donné. D'où l'importance d'avoir des conseils adéquats et fiables en fonction des circonstances, pour éviter de nombreux frais au contribuable, aux communes, au pays.

En revanche, une autre personne, qui n'a reçu aucun conseil, se voit aujourd'hui très ennuyée, après avoir acheté chez un vendeur peu scrupuleux que je connais bien pour l'avoir expérimenté pendant 3-4 ans, un scooter aux défauts techniques récurrents, générant de nombreux appels sans retour, ne rentrant pas dans un ascenseur et n'ayant pas non plus, grâce à nos brillants architectes, de local spécifique et fermé permettant de le laisser et le charger au rez, dans un immeuble protégé de Gland alors qu'il a d'énormes difficultés à marcher et porter quoi que ce soit ! Une place lui sera faite dans le local à poussettes… Le mien lui aurait été vendu, si l'ascenseur et les couloirs sont dans les normes, ce que j'ignore, il aurait pu y monter jusqu'à son appartement ! Que va-t-il faire lorsqu'il ne pourra plus marcher du tout, ce qui ne saurait tarder ?

Je trouve que l'absence d'information adéquate sur ces sujets, l'urbanisme ainsi que les architectes ne sachant pas lire des normes est un scandale dans ce pays, car cela génère en plus des coûts de santé énormes et donc également écologiques.

Je rappelle à toutes fins utiles, que M. Monteiro, responsable technique de ASEMA a travaillé pendant 20 ans à la FSCMA, qu'il est régulièrement appelé par des commissions d'architectes conscients de leurs responsabilités pour leur expliquer tout ce qui n'est pas possible à une personne à mobilité réduite. Malheureusement, les architectes conscients et consciencieux ne sont pas légion dans ce pays, Eikenott en est une preuve indiscutable et Gland l'est également sur le plan de l'Urbanisme.

Pour répondre au point 2 :

Puisque Monsieur de Hadeln et les Verts (ni les autres partis) n'ont pas vu ce qui était pourtant réclamé depuis 10 ans par certains citoyens, que j'ai moi-même signalé à la Commune il y a plus d'un an et qu'il a besoin de preuves, je me contenterai de simples photos sur Google Maps, qui elle le voit très clairement ainsi que la Terre entière et j'y reviendrai dans un autre blog avec photos et videos à l'attention de tous nos élus avant les élections :




et quelques photos de mon cru :



Chemin de Chavanne : Merci à la gentille dame qui s'est arrêtée avec sa voiture et m'a demandé si j'avais besoin de secours, voyant que je restais bloquée sur un passage piéton, avec pourtant un scooter qui a une grande garde au sol et des roues très hautes ! J'ai dû faire marche arrière, impossible de surmonter cette absence de rampe de trottoir.


Signalé il y a plus d'un an à la Commune et très dangereux sur le pont de Montoly : 4 rigoles de ce genre des deux côtés du pont ! A la descente ici, un jour, j'ai vu un vélo s'envoler !



Je me demande comment nos élus peuvent circuler dans Gland pendant 10 ans, sans voir cela. En 4/4 tellement hauts qu'ils ne voient plus le sol ?

Et pour en finir avec les vendeurs inadéquats aux personnes à mobilité réduite ou handicapés, car ils ne font pas la différence, voici ce que j'ai glané sur le web en Suisse sur Anibis :


Pas de dossier, pas d'accoudoir, 165 cm de long, pour handicapé disent-ils… Il est grand temps qu'une réglementation drastique soit opérée sur la vente des moyens auxiliaires et l'obligation de formation ou d'expérience reconnue pour ceux qui les vendent.

Le Tigre