Affichage des articles dont le libellé est handicap maladie. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est handicap maladie. Afficher tous les articles

samedi 6 mai 2017

Elections #VD2017 2ème tour, je voterai pour ceux qui :



Courage les candidats, venez tester votre Canton VD

Chers lecteurs,

J'ai voté au premier tour pour Romain Pilloud et Cesla Amarelle pour les raisons évoquées dans mon post précédent :


Romain Pilloud n'est plus dans la course au deuxième tour, mais il a engagé au premier une belle ouverture sur la participation des citoyens. A suivre donc, pour les prochaines élections dans 5 ans et voir s'il continue sur cette lancée.

J'ai voté au premier tour aussi pour Cesla Amarelle, car il me semble qu'elle est en mesure de comprendre que dans ce pays et dans ce Canton, les droits des aînés et PMR ne sont pas respectés.

Au deuxième tour, je voterai BLANC, si d'ici là, personne ne s'engage à défendre une grande partie des points évoqués et aussi à ne pas répéter inlassablement des erreurs qui consistent à mettre la charrue avant les boeufs, soit revoir les normes SIA 500 incompatibles avec certains moyens auxiliaires les plus vendus par nos institutions elles-mêmes.

Egalement pour celui ou celle qui acceptera de se mettre en situation pendant une demi-journée sur un moyen auxiliaire. Lorsque l'on a le courage de vouloir monter sur un "podium" et de défendre des citoyens, on devrait aussi avoir celui d'expérimenter ce qu'ils vivent, les douleurs générées par un urbanisme totalement inadéquat ainsi que de prendre conscience des coûts de santé et sociaux que cela génère, sans parler d'une exclusion de la société à différents niveaux.

C'est bien joli de vouloir encourager l'autonomie pour faire joli dans des émissions de télévision ou des interviews, si personne n'en donne les moyens et la rend impossible. Il faut atterrir et d'urgence, il y aura bientôt 45 % de retraités dans ce pays, qui seront tous confrontés à ces problèmes ainsi que la génération suivante, car cela semble une constante dans notre politique de soigner des effets en urgence et quand cela est trop tard et déjà dépassé plutôt que de s'attaquer aux causes par anticipation.

Et c'est la réalité dans tous les cas de figure, que ce soient les aînés et PMR, la médecine, la défense, l'économie, le social et j'en passe.

La question est : est-ce que quelqu'un un jour, va se réveiller de son long sommeil et avoir une vision holistique des problèmes ?

Je l'espère, mais je crains que non, une vision erronée et si ancrée, depuis si longtemps, ne disparaît pas d'un coup de magie bienvenue.

Depuis Jean Ziegler, personne n'a eu à mon sens une vision holistique de la politique dans ce pays et cela date.

Alors les candidats, réveillez-vous au moins sur ce sujet-là : les Droits de l'Homme fondamentaux ainsi que ceux de notre Constitution qui sont totalement bafoués : accès, dignité, non exclusion, droit à la nourriture, au logement, à la santé, mais pas dans n'importe quel ordre et n'importe comment.

Le Tigre








dimanche 9 avril 2017

Elections #VD2017, je voterai pour ceux qui :


Chers lecteurs bonjour,

Il ne fut pas simple d'étudier d'un peu plus près les propositions de nos candidats à la prochaine votation cantonale 2017, comme promis dans mon BLOG du 6 avril

J'ai le plaisir de vous informer que les Jeunes PS Vaud, ont publié sur leur page


destinée aux idées ou revendications des citoyens, les 30 points que je leur ai soumis (MERCI !) et que je reproduis ci-dessous pour faciliter la lecture des personnes âgées. J'affiche en gras ce qui me semble le plus urgent et le plus générateur de gros problèmes :

1) Revoir les normes SIA ascenseurs et espaces de manoeuvres pour mobilité réduite et handicapés. Elles sont incompatibles avec les moyens auxiliaires électriques d’aujourd’hui.
2) Obliger les constructeurs, architectes et urbanistes à suivre une formation spéciale et à se mettre en situation pour être autorisés à construire immeubles protégés, seniors accessibles, handicapés ou EMS ainsi que leurs accès extérieurs.
3) Former les décideurs des autorisations de construction à savoir lire des normes SIA ou de construction (Cantons).
4) Prévoir un organe de contrôle après construction qui serait en mesure d’exiger du constructeur qu’il modifie tout ce qui n’a pas été respecté.
5) Cesser de construire immeubles protégés, handicapés ou accessibles seniors mobilité réduite éloignés de tout commerce nécessaire à la vie courante (alimentation, marchés, vêtements, chaussures), ou imposer une navette avec accompagnement.
6) Interdire aux CMS (infirmières, ergothérapeutes) de conseiller ou commander des moyens auxiliaires de mobilité sans formation adéquate et connaissance des normes.
7) Obliger les vendeurs-fournisseurs de ces moyens auxiliaires de mobilité à une formation adéquate et des besoins des différentes pathologies. Je n’en connais qu’un qui est parfaitement formé et ne vend pas n’importe quoi à n’importe qui. 
8) Organiser une relève de la déchetterie à domicile pour les personnes âgées, handicapées et à mobilité réduite, comme par exemple l’Atelier Urbain de l’Espérance à Gland. Cela pourrait se faire par des étudiants, ou autres en collaboration avec les Communes, moyennant petite rétribution.
9) Imposer un règlement commun à tous les propriétaires d’immeubles protégés, au minimum un référent sur place tous les jours et une salle accessible tous les jours.
10) Interdire les barrières empêchant l’accès aux immeubles protégés, handicapés, seniors et mobilité réduite, par les secours, les livraisons, les taxis ou les bénévoles qui viennent les prendre en charge et les ramènent.
11) Créer un organe de conciliation formé juridiquement qui ferait les premières démarches en cas de conflit pour les aînés, handicapés, PMR.
12) Légiférer pour attribuer systématiquement l’assistance judiciaire à toute personne dépendant des prestations complémentaires.
13) Exiger des Prestations complémentaires qu’elles tiennent compte d’un montant jusqu’à 1’400.00 pour le loyer des personnes résidentes des immeubles protégés, ou immeubles accessibles, selon la loi fédérale sur les immeubles accessibles, puisqu’ils sont de fait accessibles !!! Certaines personnes âgées ne mangent plus, doivent prélever Fr. 300.00 sur leur nourriture pour payer leur loyer car il ne leur est accordé que Fr. 1’1000.00 par mois.
14) Interdire les rampes de trottoirs à angle droit et arrêtes coupantes au passages piétons. Elles cassent non seulement les os, mais les pneus des moyens auxiliaires.
15) Obliger les Communes à exécuter rapidement toutes les rampes de trottoir manquantes aux passages piétons.
16) Obliger toutes les nouvelles constructions d’écoles, d’arcades commerciales, de lieux de loisirs à l’accessibilité. Pour les petites arcades, l’entrée accessible suffirait.
17) Exiger des magasins d’alimentation grands fournisseurs qu’ils respectent la distance des marges de manoeuvre entre les palettes. Migros le fait très bien, les autres ne le font pas.
18) Exiger des magasins d’alimentation grands fournisseurs que les portes des frigos et congélateurs soient coulissantes et non à ouverture de face, ingérables pour les PMR.
19) Exiger des transports publics (bus et trains) des rampes à ouverture automatique et suffisamment larges pour les moyens auxiliaires électriques.
20) Doter toutes les grandes rampes d’accès en aluminium ou en dur d’une main courante de chaque côté ainsi que d’un rebord anti-chute (accès portes écoles, rampes extérieures, loisirs, etc.)
21) Exclure les pavés de l’urbanisme, excepté les pavés plats de moyen ou grand format.
22) Rendre obligatoire la signature vocale des étages dans les ascenseurs pour les non-voyants (écoles, lieux publics)
23) Que toute nouvelle construction et aussi pour les anciennes lorsque cela est possible, soit accessible au moins au rez, avec la pose de prises électriques dans les grandes allées souvent vides pour y laisser et recharger les moyens auxiliaires électriques. Tout le monde n’a pas les mêmes besoins et cela libérerait des places dans les immeubles protégés ou seniors et mobilité réduite pour ceux qui ont plus de besoins.
24) Que soient prévues, selon un pourcentage à définir d’appartements protégés ou mobilité réduite, des baignoires dans les salles de bains. Certains nécessitent une baignoire pour leurs soins et leurs douleurs.
25) Que soit autorisé systématiquement dans les appartements protégés et immeubles PMR, seniors, la pose d’une machine à laver personnelle avec emplacement prévu à cet effet. Certains ne peuvent porter du linge, de la lessive en ascenseur, ouvrir des portes généralement très dures, d’autres sont allergiques au produits chimiques des lessives utilisées par d’autres. 
26) Que soit autorisé systématiquement selon certificat médical une aide à domicile privée qui ne dépasserait pas les montant des honoraires du CMS.
27) Que la charge administrative des PMR, handicapés, aînés, envers les prestations complémentaires ou l’AI, soit simplifiée afin d’éviter les démarches inutiles, envois aux assurances pour rien, retour aux PC, etc. La création d’une caisse cantonale unique résoudrait en grande partie ce problème.
28) Instaurer un système d’aide gratuite à l’administration formée (paiements, démarches, envois PC, poste) pour toutes les personnes (aînés, handicapés, PMR) qui ne peuvent plus pour raisons de santé ou de vue le faire elles-mêmes. 
29) Inciter le gouvernement fédéral à faire respecter au moins les lois déjà en vigueur pour les PMR, ce qui est loin d’être le cas, par une ordonnance d’application et veille à ce qu’elle soit entendue.
30) Exiger de Pro Infirmis que le handicap ou l’impotence ne cesse pas sur le plan de l’aide à l’âge de la retraite comme par enchantement. Même si Pro Senectute prend la relève de manière très efficace sur de nombreux plans, elle n’a pas les mêmes statuts et ne couvre pas les mêmes besoins, comme recherche urgente d’appartement, listes à disposition par exemple et ne peut donc aider à ce sujet.

Après étude, plusieurs partis veulent construire à loyers abordables, ainsi que des immeubles protégés ou accessibles. Mais une fois encore, la charrue est mise avant les boeufs, car les normes SIA actuelles ne sont pas compatibles avec les moyens auxiliaires d'aujourd'hui et celles existantes ne sont pas respectées ainsi que d'autres points mentionnés ci-dessus. Il est donc important de résoudre en premier lieu ces problèmes avant de construire n'importe quoi, n'importe où et surtout n'importe comment.

Je relève que le programme du PS, très étayé, me rejoint sur un point (page 7). Celui de réguler le fonctionnement des immeubles protégés avec les mêmes règles pour tous. 

La disparité de ces règles n'est pas admissible, alors que certains ont droit à la vocation de tels immeubles, référent, salle à disposition au quotidien, animation, rencontres, d'autres n'ont accès à leur salle qu'une fois par semaine, n'ont pas de référent sur place et sont complètement isolés de toute source de sociabilisation, quand il ne sont pas en plus séquestrés par des barrières interdisant la prise en charge à domicile par des taxis, bénévoles, livreurs, etc..

Je vous invite une fois encore, à participer à l'excellente idée des Jeunes PS Vaud de mettre en pratique la démocratie participative et de faire vos propositions sur


On y trouve d'ailleurs des propositions de citoyens, très pertinentes. 

Je mets ci-dessous, les liens vers les différents programmes, afin que vous puissiez faire votre choix. Si rien ne vous convient, votez blanc, mais votez ! Comme certains d'entre-vous ne savent pas ce que signifie voter blanc, renvoyez simplement votre bulletin de vote sans aucune inscription, ni croix. Même si le vote blanc n'est pas encore reconnu, il signifie que personne ne vous convient ou que vous n'arrivez pas à faire un choix, ou que vous n'y croyez plus.

Sachant que les points que j'ai relevés ci-dessus, dont j'ai déjà relevé en partie la nécessité lors des votations précédentes ne seront pas faisables avant les prochaines, plutôt que de voter une fois de plus "blanc", je voterai cette-fois ci pour le jeune PS Romain Pilloud, ne serait-ce que pour l'encourager à poursuivre cette ouverture à l'écoute des citoyens. 

Programme PS Vaud

Programme Verts Vaud
Ai eu du mal à trouver le programme pdf

Programme UDC Vaud

Programme Parti Libéral Vaud
2015 ?

Verts libéraux Vaud
Pas réussi à trouver le programme en pdf

Solidarités et Pop :
pas réussi à trouver un programme en pdf

Parti Pirate :
Pas de programme en pdf

Parti de rien
N'a qu'une page Facebook si vous êtes inscrit, moi pas

Que les partis non mentionnés me pardonnent cet oubli, la page de l'Etat de Vaud a quelque problème pour les trouver en cliquant sur le lien adéquat :


Bien à vous

Le Tigre


jeudi 6 avril 2017

Elections #VD2017 j'épluche et je vous reviens




Chers lecteurs,

Le casse-tête chinois de l'Election Cantonale et pour certains Municipale est de retour.

J'épluche donc les propositions des différents partis, vous le savez, ma votation se base toujours sur des projets et non sur des partis. Les clivages sont pour moi obsolètes et je ne vote pas non plus pour une bobine parce que je la/le connais.

Mais au fil de mes lectures, me rends compte que beaucoup de candidats émettent des propositions semblables, sans jamais toucher le fond des problèmes concernant les aînés, les seniors, les PMR. Et aussi que certains rencontrés dans la rue font preuve d'une arrogance et d'une condescendance peu commune.

Certains jeunes répondent aux questions ou s'investissent pour des dialogues dans le futur, d'autres vous renvoient sur leur site, sans donner de lien pour trouver leur programme ou le relire 😴

L'absence de connaissance du terrain, des lacunes ainsi que des coûts que cela représente pour le contribuable semble être une inconnue pour tous. Même si certaines intentions sont très louables, elles ne font que survoler des sujets, déployant des médicaments qui ne soignent que des effets comme en médecine et non de tenir compte des causes qui sont multiples sur ces plans-là.

Moi, j'en ai un peu assez de tout cela. Cela fait 15-20 ans de retard sur le plan de ce pays pour ce qui est des aînés, PMR, handicapés, seniors. Certains autres pays bien plus pauvres que la Suisse, ont instauré des règles drastiques sur le plan des accès et de la discrimination. Et les mettent en application depuis longtemps sous peine d'amendes. Et je peux confirmer que ces règles sont respectées même par les propriétaires privés. Elles ne le sont pas dans notre pays, même par notre administration et donc notre Etat lui-même.

Nos élus municipaux, comme j'ai pu le constater, à droite, à gauche, ne connaissent même pas les règles qui régissent ce genre de problèmes. Ces mêmes règles sont obsolètes, comme les normes SIA et l'étaient déjà lorsqu'elles ont été mises en application, faute d'avoir eu les bons conseillers qui ont oublié en route les moyens auxiliaires de cette époque, comme les mobility scooters 4 roues, les plus répandus pourtant. Analyse pourtant payée par vos impôts. Elle ne sont de plus même pas respectées, ces normes actuelles, comme en témoigne mon blog depuis plus de 2 ans. Sans aucun contrôle dans la construction, validée par nos Cantons. Nos élus refusent de plus de se mettre en situation, malgré plusieurs demandes en ce sens, ce qui démontre assez clairement leur manque de responsabilité mais aussi de courage. Deux autres on accepté de le faire par mail, mais sans aucun suivi.

Il va donc être difficile pour moi de voter pour qui que ce soit et surtout des belles promesses que l'on entend depuis des lustres sans aucun sens pragmatique.

Je crois qu'il va falloir remettre sérieusement les pendules à l'heure. Mais je continue à éplucher les projets et vous reviens bientôt dans ce blog avec des revendications qui me semblent être des urgences malgré l'effort que cela demande à mes yeux n'y voient plus grand chose.

Parce que c'est important, non seulement pour ceux qui sont concernés, mais pour le futur des générations suivantes et bien au delà.

Bien à vous

Le Tigre
Blog
Twitter
Youtube



vendredi 27 janvier 2017

Entre batraciens et humains, Canton Vaud et Confédération ont fait leur choix





Chers lecteurs,

Un précieux internaute m'a envoyé cet article du Journal La Côte :




Pour ceux qui ne sont pas abonnés, un petit résumé :

1,55 millions du contribuable ont été accordés aux batraciens pour leur permettre un passage sans risque, donc grenouilles et crapauds qui, au péril de leur vie, traversaient la route cantonale au printemps à l'appel de l'amour. Il s'appelle le Crapauduc : 640 mètres, 18 passages sous la route.

Comme le stipule l'article ces petits animaux sont protégés par la Loi fédérale sur la protection de la nature et un suivi sera effectué chaque jour matin et soir par des équipes de bénévoles. OK, j'aime bien les grenouilles et les crapauds aussi, mais…

Peu de temps avant, finissait de se construire dans le quartier d'Eikenott qui comprend 3 immeubles destinés à mobilité réduite dont un immeuble protégé, des rigoles de 10 cm de large et de 4-5 cm de profondeur tous les 3 mètres qui engendrèrent nombre d'accidents graves, ainsi que des barrières les empêchant d'être pris en charge, et pour couronner le tout, aucun passage protégé sans se prendre des ballons ou autres projectiles de jeu dans la tête, voire d'être frôlés par des vélos ou trottinettes à toute vitesse pour se rendre simplement à la Coop du quartier. Et ceci avec la bénédiction des permis de construction de notre Canton de Vaud :

C'est-à-dire : chutes de personnes âgées dont certaines furent très choquées et peintes d'hématomes et bosses violets pendant plusieurs semaines, chutes d'enfants aux dents cassées, chutes de personnes valides, et fractures-tassements de vertèbres de personnes à mobilité réduite.

La demande d'y placer des grilles fut refusée cause "c'est beaucoup trop cher". Le municipal socialiste de Gland responsable de la sécurité et même avant cela co-responsable de l'urbanisme ne répondit jamais à mes deux courriers à ce sujet. Pas plus que le Syndic ni l'architecte responsable de l'urbanisme de cette Commune, pas plus que la responsable du secteur social dans cette Commune. Pas plus que les nombreux propriétaires de ce complexe, relevant des plus grosses assurances de Suisse dont certaines dépensent des millions par année en publicité pour la prévention. Qu'ils se rassurent, ils entendront parler de ces fractures-tassements de vertèbres aussi longtemps que les ingérables douleurs subsisteront, c'est à dire à vie. 

Dites-moi les grands responsables de tout, elle vaut combien la vie d'un senior, d'un aîné, d'un enfant, ou d'une personne à mobilité réduite ? Moins que celle d'un batracien ?

Je me réjouis qu'un massacre de batraciens ait été évité bien sûr, mais pas qu'un Tigre handicapé ait dû payer 16'000.00 d'avocat de sa poche pour que des rigoles qui n'auraient jamais dû exister et être validées de permis, soient enfin bouchées après 2,5 ans ! Ce dont ce cher élu responsable de la sécurité de Gland se glorifiera auprès d'élus d'autres communes avoisinantes, comme si c'était grâce à lui que le constructeur fit enfin preuve d'une grande empathie.

L'article relève que ces petits animaux sont protégés par la loi fédérale sur la protection de la nature.

J'en déduis donc que notre Canton de Vaud et notre Confédération estiment que l'humain ne fait pas partie de la nature et que les permis de construction sont accordés au petit bonheur la chance  par des personnes dont les décisions sont pour le "moins" discutables et la compétence très relative. Pour le "plus" je vous laisse imaginer.

Et pendant que nos adorables petites grenouilles pourront courir sans danger à leurs rendez-vous amoureux, nos petits vieux, du moins ceux qui restent encore dans ce quartier d'Eikenott, ou qui ont survécu à l'isolement, ne pourront toujours pas être pris en charge à leur domicile par qui ils veulent, cause barrières, ni même boire un café avec les survivants de cette prison dont ils ne sortiront que les pieds devant.

De là à souhaiter que dans une prochaine vie les humains deviennent batraciens, il n'y a qu'un COAAAAA


Le Tigre

mardi 17 janvier 2017

Humeur du soir désolée, certaines régies et handicapés

Chers lecteurs,

En cet après-midi ensoleillé montreusien puisque Clarens n'est qu'une localité dont je ne parviens pas à trouver le nom de ses habitants, j'ai croisé entre petites courses et courte promenade, une dame en fauteuil roulant électrique.

Quelques mots échangés, m'ont permis d'apprendre ce qui relève pour moi de l'horreur, de la discrimination et d'un manque de respect de notre constitution et des droits humains patent de la part de sa régie.

Elle vit dans un immeuble où l'ascenseur est si petit que même son rollator ne peut y entrer. Ca ma foi, c'est la construction de l'époque, on n'y peut rien.

Sa régie lui refuse de pouvoir laisser son fauteuil roulant électrique en bas dans le couloir, ce qui serait possible. Cela par contre est odieux.

Elle doit donc le mettre dans le parking d'un autre immeuble, à 50 mètres de chez elle, où la descente est en pente forte et où celui-ci glisse dès que le sol est mouillé. Lorsque l'accès est trop glissant, la concierge de cet autre immeuble l'a autorisée à le placer dans un petit réduit au rez extérieur, mais qui n'a pas de prise pour le recharger. Elle ne peut donc éviter la descente glissante en cas de recharge.

Elle doit ensuite repartir chez elle avec son rollator à 50 mètres de là, en passant par des congères de neige actuellement et chargée de ses courses. 50 mètres, c'est très loin pour certaines pathologies.

Toutes les régies immobilières ne sont pas comme ça, la mienne actuellement se montre extrêmement collaborante et courtoise depuis que je vis à Clarens, mais elle est une rare exception en de nombreuses années d'expérience. Celle de cette dame a beaucoup de chance que je ne connaisse pas son nom, ni même l'adresse exacte, car je me serais adressée directement au propriétaire de cet immeuble afin qu'elle n'ait pas ce parcours du combattant à faire chaque jour. Il est fort probable que le propriétaire n'est pas au courant, comme c'est très souvent le cas lorsque les régies ont un mandat de gestion total.

Ce pays est une honte. Il doit le savoir. Et le reconnaître. Et surtout avoir le courage de réparer ses erreurs ainsi que de respecter sa propre constitution.


Le Tigre


dimanche 25 décembre 2016

Petite playlist de Noël toute en douceur dédiée à...


La petite playlist de Noël du Tigre 

dédiée à tous ceux pour qui le Père Noël a fait la grève


Avec une pensée affectueuse pour mes ptits vieux d'Eikenott


Kina Grannis et Nataly Dawn
The Christmas song
https://youtu.be/7htwoflOvCM

Accent vocal
O Holy Night
https://youtu.be/tSj_p3Wubtc

Walter Rodrigues
The Christmas Song
https://youtu.be/Jd009xnTHQ0

Jacob Collier
In the bleak Midwinter
https://youtu.be/mPZn4x3uOac

Accent vocal
Silent Night
https://youtu.be/_H84G5ViN5A

Le Tigre

samedi 10 décembre 2016

Handicap : Il y a des jours où la #Suisse m'énerve grave

Vu ceci sur Twitter ce soir :

19h30 sur RTS

Neuchâtel : la Ville s'engage pour les aînés en proposant des cours de déambulateurs :

VOIR ICI (cliquez sur le lien)

Oui, c'est bien joli de proposer des cours aux aînés ou personnes à mobilité réduite ou handicapés, mais...

Ce n'est pas à eux de s'adapter à un urbanisme et architecture inadéquats à l'espèce humaine dans tous ses âges ou handicaps.

C'est aux architectes, aux urbanistes et aux constructeurs de s'adapter, de comprendre, d'expérimenter, de voir leurs difficultés. Et à nos élus de faire en sorte que cela soit possible. Et de l'expérimenter aussi, ce qu'ils refusent systématiquement, malgré plusieurs propositions.

Ce serait tellement dévalorisant n'est-ce pas de voir un élu, ne serait-ce que municipal, sur un fauteuil roulant ou moyens auxiliaire électrique pendant une journée, juste le temps de voir ce que cela représente comme difficulté, douleur, même avec des seuils de 2,5 cm dans les normes. Ainsi que les dégâts que ceux-ci peuvent faire sur les moyens auxiliaires.


Ne riez pas, j'ai entendu cela dans la bouche d'un élu socialiste un jour. "Vous savez combien ça coûte une rampe de trottoir ?"

Je lui souhaite de finir sa vie avec un moyen auxiliaire électrique sans suspension comme ceux que fournissent l'AI ou avec un rollator sur ses propres rampes ou rigoles ou avec un qui en aurait mais ne pourrait passer nulle part sur la largeur de ses trottoirs ni dans les magasins.

90 % des lieux publics, administrations, moyens de transports, culture, ne sont pas accessibles en Suisse. C'est une HONTE !

Même dans certains pays les plus pauvres d'Europe, 80 % sont eux ACCESSIBLES, comme l'Espagne, les autres 20 % payant des taxes d'inaccessibilité annuelles.

Lorsqu'ils ne le sont pas, il font en sorte, pour les magasins, de venir servir les gens dans la rue, sur le devant de leur magasin. Essayez de faire cela en Suisse.

La Suisse est clairement en défaut de sa propre constitution. Et encore plus des Droits de l'Homme.

Je ne nie pas le fait qu'il est important pour les personnes nécessitant un rollator ou tout autre moyen auxiliaire d'apprendre à s'en servir correctement. Mais ce n'est pas à eux, de pallier les lacunes de la construction, de l'environnement, de la responsabilité de nos élus.

Il faudra m'expliquer pourquoi, dans l'un des pays les plus riches du monde, du moins c'est ce qu'il dit, avec une économie stable, c'est ce qu'il dit aussi, les personnes âgées et retraités qui représenteront bientôt 45 % de la population ne sont pas entendus.

Il faudra m'expliquer pourquoi les CMS vendent des moyens auxiliaires électriques qui n'entrent pas dans les normes SIA et sont incapables d'entrer dans un ascenseur.

Il faudra m'expliquer pourquoi, ces normes ne s'adaptent pas à la réalité de nos jours et ont encore 20 ans en retard.

Il faudra peut-être aussi m'expliquer pourquoi les petits vieux votent encore pour des personnes qui les méprisent à ce point.

Parce que cela, moi, je ne le comprends pas. Et je ne l'accepte pas dans un pays dit civilisé.





Leur apprendre à escalader ceci en rollator ? Pourquoi pas le Mont-Blanc ?


Ni tout le reste que vous verrez bientôt en vidéo non plus. N'ai pas tous les documents dans cet ordi, mais j'en ai marre de ce déni et de ce report de responsabilité.

Le Tigre

mardi 30 août 2016

Eikenott Gland les rigoles seront bouchées

Chers tous,


Les ouvriers ont entamé le travail, hier, comme prévu sur cette affiche.

je vous expliquerai un autre jour, ailleurs, ce qu'il aura fallu comme combat, rencontres, courriers, mails et deniers, ce que cela aura généré en termes de santé et d'accidents pour en arriver là.

Mais je ne regrette pas de l'avoir fait, et remercie ceux qui m'ont soutenue par leurs encouragements, leurs témoignages, leurs tweets aussi. Merci à "Reine" hélas plus de ce monde d'avoir bien voulu se prêter au jeu du film et d'avoir résisté à l'inacceptable à plus de 90 ans, fière d'y avoir contribué.

Combat d'ailleurs non terminé et dont les autres sujets seront traités au Tribunal pour la première fois, le 1er septembre. Il est regrettable de devoir en arriver là, pour que raison et droits élémentaires soient entendus.

Aînés, PMR, mamans avec poussettes, enfants en trottinette, réjouissez-vous, vous n'aurez plus jamais à vivre cela dans ce quartier depuis maintenant 28 mois, ni probablement ailleurs en Suisse, car ils n'oseront plus. 





Le Tigre

vendredi 29 juillet 2016

Eikenott Gland - la vérité sur les moisissures des caves Louis Cristin 3

Chers lecteurs bonsoir,


Contrairement aux mesures drastiques à prendre en cas de moisissures dans une habitation recommandées par l'OFSP : Moisissures - Schimmel - à droite à télécharger (moisissures dans les habitations) :


Les moisissures 2014 de nos caves ont été dans un premier temps niées, n'ont fait l'objet d'aucune recommandation de notre régie ou propriétaire, et ont été traitées à l'encontre de toutes les règles d'usage en la matière, mettant en danger pendant des mois la santé des locataires de l'immeuble.

Aujourd'hui, en 2016, cela recommence, et les mêmes erreurs sont à nouveau commises. Photos 2016 caves abri antiatomique et chrono depuis 2014 :











Chrono non exhaustif :

23 août 2014 - dans un rapport de 39 pages à la SUVA, j'informe entre autres que nos caves subissent des moisissures importantes, avec photos et copie à tous les intervenants du complexe et de la Commune.

6 septembre 2014 - Courrier à la Mobilière (mon assurance ménage), également propriétaire d'un autre immeuble dans le complexe, demandant un constat des moisissures caves

8 septembre 2014 - Courrier à SUVA et Mail à Foncia informant que d'autres caves sont touchées, hors abri anti-atomique. Aucune mesure de précaution n'a été envoyée aux locataires de l'immeuble.

16 septembre 2014 - Une locataire demande à Foncia à ce qu'un local temporaire nous soit fourni pour sauver ce qui est sauvable - resté sans réponse

16 septembre 2014 - Courrier de mon assurance La Mobilière demandant un constat de ma régie

17 septembre 2014 - Le journal 24h00 sous-titre : la faute aux locataires


"C'est la faute aux locataires" écrit le journaliste qui n'a interrogé que le constructeur Losinger-Marazzi et oublié au passage de visiter les caves hors abri antiatomique.

Mail à Foncia et Suva pour demander explication quant à article du journal 24h00 prétendant que les locataires sont responsables des moisissures dans les caves : ils refusent d'intervenir, n'était pas touchés négativement par l'article

Les locataires plaignants sont systématiquement renvoyés par Foncia/Suva à leur propre assurance ménage pour une déclaration de sinistre. Certains locataires âgés, ne possédant pas d'appareil photo ni tel portable doivent faire venir leurs enfants ou des aides extérieures pour prendre les photos des moisissures. A ma question de savoir si tous les locataires seront avertis de la marche à suivre pour la déclaration de sinistre, il est répondu non, seulement à ceux qui se plaignent.

25 septembre 2014 - Suva et Foncia présents pour un rendez-vous à mon domicile, refusent de venir voir les moisissures des caves. Suva prétend qu'on peut les essuyer avec un chiffon !!! mais sans les avoir vues. Le propriétaire est tenu de faire un constat immédiatement en cas de moisissures et de prendre les mesures qui s'imposent sans attendre. Il est également tenu d'avertir les locataires des précautions à prendre : Ne pas toucher avec les doigts, mettre un masque, ne pas nettoyer soi-même. J'avais indiqué dans l'allée moi-même les précautions à prendre pour les locataires. Certaines personnes âgées, ne voulant pas perdre certaines choses auxquelles elles tenaient comme des costumes faits main ou autres n'en ont pas tenu compte et les ont nettoyés elles-mêmes.

Alors que sur le site de la SUVA, les mesures de précaution à prendre pour les ouvriers en cas de moisissure, sont clairement affichées sur cette page avec pdf à télécharger en 3 langues :


10 octobre 2014 - Courrier recommandé à Foncia Nyon (copie par mail à Suva, Foncia Suisse, Losinger-Marazzi) déclaration de sinistre moisissures avec photos et devis et exigence que les caves soient traitées avec pdf des recommandations de l'OFSP en annexe sur la marche à suivre.

14 octobre 2014 - mail à Losinger-Marazzi - moisissures caves face ascenseur

16 octobre 2014 - Un mandataire de la Bâloise assurance de l'immeuble vient faire un constat chez 2 locataires de l'immeuble. les autres plaignants, dont moi, n'ont pas été avisés par la régie Foncia de sa visite. Je le "cueille" dans les caves, il vient jeter un coup d'oeil et dit qu'il faudra faire une inspection jusqu'au fond de la cave en présence de Losinger-Marazzi. Inspection qui n'eut jamais lieu.

21.10.2014 : A l'encontre des mesures à prendre signalées par l'OFSP de "ne surtout pas ventiler ni déshumidifier avant d'avoir assaini les locaux", Foncia a mis en place des ventilateurs et déshumidificateurs ouverts jour et nuit. les spores se répandant dans tout l'immeuble pendant plus d'un mois, répandant les odeurs de moisissure partout, générant des conjonctivites, problèmes respiratoires, piqûres dans les yeux et la gorge, dans un immeuble et allées intérieures sans aération possible, non séparés des caves.

23 octobre 2014 : Deux personnes service Technique Losinger-Marazzi viennent voir ma cave sans y entrer ni faire d'inspection à fond. Leur signale les ventilateurs et déshumidificateurs mis en place avant assainissement à l'encontre des règles de l'OFSP. Ils me répondent que c'est Foncia qui a mandaté l'entreprise, pas eux.

24 novembre 2014 : Courrier à M. Gérald Cretegny, Syndic de la Commune de Gland avec demande de Commission de salubrité et copie à la Commune signée par 7 locataires.

2 décembre 2014 : La Bâloise m'informe d'un courrier de Big Net concernant l'assainissement des moisissures dans les caves que je n'ai jamais reçu… je ne figure par sur leurs listes pour le nettoyage des caves du 9 décembre 2014. D'autres plaignants non plus. Encore un oubli répété de Foncia.

J'apprends aussi par les courriers reçus par les autres locataires avertis, qu'ils doivent tout mettre au milieu de la cave et sans indication des mesures de précaution à prendre, sinon ils devront payer Fr. 50.00 pour le faire faire par l'entreprise.

2 décembre 2014 : Croisé l'entreprise Belfor au rez - il me demande le No de tel du concierge pour savoir s'il peut retirer les ventilateurs et déshumidificateurs caves - il dit qu'on les a juste informés que cela sentait un peu le moisi, mais qu'il n'y avait pas de moisi dans les caves !!!!

3 décembre 2014 : tel à Bâloise qui reconnaît que mettre des ventilateurs et déshumidificateurs avant assainissement était une "fausse bonne idée". Lui demande de téléphoner à Foncia pour leur dire qu'ils cessent immédiatement cette ineptie.

4 décembre 2014 : La Commune de Gland accepte la Commission de salubrité, prévue pour mi-janvier 2015.

Suite à cela, le propriétaire SUVA décide d'intervenir pour un assainissement - qui attendait depuis des mois - rapidement et mandate une entreprise avant que la Commission n'arrive.

6 décembre 2014 : mail à Bâloise pour leur demander s'il s'agit d'une plaisanterie dans un immeuble seniors et mobilité réduite que de demander cela à des personnes de 60 à 90 ans et de plus allergiques de tout porter et placer au milieu de la cave ? J'y relève aussi que l'un des locataires seniors a dû vider tous les jours les bidons plein d'eau des déshumidificateurs pour ne pas qu'ils se répandent sur les sols de la cave, car Foncia n'a mandaté personne pour cela. Il s'agit de plus de 500 litres d'eau que ce senior a évacués

9 décembre 2014 : un constat est fait dans ma cave par la Bâloise et l'entreprise Big Net pour évaluation des dégâts. La Bâloise et l'entreprise décident de ce qui est nettoyable et de ce qui sera à jeter et remboursé. A ce jour je n'ai reçu aucun remboursement, soit 2 ans plus tard. L'assainissement est fait dans l'urgence sans aucune mesure de précaution indiquée pour les produits utilisés (chlore très puissant). Pendant 3 jours, l'odeur de chlore est si forte dans tout l'immeuble qu'elle pique les yeux, la gorge dès la porte de l'appartement ouverte. Aucune aération n'est prévue. Big Net se rend à mon domicile en fin de journée et dit qu'en voyant les dégâts il a compris ce que nous avions vécu pendant des mois. Je lui indique que l'entreprise n'aurait pas dû utiliser ces produits sans en faire part au préalable aux locataires. Il approuve et dit qu'il en référera à son patron, mais qu'ils ont dû intervenir dans l'urgence... des mois après le premier signalement de moisissures.

J'écris ensuite à la Commune pour leur dire que l'assainissement a été fait juste avant qu'ils n'arrivent et qu'il n'y a plus lieu de maintenir cette Commission de salubrité et générer des frais inutiles pour la Commune, mais qu'il est très probable que cela se reproduira.

Des petites fenêtres d'aération ont été placées sur les portes des différentes allées des caves.

La Commune prend note de l'annulation de la demande de Commission de salubrité et nous prie de communiquer si cela se reproduit.

Je fais de la conjonctivite depuis cette ventilation des moisissures et celle-ci s'aggrave avec la ventilation de l'appartement qui envoie de l'air vicié et parfumé en y ajoutant d'autres symptômes.

Juillet 2016, ces dernières semaines, de nouvelles moisissures sont apparues dans de nombreuses caves de l'abri antiatomique ainsi que de l'eau au sol suite aux orages.

La même absence de réaction et les mêmes erreurs sont reproduites. La ventilation a été réglée sur puissance maximum, répandant à nouveau les spores dans tout l'immeuble et particulièrement dans l'entrée où cela puait le moisi pendant des jours et où c'est encore le cas même dans l'ascenseur. Cette ventilation est placée juste à côté d'une des caves les plus touchées, séchant les spores et les répandant dans toutes les allées. Encore une fois aucune mesure de précaution n'a été avisée aux locataires par la régie Foncia devenue Domicim. Certains locataires, à l'encontre des mesures de précaution qui auraient dû être signalées immédiatement, ont nettoyé eux-mêmes les moisissures les mains pleines de vert de gris, ont déblayé les objets irrécupérables. Encore une fois les locataires qui se plaignent sont renvoyés à leur assurance ménage privée. Les autres ne sont prévenus de rien.

Suite à cela, ma conjonctivite s'est à nouveau aggravée. Les yeux et la gorge brûlent à chaque passage dans l'entrée et dans l'ascenseur.

Nos allées intérieures n'ont aucune aération prévue, excepté deux portes d'entrée coulissantes de l'immeuble qui se ferment automatiquement, et une lucarne électrique de toit au dernier étage qui est toujours fermée car sinon il pleut à l'intérieur et dont personne ne sait comment l'ouvrir ni où se trouve la commande.

 

Je me demande de qui cela va être la faute cette fois-ci. Visiblement l'eau au sol ne vient pas du plafond, ni des murs. Elle vient du sol.

Ce que les moisissures génèrent comme maladies (non exhaustif) :

-       - Irritations des voies respiratoires, des yeux ou de la peau pouvant aller jusqu'à une bronchite chronique ou de l'asthme en passant par les maladies allergiques.

-      -  Nuisances olfactives et on les soupçonne de préparer le terrain pour les refroidissements.

-       - Dans le cas de maladies sous-jacentes, le risque augmente pour les maladies dangereuses dues aux moisissures comme l'allergie broncho-pulmonaire ABPA (Aspergillose) ou une infection interne.

-       - En outre, elles réduisent fortement la défense immunitaire. Les personnes les plus touchées étant les enfants et les personnes âgées.

Or, nous vivons dans un immeuble seniors et mobilité réduite, dans lequel résident aussi des aînés et des nouveaux-nés et enfants.

Ce n'est pas le seul immeuble touché par les moisissures dans les caves de ce quartier.

Ce n'était qu'un rappel des faits et d'une absence de responsabilité avérée. Le pire n'étant pas la matière perdue et dont les propositions de remboursement pour ceux qui en reçoivent relèvent d'une miette de pain, mais la mise en danger de la santé des locataires, de manière répétitive.

Le Tigre